Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

674 articles avec infos

Jour de reprise

Publié le par Lance

Trente-trois jours après un cruel scénario qui l'a maintenu en Ligue 2, c'était aujourd'hui la rentrée au Racing Club de Lens. Alain Casanova et ses joueurs ont retrouvé les pelouses de la Gaillette ce matin tandis que Gervais Martel, Arnaud Pouille et Jocelyn Blanchard ont tenu une conférence de presse cet après-midi à Bollaert.

Reprise de l'entraînement

Pour la cinquième saison consécutive, la reprise de l'entraînement s'est effectuée à huis clos. Jean-Louis Garcia était entraîneur des Sang et Or la dernière fois que les supporters ont pu assister à ce premier jour de travail. Les années passent mais il est difficile de s'habituer à une telle situation. À Nice, une tradition bien plus agréable a été perpétuée. Lundi, "le passage rituel des joueurs au milieu des supporters, haie rouge et noir d'où surgissent quelques tapes amicales" (L'Équipe) a ainsi à nouveau été respecté.

Comme il est impossible d'accéder à la Gaillette, il faut observer les photos publiées par le club sur son site officiel pour identifier les joueurs présents. Ils étaient au moins vingt-trois à étrenner leur nouvelle tenue d'entraînement, grenat et jaune fluo (sans commentaire...) : Simon Banza, Guillaume Beghin, Jean-Ricner Bellegarde, Valentin Belon, John Bostock, Maxence Carlier, Mounir Chouiar, Dusan Cvetinovic, Didier Desprez, Nicolas Douchez, Jean-Kévin Duverne, Thomas Ephestion, Mohamed Fofana, Abdelrafik Gérard, Adama Guira, Cristian Lopez, Aristote Madiani, Mouaad Madri, Modibo Sagan, Moussa Sylla, Jérémy Vachoux, Valentin Wojtkowiak et Abdellah Zoubir. Devaient donc manquer à l'appel : Stéphane Besle (et oui, il est normalement encore sous contrat), Kévin Fortuné, Habib Habibou, Viktor Klonaridis et Djiman Koukou.

La conférence de presse

Un point presse avec "le président Gervais Martel et l’ensemble des membres du Board du Racing Club de Lens" avait été annoncé depuis samedi. Quatre jours de suspens pour pas grand chose, seuls deux de ses membres (Gervais Martel et Arnaud Pouille) étaient présents, Gilles Frétigné, Joseph Oughourlian, Ignacio Aguillo, José Manuel Diaz Perez et Jacobo Ollero de la Serna étant absents. La principale information de cette rencontre a peut-être été que "Patrick (Valcke) est actuellement souffrant" !

L'essentiel avait déjà été livré par Arnaud Pouille ce matin dans L'Équipe. L'exclusivité accordée au quotidien sportif a d'ailleurs fait rager les autres journalistes qui ont reproché au nouveau directeur général d'avoir communiqué pour un des leurs avant de le faire devant tous...

Pouille a présenté le nouvel organigramme du club, où n'apparaîtront plus Dominique Regia-Corte (directeur de la communication, speaker et responsable des relations avec les supporters) et Véronique Adam (responsable marketing, merchandising et billetterie). Une partie des missions de cette dernière sera attribuée à Fabrice Wolniczak, ancien musicien du kop embauché au Racing par Gervais Martel il y a environ vingt ans.

Le nouveau directeur général, natif d'Auchel, a expliqué ce matin avoir été "contacté début 2017 pour prendre des fonctions dans le foot. J'avais d'autres missions mais j'ai accouru quand j'ai su que c'était Lens. Je suis arrivé à la Gaillette le 13 mars. [...] J'ai pris les fonctions de directeur financier. Dès le rachat du club, une réflexion avait été menée sur sa gouvernance. Le DG devait être à 100% sur place. [...] Je remplace poste pour poste Ignacio Aguillo."

Pouille a répété le gros problème auquel est confronté le RCL depuis la descente de 2008. "Le club assume des frais structurels de L1 en L2. Nos recettes ne couvrent pas nos charges. On peut chiffrer le déficit structurel à 15 millions d'euros. Soit on le comble avec la vente forcée de joueurs issus du centre de formation, soit l'actionnaire remet la main à la poche." Comme il y a un an, la solution passe à la fois par la vente de joueurs et l'apport de l'actionnaire. Ce qui permet au club de se rendre demain à la DNCG "en sifflotant" a indiqué Gervais Martel.

Lance

Photo : rclens.fr

Publié dans Infos

Convoqués face au Paris FC, et après ?

Publié le par FatherTom

Le 23 août, Lens s'était fait sortir de la Coupe de la Ligue par le Paris FC, club de National, dès le deuxième tour de la compétition (0-0, 6 tirs au but à 7). À la fin du temps réglementaire, les supporters lensois pouvaient remercier la Ligue d'avoir supprimé la prolongation : pourquoi rajouter de l'ennui à l'ennui (voir notre article Quel ennui...) ?

La rencontre avait surtout été marquée par une feuille de match inédite composée de nombreux jeunes. "Ma composition pouvait faire penser que l’on privilégiait le championnat à la Coupe de la Ligue. Pas du tout, tentait alors de convaincre Alain Casanova. Si j’ai aligné ces joueurs ce soir, ce n’est pas pour les mettre en difficulté ou faire le nombre. Je regarde leur match et je les vois à l’entraînement. Ils font du très bon travail avec leurs éducateurs. En plus de la montée, j’ai pour objectif de valoriser la qualité de la formation et de promouvoir certains jeunes qui doivent arriver dans le groupe professionnel. On s’aperçoit que dans la maîtrise émotionnelle et individuelle, certains jeunes montrent des choses très intéressantes."

Dix mois plus tard, les joueurs ayant montré des choses très intéressantes ont-ils été promus au sein de la hiérarchie de Casanova ?

Convoqués face au Paris FC, et après ?

Sur la photo, de gauche à droite :
Déjà appelé à deux reprises mais sans jouer sous l'ère Antoine Kombouaré, Hugo Robert a fait ses débuts en Sang et Or contre le Paris FC. Encore dans le groupe pour le déplacement à Troyes, le 26 août, le défenseur n'a ensuite plus été appelé par Alain Casanova et a dû se contenter de l'équipe réserve avec laquelle il a notamment inscrit trois buts. Il ne sera plus au Racing la saison prochaine.
Remplaçant durant l'été, Abdelrafik Gérard a dû attendre le 30 septembre, face au Red Star, pour connaître sa première titularisation en Ligue 2. Il est depuis devenu à un homme de confiance d'Alain Casanova.
Dix-septième homme à Troyes, le 26 août, Valentin Wojkowiak n'est ensuite plus réapparu dans le groupe artésien. Le défenseur s'est imposé en pilier de l'équipe réserve dont il porte souvent le brassard de capitaine. Il a décroché en juin son premier contrat professionnel avec le Racing avec lequel il est lié pour un an.
Moussa Sylla (défenseur latéral) et Marvin Milville (défenseur pouvant jouer dans l'axe ou sur une aile) n'auront connu qu'une convocation cette saison, face au Paris FC. Si le premier est conservé, le second ne l'est pas.
Dix-septième homme au tour précédent face à l'AC Ajaccio, Enzo Ebosse avait sa place sur l'aile gauche de la défense à cinq de l'équipe des remplaçants, l'été dernier lors des matches de préparation. Sa saison avec les professionnels s'est arrêtée lors du match contre le Paris FC.
Titularisé dès les deux premiers matches de Championnat, Jean-Ricner Bellegarde a fait partie du groupe de Casanova jusqu'en décembre. C'était avant qu'il se blesse puis qu'il soit écarté.
Après avoir joué dix-huit matches lorsque Antoine Kombouaré devait faire avec une attaque peu fournie, Simon Banza faisait presque figure d'ancien dans l'équipe alignée par Casanova. Il a dû ensuite se contenter de trois matches avec les professionnels, dont deux en Coupe de France, où il a marqué contre Wasquehal. Il a terminé la saison en prêt à Béziers.
Régulièrement titularisé tout au long de la saison, Djiman Koukou était l'un des rares professionnels aligné par l'ancien entraîneur toulousain lors de ce tour de Coupe de la Ligue.
Entré en jeu lors du dernier quart d'heure des deux matches de Ligue 2 précédant cette rencontre, Teddy Chevalier disputait ce jour son dernier match en Sang et Or. Écarté, il est retourné en Belgique en janvier.

Hors photo :
Premier joker de Casanova, Mathias Autret effectuait face au Paris FC la première de ses seize entrées en cours de jeu de la saison.
Guillaume Beghin a suppléé Bellegarde en cours de rencontre. Le milieu de terrain a été par la suite convoqué trois fois consécutivement en Ligue 2. Il a fait ses débuts en Championnat à Tours, le 13 janvier, et a été titularisé à Bergerac, en Coupe de France, le 31 janvier. Opéré en mars du genou, il a signé la semaine dernière son premier contrat professionnel avec le Racing, pour une durée de trois ans.
Entré en cours de jeu, Mounir Chouiar avait fait ses débuts professionnels à Niort quelques semaines avant. Blessé durant l'hiver, il n'a plus jamais été convoqué après cette élimination.
Resté sur le banc, Jean-Kévin Duverne avait déjà profité de la blessure de Mohamed Fofana pour s'installer au sein de l'arrière-garde nordiste.
Auteur de très bons matches en Coupe de la Ligue comme en Coupe de France, Jérémy Vachoux est resté toute la saison le remplaçant de Nicolas Douchez aux yeux de Casanova.

FatherTom

Publié dans Infos

Campagne d'abonnements 2017-18

Publié le par Lance

La campagne d'abonnements bat son plein dans les associations de supporters, les dossiers devant être retournés au club pour le jeudi 22 juin. Les indépendants pourront, eux, renouveler leur pass pour Bollaert à partir de ce dimanche 18 juin, 9 heures (mardi 21 juin à la boutique Émotion Foot). Les nouveaux abonnements pourront être souscrits à partir du dimanche 9 juillet (mardi 11 juillet en boutique).

Après "retour aux sources" à l'occasion du retour à Bollaert (2015-16)  puis un classique "fier d'être lensois" la saison passée, le Racing Club de Lens a choisi d'intituler sa campagne "la force de l'émotion" et de faire un clin d'œil aux vingt ans du titre de Champion de France. Les unes de journaux sélectionnées rappellent de très bons souvenirs mais seule la passion incitera les fans du Racing à s'abonner.

Comme c'est le cas depuis 2011-12 (excepté la saison 2014-15 disputée à Amiens), deux formules d'abonnements sont proposées. L'abonnement classique, nommé "Lens toujours là" après avoir été appelé "fidélité", comprend les dix-neuf matches de Championnat disputés à domicile. L'autre formule est appelée "Lens s'élance" après avoir été désignée "3 étoiles", "premium" puis "110 ans" en 2016-17. Elle comprend évidemment les dix-neuf rencontres de Championnat mais aussi une réduction sur les matches de Coupes disputés à Bollaert ("une grosse réduction" indique le club lorsqu'il lui est fait remarquer qu'il s'agissait d'une invitation les saisons précédentes), une place offerte sur deux rencontres de Championnat (dans la limite des places disponibles), l'assurance perte de carte d'abonnement, la possibilité de revendre sa place sur la bourse d'échange (service limité à cinq reventes, uniquement intéressant pour les abonnés en Marek, tribune affichant complet à l'occasion de chaque rencontre), 10% de réduction à la boutique Émotion Foot chaque jeudi et un bracelet en silicone "Lensois un jour, lensois toujours".

Campagne d'abonnements 2017-18
Campagne d'abonnements 2017-18

Les tarifs (possibilité de payer en trois fois avec frais) sont identiques à ceux de la saison passée, les réabonnements étant encore une fois vendus moins chers que les nouveaux abonnements. Les membres d'une association de supporters bénéficient à nouveau d'une réduction de 20% et les moins de seize ans d'un rabais de 50%. Comme en 2016-17, la formule classique (abonnement comme réabonnement) en Trannin Niveau 1 est proposée aux étudiants à 76 euros (soit une réduction de 62% sur le tarif plein) et au moins de seize ans à 50 euros (soit une réduction de 75% sur le tarif plein, ce qui donne accès à Bollaert pour seulement 2,63 euros par match !). En revanche, la formule à 38 euros qui avait été proposée aux moins de onze ans il y a un an est supprimée.

Lance

Publié dans Infos

Calendrier 2017-18 : Lens débutera à Auxerre

Publié le par Lance

Une semaine avant la reprise de l'entraînement, le Racing Club de Lens - club auquel n'appartiennent plus Benjamin Bourigeaud (transféré à Rennes) et Abdoul Ba (parti à Auxerre alors qu'il était en fin de contrat) - connaît son calendrier de la saison 2017-18. Les Sang et Or se déplaceront lors de la première journée (à Auxerre, club désormais entraîné par Francis Gillot). Une confrontation face aux Bourguignons pour débuter et pour finir la saison rappelle évidemment la saison 1997-98 à l'issue de laquelle le RCL avait été sacré Champion de France au Stade de l'Abbé Deschamps.

Après avoir ouvert leur saison à Nantes (2014-15), à Metz (2015-16) et à Niort (2016-17), les Nordistes se déplacent d'entrée pour la quatrième saison consécutive. Ils recevront ensuite Nîmes avant de se rendre à Sochaux. La LFP n'a cette saison pas accordé aux supporters lensois les villes les plus touristiques de la division dans la période des congés estivaux...

La Ligue ayant décidé d'instaurer des play-offs (le quatrième et le cinquième s'affronteront sur la pelouse du mieux classé, le vainqueur se déplaçant ensuite chez le troisième pour obtenir le droit d'affronter en barrage aller-retour le dix-huitième de Ligue 1), la dernière journée a été avancée d'une semaine. Initialement programmée le vendredi 18 mai, la trente-huitième journée aura lieu le vendredi 11 mai. Davantage de journées ont par conséquent été planifiées en semaine. Elle sont au total quatre et trois d'entre-elles concernent des rencontres à domicile...

Lance

Publié dans Infos

Un numéro convoité

Publié le par FatherTom

Un numéro convoité

Le règlement des compétitions de la Ligue est clair : "La liste d'affectation des numéros [...] ne peut excéder trente noms, le numéro 30 est donc le dernier de la liste". Même si une dérogation peut être accordée, un problème existe lorsque les équipes possèdent de nombreux joueurs.

Le RCL a attribué cette saison un numéro à trente-quatre de ses joueurs. Le numéro 12 étant réservé au public lensois et le 17 plus jamais attribué en la mémoire de Marc-Vivien Foé, les dirigeants artésiens ont dû s'en remettre à l'article 564 des compétitions qui prévoit que la liste peut "être mise à jour à chaque mouvement dans le club".

S'ils ont été deux à avoir eu le numéro 6 (Taylor Moore puis Jean-Ricner Bellegarde), le numéro 7 (Aristote Madiani puis Adama Guira), le numéro 8 (Guirane N'Daw puis Kermit Erasmus), le numéro 10 (Patrick Olsen puis Habib Habibou), le numéro 24 (Simon Banza puis Daniel Opare), c'est le numéro 28 qui a été le plus convoité. D'abord attribué comme la saison dernière à Jonathan Nanizayamo, il est passé le 8 septembre sur les épaules de Viktor Klonaridis après le départ du premier au Paris FC et la signature du second dans le Pas-de-Calais. En deuxième partie de saison, il s'est retrouvé dans le dos de Thomas Ephestion à partir du 31 janvier. Le joueur arrivé de Béziers dans les dernières heures du mercato hivernal avait alors pu profiter du retour prématuré de Klonaridis en Grèce !

FatherTom

Publié dans Infos

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>