Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

674 articles avec infos

Un ancien favori et cinq intrus

Publié le par Lance

"Moins de place, plus de suspens" titrait le journal L'Équipe le 29 juillet, au matin de la reprise du Championnat de France de Ligue 2, annonçant une compétition "encore plus incertaine cette année avec le retour des barrages d'accession et de relégation". Le quotidien sportif ne s'est pas trompé, le suspens pour la montée est à son comble. Les six premières équipes lutteront lors de la dernière journée, vendredi, pour les deux billets donnant accès à l'élite, à défaut pour la troisième place synonyme de barrage contre le dix-huitième de Ligue 1.

Strasbourg, Amiens (deux promus), Troyes (relégué), Lens, Brest et Nîmes (déjà présents en L2 la saison passée) rêvent de Ligue 1. Des favoris du début de saison (voir en illustration ceux désignés par L'Équipe), le RCL est le seul encore en lice pour atteindre son objectif.

Lens n'avait pas caché ses ambitions en début d'exercice. "Si on prétendait que l'objectif n'est pas la montée, les gens penseraient qu'on n'est pas crédibles, avançait Alain Casanova. Mais ce n'est pas en le disant qu'on atteindra les objectifs. On sait que ce sera compliqué et qu'il y a sept ou huit équipes qui peuvent prétendre monter. On sait aussi qu'on sera attendus. Mais on a l'obligation de remonter."

Les cinq adversaires des Sang et Or se montraient plus prudents. Strasbourg, Troyes et Brest envisageaient un retour dans l'élite dans quelques saisons. "On reste un promu, rappelait Marc Keller (Strasbourg). L'exemple du Paris FC fait réfléchir. Ce sont des gens sérieux, ils travaillent bien. ils avaient 12 millions de budget en L2 la saison dernière, et ils sont redescendus." "Il y a une ambition sous-jacente qui est de retrouver la L1 à moyen terme, confirmait l'entraîneur alsacien, Thierry Laurey. À Strasbourg, il y a déjà les infrastructures et le public pour la L1. mais l'équipe n'est pas encore à ce niveau-là. […] Monter immédiatement en L1 n'est pas l'objectif  premier avec le Racing."

Le discours était identique à Troyes et à Brest. "On n'annonce rien, indiquait Jean-Louis Garcia, entraîneur du club de l'Aube. On est dans le cadre d'une reconstruction. […] On va essayer de faire le meilleur Championnat possible, mais on ne fait pas partie des favoris. Je vais amener mes principes et essayer de redonner une identité à cette équipe. On fera ensuite les ajustements nécessaires dès la deuxième année pour être très ambitieux." "On est dans l'inconnu, confiait Jean-Marc Furlan, dont l'effectif n'était composé que de seize joueurs en juin. Ce serait gonflé ou irresponsable de dire qu'on vise les trois premières places."

Les Crocodiles nîmois avaient, eux, pour objectif de terminer dans les dix premiers. "On repart de zéro", annonçait le capitaine, Mathieu Michel, depuis parti à Angers. "On ne pouvait pas retenir la plupart de nos joueurs, qui étaient soit en fin de contrat, soit en prêt, expliquait Bernard Blaquart, élu cette semaine meilleur entraîneur de Ligue 2. Et puis tant mieux pour eux si la saison dernière leur a servi de tremplin. C'est normal, c'est la vie. L'équipe va changer complètement de visage en attaque avec les incertitudes qui l'accompagnent. Là aussi, c'est la vie normale d'un club de notre standing." Après quatre saisons en National, le prestige d'Amiens était moindre. Les Picards espéraient éviter les trois dernières places. Et pourtant...

Pas le mieux placé à quelques mètres de la ligne d'arrivée, Lens est néanmoins le club qui a le plus à perdre vendredi. "Oui, je le vivrais comme un échec" affirmait en juillet Casanova lorsque l'hypothèse de ne pas ramener le club du Nord-Pas-de-Calais en Ligue 1 lui était présentée.

Lance

Publié dans Infos

Le compteur comparatif (37ème journée)

Publié le par FatherTom

En revenant avec les trois points de leur déplacement sur la pelouse du Gazélec Ajaccio (0-4), vendredi, les Sang et Or ont gagné le droit de continuer à espérer un dénouement favorable de leur saison : avant la dernière journée de l'exercice 2016-17, ils possèdent 34% de chances de se retrouver dans l'élite la saison prochaine (voir notre article 34% de chances de monter).

Actuellement, les Lensois possèdent 62 points. C'est autant, au même stade de la compétition, qu'en 2013-14, saison de la dernière remontée du Racing en Ligue 1. Mais la situation n'est pas la même : alors que les joueurs d'Antoine Kombouaré occupaient alors la troisième place - directement qualificative pour l'étage supérieur à l'époque - avec une avance de deux points sur le quatrième, malgré une défaite à domicile face à Brest (0-1) lors de l'avant-dernière journée, ceux d'Alain Casanova doivent doubler une équipe pour atterir en barrages, et au moins deux pour monter directement...

2008-09
68 points 
  1er - 68 points


2011-12
47 points
   12ème - 48 points




2012-13
45 points
   12ème - 45 points


2013-14
62 points
    2ème - 65 points


2015-16
55 points
   6ème - 58 points


2016-17
62 points  

FatherTom

Publié dans Infos

Gazélec Ajaccio - Lens en chiffres

Publié le par FatherTom

- Cette saison, les Lensois auront remporté près de la moitié de leurs dix-neuf rencontres disputées à l'extérieur. Vendredi, ils sont en effet rentrés de Corse  avec leur neuvième succès en déplacement, acquis sur la pelouse du Gazélec Ajaccio (0-4). Le Racing est la troisième meilleure équipe de Ligue 2 loin de chez elle.

- Amiens et Troyes ayant également gagné, Lens ne progresse pas au classement et occupe toujours la quatrième place. C'est la huitième fois de la saison que les Nordistes sont au pied du podium, juste derrière l'équipe qualifiée pour les barrages.

- Comme en Coupe de la Ligue face au Paris FC, Monsieur Brisard n'a adressé aucune carton jaune aux Artésiens. C'est la neuvième fois de la saison que cela se produit. Sauf carton rouge reçu face à Niort, les Lensois n'auront donc aucun suspendu dans le cas d'éventuels barrages. Jean-Kévin Duverne (jusqu'à la fin de saison), Habib Habibou (une rencontre avant la remise à zéro de son compteur), Karim Hafez (jusqu'à la fin de saison) et Djiman Koukou (une rencontre) doivent cependant se montrer prudents s'ils ne veulent pas être suspendus pour l'entame du prochain exercice.

- Si Cristian Lopez et ses partenaires avaient déjà inscrit à deux reprises au moins quatre buts cette saison - face à Orléans (4-2, le 20 septembre) et sur la pelouse de l'AC Ajaccio (3-6, le 10 avril), c'est la première fois qu'ils s'imposent par quatre buts d'écart. Une telle marge n'avait plus été infligée à un adversaire du Racing depuis le carton réalisé à Istres (1-6), le 6 mai 2014.

- Les Sang et Or ont soigné leur différence de buts : celle-ci atteint désormais +17. Du jamais vu depuis la fin de saison 2013-14, bouclée par les joueurs d'Antoine Kombouaré avec un écart plus grand d'une unité.

- Cristian Lopez est devenu le premier joueur lensois à réalisé un triplé en Championnat depuis Toifilou Maoulida, buteur à trois reprises face à Boulogne (3-0), le 10 avril 2010. Les deux joueurs ont d'ailleurs à cette occasion réalisé le coup du chapeau. Avec quatorze buts inscrits cette saison, Lopez est le cinquième meilleur buteur de Ligue 2.

- Lopez a transformé en Corse son troisième penalty de la saison après ceux marqués à Strasbourg (3-1, le 10 décembre) et à Amiens (2-1, le 28 janvier). Cette saison, en Championnat, onze penalties ont été sifflés pour les Sang et Or. Seul Abdellah Zoubir a manqué le sien, le 20 septembre face à Orléans (4-2).

- Cette saison, en Ligue 2, trente-deux joueurs ont inscrit au moins sept buts. Parmi ceux-ci, Habib Habibou est le plus efficace avec en moyenne une réalisation toutes les 96 minutes. Muet depuis son doublé marqué sur la pelouse de l'AC Ajaccio le 10 avril, l'ancien Rennais a ouvert le score au Stade Ange Casanova et a inscrit à cette occasion son septième but en douze matches joués sous les couleurs lensoises.

- Face au Gazélec, Kévin Fortuné a rejoint Abdellah Zoubir (à Nîmes et contre Laval), Karim Hafez (sur la pelouse du Red Star) et Benjamin Bourigeaud (contre Sochaux), seuls joueurs lensois à avoir adressé deux passes décisives au cours d'un même match. L'ancien joueur de Béziers s'était déjà illustré une fois à la passe cette saison, lorsqu'il avait servi Cristian Lopez à Tours le 13 janvier (2-3).

- Comme Fortuné, Karim Hafez a été auteur cette saison de trois passes décisives. La troisième a permis vendredi à Lopez d'inscrire la dernier but de la rencontre.

- Après un intérim de cinq rencontres dû à la blessure de Dusan Cvetinovic, Abdoul Ba a retrouvé sa place dans la hiérarchie des défenseurs établie par Alain Casanova. Le Mauritanien s'est en effet contenté de s'échauffer. Il a pu trottiner en compagnie de Thomas Ephestion qui n'est pas entré en jeu pour la première fois depuis le 3 mars, sur la pelouse du Red Star (2-3), et qui a par conséquent vu sa série de rencontres consécutives disputées s'arrêter à huit.

- Kermit Erasmus a eu le droit en Corse à sa troisième titularisation consécutive. Une première pour lui cette saison.

- Toutes compétitions confondues, c'était vendredi la quinzième fois que Mathias Autret sortait du banc pour suppléer un partenaire. Le Breton est le premier remplaçant dans les choix d'Alain Casanova.

- Anthony Scaramozzino va peut-être penser à une reconversion en tant que recruteur. Dix-septième homme pour la sixième fois de la saison, la troisième de suite, le défenseur a pu une nouvelle fois observer la rencontre depuis les tribunes.

FatherTom

Publié dans Infos

34% de chances de monter

Publié le par FatherTom

Les plus pessimistes pourront dire que le RCL a deux chances sur trois d'être encore en Ligue 2 la saison prochaine ; les plus optimistes pourront dire que le Racing a plus de chances de monter en Ligue 1 vendredi soir à l'issue de la réception de Niort que dans un peu plus de deux mois à l'entame du prochain Championnat, où chaque club de Ligue 2 aura 12,5% de chances d'accéder à l'élite (la probabilité pourrait même être moindre en cas d'instauration de play-off). À un match du terme du Championnat 2016-17, Lens possède 34% de chances de monter en Ligue 1.

Six équipes étant encore en course pour l'une des deux premières place ou pour la troisième marche du podium, qui offrira une confrontation supplémentaire face à un club de Ligue 1, 729 cas sont à prendre en compte. Dans 192 de ces cas (26%), Lens aura réussi le pari d'accéder à une place directement qualificative pour la Ligue 1. Dans 114 de ces cas (16%), les Sang et Or joueront leur saison face au dix-huitième de Ligue 1, où ils auront alors mathématiquement 50% de chances d'obtenir leur billet pour l'élite. Enfin, dans 423 de cas cas (58%), ce sera la déception qui accompagnera les supporters artésiens une fois le coup de sifflet du match face aux Chamois sifflé.

FatherTom

Publié dans Infos

L'espoir est mince mais il existe toujours

Publié le par Lance

Les attaquants lensois ont brillé hier à Ajaccio où le Racing s'est imposé 0-4 face au Gazélec. Habib Habibou a ouvert le score (15ème) et Cristian Lopez a marqué à trois reprises (42ème s.p., 70ème, 88ème) tandis que Kevin Fortuné a été l'auteur de deux passes décisives et obtenu un penalty.

Le score est net mais ne révèle pas la physionomie de la rencontre. Les Nordistes ont effectué une bonne entame de match mais ont comme trop souvent reculé une fois qu'ils ont mené au score et arrêté de jouer pendant une bonne partie de la deuxième période. Ces mauvaises habitudes ont coûté de nombreux points cette saison et expliquent en partie le classement du RCL à l'entame de la dernière journée.

Quatrième à deux points du leader strasbourgeois et à un point de Amiens et Troyes, Lens est comme cinq autres équipes toujours en course pour la montée. Pour ne pas laisser d'espoir à Brest et à Nîmes, les Sang et Or devront s'imposer en veillant à conserver leur meilleure différence de buts (+7) sur les Bretons. Si l'un des trois premiers ne s'impose pas, Lens sera alors barragiste. Si deux des trois premiers ne s'imposent pas, Lens sera alors en Ligue 1.

Lance

Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Trente-septième journée

Gazélec Ajaccio - Lens : 0-4
Buts : Habibou (15ème), Lopez (42ème s.p., 70ème, 88ème)
Avertissements aux Ajacciens Hountondji (28ème), Maah (28ème), Ducourtioux (62ème)

Gazélec Ajaccio : Elana - Campanini, Hountondji, Bréchet, Mombris - Le Moigne (Kemen, 72ème) - M'Changama, Ducourtioux (cap.) (Benrahma, 64ème), Mulumba, Cissé - Maah. Entraîneur : Jean-Luc Vannuchi

Lens : Douchez (cap.) - Lala, Duverne, Cvetinovic, Hafez - Erasmus (Gérard, 67ème), Koukou, Bourigeaud, Fortuné - Habibou, Lopez (Autret, 89ème). Entraîneur : Alain Casanova.

Photo : La Voix du Nord

Publié dans Infos

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>