Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

400 articles avec humeur

Ce bon Lens sera-t-il pérenne ?

Publié le par Lance

Ce bon Lens sera-t-il pérenne ?

Le déplacement à Monaco et la réception de Rennes, deux équipes qui avaient devancé Lens en fin de saison passée et sont qualifiées pour la Coupe d'Europe, constituaient deux premiers tests pour le Racing. Les Sang et Or les ont réussis. Une semaine après avoir livré un très bon match en Principauté (1-4), ils ont battu l'équipe de la préfecture de Bretagne (2-1).

La première mi-temps a été fermée, chacune des deux équipes étant bien organisées et se repliant assez bas lorsque l'adversaire était en possession du ballon. Dès le retour des vestiaires, les joueurs de Franck Haise ont montré un autre visage, plus offensif, rendant la partie bien plus plaisante. Ils se sont procurés de belles occasions mais ont butté sur la défense rennaise. Il a fallu un exploit individuel pour ouvrir le score : une frappe enroulée dans le petit filet opposé de Seko Fofana (66ème). Cinq minutes plus tard, une belle course de Loïs Openda lui a permis d'effacer Rodon puis de tromper Alemdar.

La suite s'est avérée plus compliquée. Les Rennais se sont procurés plusieurs occasions, rappelant la fin de partie contre de Stade Brestois, revenu de 3-0 à 3-2 lors du précédent rendes-vous à Bollaert. Le SRFC a butté sur un très bon Brice Samba (Laborde, 72ème), par maladresse (Tait, 78ème) ou sur la barre (Sulemana, 79ème). Mais Gaëtan Laborde a fini pas tromper le gardien lensois (90ème +1), trop tard pour que son équipe puisse espérer quitter le Pas-de-Calais avec un point.

Avec dix points pris sur douze en jeu, le RCL a réussi son début de saison. Franck Haise a trouvé son équipe type dès la préparation d'avant-saison et ses joueurs sont en confiance. Tout le contraire de son adversaire d'Ille-et-Vilaine qui se cherche et dont plusieurs choix de l'entraîneur se sont révélés mauvais (titularisation de Rodon, non titularisation de Laborde et Sulemana).

Seuls bémols de cette belle soirée, la nécessité de rappeler les joueurs pour qu'ils viennent fêter la victoire devant la Marek et les déclarations de Seko Fofana qui laissent à penser qu'il y a plus de chances qu'il poursuive la saison sous un autre maillot que celui frappé de la lampe de mineur...

Lance

Championnat de France 2022-23 - Ligue 1
Quatrième journée

Lens-Rennes : 2-1
Buts : Fofana (66ème), Openda (70ème) pour Lens ; Laborde (90ème +1) pour Rennse
Avertissement au Rennais Doué (44ème)

Lens : Samba - Gradit, Danso, Medina - Frankowski (Cabot, 88ème), Abdul Samed, Fofana (cap.), Machado (Haïdara, 88ème) - Sotoca (Berg, 82ème), Openda (Ganago, 77ème), Pereira Da Costa (Saïd, 77ème). Entraîneur : Franck Haise

Rennes : Alemdar - Traoré (cap.), Rodon, Theate, Truffert (Meling, 82ème) - Santamaria, Tait - Doku (Laborde, 61ème), Doué(Abline, 82ème), Bourigeaud (Sulemana, 71ème) - Terrier. Entraîneur : Bruno Genesio.

Publié dans Humeur

Les supporters lensois sont entrés dans la cage ajaccienne, pas le ballon

Publié le par Lance

Les supporters lensois sont entrés dans la cage ajaccienne, pas le ballon

Une saison de football est une course de fond à l'arrivée de laquelle chaque point compte. Une semaine après un succès contre Brest, le point ramené d'Ajaccio est un bon résultat comptable même s'il ne peut satisfaire totalement les ambitions artésiennes, tant le Racing pouvait espérer mieux.

L'accueil en Corse n'est plus ce qu'il était, et c'est tant mieux. La rencontre n'a rien eu d'un guet-apens et le seul incident rapporté s'est produit entre Corses. Pendant l'échauffement, Jean-Louis Leca, gardien de l'ACA en 2017-18, s'est expliqué avec quelques supporters locaux qui l'insultaient. Le club insulaire n'est nullement responsable de la forte chaleur et de l'horaire du match peu adapté à la pratique du sport en été. Il regrette la qualité de sa pelouse, victime d'un champignon et de la sécheresse, tout en sachant que les mauvaises aires de jeu nivellent les écarts entre équipes et sont ainsi toujours favorables au plus petit. Le Stade François Coty a été rénové durant l'intersaison pour répondre aux normes de l'élite. Cinq millions d'euros ont été dépensés mais la pelouse n'a pas été changée et il est seulement prévu de poser quelques plaques de gazon sur les parties les plus abimées. Le club n'a en revanche pas lésiné pour répondre aux demandes de la Ligue au niveau de la tribunes visiteurs, installant ce qui ressemble à une cage aux dimensions effarantes. On se demande quelle visibilité pouvaient avoir les supporters lensois...

Ils ont peut-être réussi à apercevoir une équipe nordiste trop moyenne en première période, plus offensive après la pause. Face à une équipe très limitée, notamment en attaque, ils ont su être solides, Brice Samba se montrant efficace sur l'unique action corse (El Idrissy, 51ème). Mais ils n'ont pas réussi à transformer une de leurs occasions, en nombre insuffisant, la faute notamment à un excellent gardien adverse.

Après deux rencontres, le Racing a un bilan comptable correct mais a livré des prestations qui devront être plus relevées à l'avenir. Les deux prochaines rencontres, disputées contre deux adversaires qualifiés pour la Coupe d'Europe (déplacement à Monaco samedi, réception de Rennes une semaine plus tard), livreront une meilleure première idée du niveau du RCL 2022-23.

Lance

Championnat de France 2022-23 - Ligue 1
Deuxième journée

Ajaccio-Lens : 0-0
Avertissements aux Ajacciens Gonzalez (35ème), Mangani (37ème), Bayala (42ème), Marchetti (59ème), El-Idrissy (79ème) ; aux Lensois Sotoca (76ème), Danso (90ème +3)

Ajaccio : Leroy - Alphonse, Gonzalez (Avinel, 85ème), Mayembo, Diallo - Bayala (Nouri, 66ème), Marchetti (cap.), Mangani (Laci, 85ème), Barreto (Cimignani, 66ème) - El-Idrissy, Moussiti-Oko (Spadanuda, 66ème). Entraîneur : Olivier Pantaloni

Lens : Samba - Gradit, Danso, Medina - Frankowski (Cabot, 77ème), Abdul Samed, Fofana (cap.), Machado (Haïdara, 85ème) - Sotoca, Openda (Ganago, 77ème), Pereira Da Costa (Saïd, 77ème). Entraîneur : Franck Haise.

Photo : Sylvain Charley

Publié dans Humeur

Le RCL réchauffe les cœurs... et le climat

Publié le par Lance

Dimanche à Bollaert, les fans du Racing ont pu suivre le match Lens-Brest sous un grand soleil. Les conditions étaient agréables en tribune mais le climat est source d'inquiétudes. Chaleur et sécheresse sont ainsi chaque jour à la une des médias.

Le manque d'eau et les restrictions qu'il entraîne pénalisent certaines activités professionnelles. Échappant à toute restriction, le football professionnel commence à être montré du doigt. TF1 a, par exemple, consacré un reportage à la pelouse du Stade Vélodrome, arrosée quotidiennement. Soit un besoin de 25 000 à 30 000 litres d'eau par jour ! Les enceintes de Lyon et de Saint-Étienne sont dotées de systèmes permettant de récupérer l'eau de pluie tombée sur le toit des tribunes (une cuve de 450 m3 a été installée au Stade Geoffroy Guichard) mais font figure d'exceptions. Dimanche, la pelouse de Bollaert a été copieusement arrosée avant l'échauffement des deux équipes, avant le coup d'envoi de la rencontre puis à la mi-temps. La préservation de la ressource en eau ne semble pas être une préoccupation au Racing...

Le RCL réchauffe les cœurs... et le climat

L'électricité pourrait manquer cet hiver. Le 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé "un plan de sobriété" énergétique. Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports, s'est dite favorable à l'idée de faire jouer les rencontres sportives en diurne afin de moins consommer d'énergie (les stades de Lyon et Saint-Étienne sont équipés de panneaux solaires, équipement peu répandu dans les enceintes françaises). Vraiment ? Lens-Brest était programmé à 15 heures sous une belle lumière estivale. Les projecteurs auraient donc logiquement dû être inutiles. Ils ont pourtant été allumés quarante-cinq minutes avant le coup d'envoi. Pour faciliter la diffusion télévisée et permettre de plus belles images ? Huit jours plus tôt, l'éclairage du stade avait été utilisé pour une rencontre de préparation entre Lens et West Ham débutée à 18h15 et non diffusée...

Le RCL réchauffe les cœurs... et le climat

Les clubs professionnels de football ont de gros progrès à effectuer pour préserver l'environnement. La luminothérapie et les systèmes de chauffage dont bénéficient certaines pelouses l'hiver posent problème. Comme les nombreux déplacements effectués par les équipes en avion quand certains voyagent peuvent être effectués au mieux en train, à défaut en autocar. Lors de la saison 2020-21, le PSG avait utilisé l'avion pour effectuer le long déplacement entre l’île de France et le Nord-Pas-de-Calais...

Le RCL réchauffe les cœurs... et le climat

Lance

Publié dans Humeur

Si on gêne, dites-le !

Publié le par Lance

Les débuts de saison étaient autrefois marqués par des rendez-vous précieux pour les supporters, dont la passion est mise entre parenthèses durant l'intersaison. La reprise de l'entraînement attirait toujours beaucoup de fans avides de découvrir les nouvelles recrues ; les matches de préparation permettaient de se faire un premier avis sur l'état des troupes et les schémas tactiques mis en place par l'entraîneur. Ces différents rendez-vous permettaient une proximité entre joueurs et supporters.

Depuis plusieurs saisons maintenant, le retour des joueurs sur les pelouses de la Gaillette se fait à l'abri des regards. Les séances suivantes aussi. Durant toute la saison dernière, seules deux séances ont été ouvertes au public. À chaque fois, il s'agissait d'une séance programmée à Bollaert dans la semaine précédent le Derby, en septembre puis en avril.

Lors des étés 2020 et 2021, la plupart des matches de préparation s'étaient joués à huis clos en raison de la situation sanitaire. Le Racing semble avoir apprécié. Alors que le gouvernement n'impose plus aucune contrainte dans l'organisation des rencontres sportives, les deux premières rencontres de la saison se disputeront à huis clos (la décision a été prise bien avant que la septième vague déferle sur la région). Probablement inédit, à coup sûr regrettable.

La rencontre face au Paris FC, initialement programmée ce samedi en public au Stade de l'Épopée de Calais, se jouera finalement à huis clos, sur une des pelouses de la Gaillette (coup d'envoi à 16 heures). Vendredi, le match de préparation face à Valenciennes se disputera au même endroit et les portes du centre d'entraînement du RCL seront toujours fermées aux supporters. Le centre technique et sportif d'Avion est redevenu le bunker qu'il était à ses débuts, il y a vingt ans.

Pour voir les joueurs lensois, il faudra se rendre au Stade Paul Lignon de Rodez où le Racing disputera deux rencontres de préparation, face au club local le matin puis face à Clermont l'après-midi. Ou assister aux rencontres de fin de préparation à Bollaert, le 23 juillet contre un adversaire à déterminer (Inter Milan) puis le 30 juillet contre West-Ham. Ce n'est pas la même proximité ni le même charme que lors de rencontres qui se disputaient il n'y a pas si longtemps à Arras, Loon-Plage ou au Touquet...

Lance

Publié dans Humeur

Et face à un plus petit ?

Publié le par Lance

Et face à un plus petit ?

Après la récente défaite à Lorient (2-0), Florian Sotoca avait pointé l'état d'esprit des joueurs lensois : "c'était un problème de motivation, le fait de se surpasser." Les Artésiens n'ont pas eu ce genre de problème samedi contre Lyon. Dans un stade enfin plein, dans le vent, le froid et sous la pluie, les Sang et Or ont livré un grand match. Comme ils l'avaient déjà fait contre le PSG deux mois et demi plus tôt.

Jonathan Clauss (13ème minute) et Tino Kadewere (44ème) ont inscrit les deux buts d'une rencontre que les deux équipes - et surtout le Racing - auraient pu remporter en fin de rencontre. Lens a pris un bon point face à une équipe qui restait sur quatre succès lors des cinq journées précédentes. Mais les Sang et Or perdent deux places au classement, où ils occupent désormais la dixième position.

Le RCL a désormais à son calendrier des rencontres qui semblent abordables. C'est là tout le problème. Dimanche à Angers, parviendront-ils à un haut niveau de performance face à une équipe qui reste sur quatre défaites et s'est incliné à sept reprises lors des onze dernières journées ?

Lance

Championnat de France 2021-22 - Ligue 1
Vingt-cinquième journée

Lens-Lyon : 1-1
Buts : Clauss (13ème) pour Lens ; Kadewere (44ème) pour Lyon
Avertissements aux Lyonnais Emerson (70ème), Dubois (84ème)

Lens : Farinez - Wooh, Danso, Medina - Clauss (Frankowski, 90ème +1), Doucouré, Fofana (cap.), Haïdara - Kakuta (Pereira Da Costa, 73ème) - Sotoca, Kalimuendo (Ganago, 85ème). Entraîneur : Franck Haise

Lyon : Lopes - Dubois (cap.) (Gusto, 87ème), Thiago Mendes, Lukeba, Emerson - Caqueret, Ndombele - Faivre, Paqueta, Toko Ekambi - Kadewere (Aouar, 76ème). Entraîneur : Peter Bosz.

Publié dans Humeur

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>