Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

674 articles avec infos

Tout est encore possible

Publié le par FatherTom

"Si on avait gagné ce match [contre Strasbourg], comme on l’aurait mérité, on aurait quand même dû prendre le maximum de points sur les deux derniers matches, a estimé cette semaine Alain Casanova. La situation reste la même." L'entraîneur lensois se trompe au sujet de l'objectif de deux victoires lors des deux dernières journées. Ce qui aurait pu ne pas être nécessaire en cas de succès face aux Alsaciens pourrait en effet désormais ne plus être suffisant. Ce qui change, c'est que les Sang et Or doivent maintenant espérer au moins un faux pas d'Amiens ou de Troyes pour prétendre à une des trois premières places du classement.

"Si nous gagnons, d’autres équipes ne le feront peut-être pas, pense Cristian Lopez. Tout est possible dans le football." Les Lensois doivent avoir pour objectif de battre le Gazélec Ajaccio ce soir, puis de conclure le Championnat sur un succès face à Niort vendredi prochain. Ils pourront alors avoir en tête l'exemple donné en 2010-11 par l'autre club d'Ajaccio. Si ces dernières saisons les classements étaient figés au soir de la trente-sixième journée, l'AC Ajaccio avait en effet su tirer son épingle du jeu dans les ultimes journées. Comme les Artésiens aujourd'hui, les joueurs d'Olivier Pantaloni occupaient la quatrième place du classement, à un point du podium. Ils avaient profité d'une défaite du Mans à Vannes (4-3) lors de l'avant-dernière journée et d'un ralentissement de Dijon (nul face à Boulogne 1-1 et défaite à Angers 1-0) pour grimper à l'issue de l'exercice à la deuxième place, au prix de deux victoires obtenues face à Istres (2-1) et à Nîmes (1-2).

Pour Lens, la clé pourrait venir de Reims, qui sera confronté aux deux équipes classées derrière Strasbourg. Se souvenant probablement de la victoire surprenante de Metz à Dijon (0-4) la saison dernière alors que les Bourguignons étaient déjà assurés de monter en Ligue 1, Gervais Martel a mis en garde contre une possible démobilisation des Champenois. "Il nous reste deux matches qui sont évidemment à gagner pour nous, commentait le président lensois après le nul concédé face à Strasbourg. On va être en attente de ce qui va se passer sur les résultats de Troyes et Amiens, entre autres. [...] J’attends que le Stade de Reims joue le jeu. Je suis persuadé qu’il va le faire comme toutes les équipes." Entraîneur des Rémois, Michel Der Zakarian a en quelque sorte répondu à Martel : la confrontation de ce soir face à Troyes est pour les Champenois un derby qui réunit tout son lot de motivation. "L’an passé, [...] les Troyens étaient dans la panade et ont tout fait pour faire descendre Reims, se souvient-il. J’espère que les joueurs qui étaient là et sont encore là ont un peu d’orgueil et n’ont pas la mémoire courte".

FatherTom

Publié dans Infos

Gazélec Ajaccio - Lens : le groupe lensois

Publié le par FatherTom

Ils seront trois cents supporters et dix-sept joueurs lensois à gagner demain le Stade Ange Casanova, à Ajaccio, où le Racing effectuera ce qui pourrait être son dernier déplacement de la saison, face au Gazélec (coup d'envoi à 20h30).

Le groupe lensois : Douchez, Vachoux ; Ba, Cvetinovic, Duverne, Hafez, Lala, Scaramozzino ; Bourigeaud, Ephestion, Gérard, Koukou ; Autret, Erasmus, Fortuné, Habibou, Lopez.

Le groupe qui a concédé le nul lundi face à Strasbourg (1-1) est reconduit dans son intégralité, à une exception près. Mais elle est de taille : Alain Casanova perd son meilleur passeur, Abdellah Zoubir s'étant ajouté à la longue liste des cadres lensois blessés dans les dernières semaines de compétition. Mohamed Fofana pourra au moins se faire un nouveau copain à l'infirmerie... Zoubir est remplacé par Abdelrafik Gérard, absent depuis trois rencontres, qui pourra à nouveau respirer l'air corse qui lui avait si bien convenu face au voisin de l'AC Ajaccio (3-6), le 10 avril.

John Bostock et Akim Zedadka sont une nouvelle fois forfait. Nadjib Baouia, Guillaume Beghin, Jean-Ricner Bellegarde, Valentin Belon, Bilal Bari, Mounir Chouiar, Enzo Ebosse, Adama Guira, Marvin Milville, Daniel Opare, Hugo Robert, Moussa Sylla, Valentin Wojtkowiak, Akim Zedadka et Milos Zukanovic prendront place dans leur canapé.

FatherTom

Avant, pendant et après le match, vous pouvez discuter de la rencontre Gazélec Ajaccio - Lens sur le forum Cœur Sang et Or.

Publié dans Infos

Le compteur comparatif (36ème journée)

Publié le par FatherTom

Lundi 8 mai, date de Lens-Strasbourg, était un jour férié. Cela n'a pas empêché les Lensois de livrer un match longtemps correct face aux Alsaciens (1-1), contrairement à ce que les Sang et Or avaient fait en 2012-13, lors de cette même trente-sixième journée. En déplacement à Guingamp, ils avaient en effet subi la défaite la plus sévère de leur histoire (7-0). La faute notamment à "un climat de démobilisation ponctuel avec deux jours fériés qui se suivaient", selon Luc Dayan, président du Racing à l'époque.

Les Bretons étaient alors en route vers leur remontée en Ligue 1, objectif de plus en plus compliqué à atteindre cette saison. Les Sang et Or savent aujourd'hui qu'ils ne pourront pas faire mieux qu'en 2013-14, saison de la dernière remontée du RCL dans l'élite, qui était presque acquise après le succès des hommes d'Antoine Kombouaré à Istres (1-6) lors de cette antépénultième journée. En cas de succès lors de leurs deux dernières rencontres, ceux d'Alain Casanova comptabiliseraient autant de points qu'il y a trois saisons. Mais pas sûr que cela suffise cette fois-ci...

2008-09
68 points 
  1er - 68 points


2011-12
44 points
   12ème - 48 points




2012-13
44 points
   12ème - 45 points


2013-14
62 points
    2ème - 65 points


2015-16
55 points
   6ème - 58 points


2016-17
59 points  

FatherTom

Publié dans Infos

Lens-Strasbourg en chiffres

Publié le par FatherTom

- Les Sang et Or ont concédé lundi face à Strasbourg (1-1) leur onzième match nul de la saison, le premier depuis celui ramené de Bourg-en-Bresse (0-0) le 7 février ; le premier à Bollaert depuis celui concédé face à Troyes (0-0) le 3 février.

- À cause de ce résultat nul, les Sang et Or sont tombés du podium, une journée seulement après y être remontés. Les joueurs d'Alain Casanova ont à ce jour passé vingt-quatre des trente-six journées disputées hors du trio de tête.

- Désormais quatrièmes, les Lensois peuvent toujours prétendre jouer les barrages pour accéder à la Ligue 1. Ils devront dans ce cas se méfier des éventuelles suspensions et ne pas imiter Jean-Kévin Duverne, Karim Hafez et Cristian Lopez, avertis face à Strasbourg. Ils sont désormais cinq à être sous le coup d'une suspension : Jean-Kévin Duverne (jusqu'à la fin de saison) Habib Habibou (deux rencontres avant la remise à zéro de son compteur), Karim Hafez (jusqu'à la fin de saison), Djiman Koukou (deux rencontres) et Abdellah Zoubir (une rencontre).

- À domicile, la défense lensoise tenait depuis 207 minutes lorsque Khalid Boutaïb a douché les espoirs nordistes nés quelques minutes auparavant, lorsque Lens avait ouvert le score. C'est la meilleure performance défensive de la saison à Bollaert. Nicolas Douchez n'y avait plus été battu depuis le 15 avril, par l'Auxerrois Lionel Mathis.

- Le Racing continue d'encaisser peu de buts par match mais trop régulièrement. Cinquième meilleure défense de Ligue 2, l'arrière-garde lensoise a pourtant été prise à revers au cours de vingt-six de ses trente-six matches de Championnat, dont seize fois à une seule reprise.

- Kenny Lala est devenu le cinquième joueur lensois à transformer cette saison un penalty. Le bilan y est de neuf réussites pour un échec. Le défenseur n'avait plus fait trembler les filets depuis le 6 novembre 2015, sur la pelouse d'Auxerre (1-2).

- Une série de six titularisations consécutives a pris fin pour Habib Habibou face aux Alsaciens. Celui qui a inscrit trois buts durant cette période n'était plus entré en cours de jeu depuis la réception de Sochaux (2-1), le 13 mars.

- Premier joker artésien, Mathias Autret a vécu contre le RCS sa quatorzième entrée en cours de match de la saison, toutes compétitions confondues.

- Alain Casanova est d'une incroyable régularité. Lundi 1er mai, face à Laval, l'entraîneur lensois a remplacé Djiman Koukou par Thomas Ephestion après 79 minutes de jeu. Lundi 8 mai, face à Strasbourg, il a remplacé Djiman Koukou par Thomas Ephestion après 79 minutes de jeu.

- Les dirigeants lensois pourrait penser à offrir un abonnement en Lepagnot à Anthony Scaramozzino. Le défenseur a pris place en tribune en qualité de dix-septième homme pour la cinquième fois de la saison. C'est autant que Jean-Ricner Bellegarde.

FatherTom

Publié dans Infos

Lens n'a plus son destin entre les mains

Publié le par Lance

Lens n'a pu faire mieux que match nul (1-1) hier contre Strasbourg. Face au leader, les joueurs d'Alain Casanova ont livré pendant un peu plus d'une heure un bon match, prouvant une fois de plus qu'ils avaient le potentiel pour jouer bien mieux qu'ils ne l'ont trop souvent fait depuis l'entame du Championnat.

L'ouverture du score de Kenny Lala (penalty, 66ème) dans une grosse ambiance aurait dû permettre aux Lensois de prendre l'ascendant psychologique sur leurs adversaires. Elle les a pourtant paralysés. Ils ont immédiatement commencé à jouer à la baballe devant le but de Douchez et se sont fait punir dès la 69ème minute de jeu. Les Sang et Or n'ont pas réussi à mettre de rythme dans la fin de match et ne se sont créés que de timides opportunités.

Les supporters des deux camps étaient, eux, loin d'être timides. 38 033 personnes ont assisté à cette rencontre, battant ainsi le record du Bollaert rénové. L'ambiance était digne d'une belle affiche de Ligue 1. Si les Alsaciens sont proches de retrouver l'élite, le RCL s'en est éloigné hier. Lens n'a plus son destin en main. Quatrième et devancé d'un point par Amiens et Troyes, le Racing devra faire mieux qu'une de ces deux équipes pour être barragiste, mieux que les deux pour finir deuxième... tout en surveillant Brest (cinquième en raison d'une plus mauvaise différence de buts) et Nîmes (sixième avec un point de moins).

Lance

Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Trente-sixième journée

Lens-Strasbourg : 1-1
Buts : Lala (66ème, s.p.) ; Boutaïb (69ème)
Avertissements aux Lensois Lopez (41ème), Duverne (84ème), Hafez (89ème) ; au Strasbourgeois Mangane (41ème)

Lens : Douchez (cap.) - Lala, Duverne, Ba, Hafez - Koukou (Ephestion, 80ème), Bourigeaud - Zoubir, Erasmus (Habibou, 85ème), Fortuné (Autret, 79ème) - Lopez. Entraîneur : Alain Casanova

Strasbourg : Oukidja - Seka, Mangane, Saad, Dos Santos - Gonçalvès, Aholou (Sacko, 77ème), Lienard - Boutaïb - Blayac (Grimm, 56ème), Guillaume (Bahoken, 90ème +4). Entraîneur : Thierry Laurey.

Publié dans Infos

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>