Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

674 articles avec infos

Lens-Brest en chiffres

Publié le par FatherTom

- Brest a mis fin samedi à la série de quatre victoires consécutives des Lensois en s'imposant à Bollaert (0-2). Les Artésiens ont concédé leur septième défaite de la saison, la première depuis le revers subi à Orléans (2-1) le 20 février. À domicile, ils ont été défaits à trois reprises et restaient invaincus depuis quatre matches et la chute face à Nîmes (1-3) le 21 janvier.

- C'est face à 37 515 spectateurs que les Sang et Or sont tombés. Jamais le nouveau Bollaert, rénové pour l'Euro 2016, n'avait accueilli autant de monde. Il faut remonter au 9 mai 2014, pour une défaite face à Brest (0-1) déjà, pour trouver plus de monde à Bollaert. 40 740 personnes avaient alors pris le chemin du stade, soit une affluence malheureusement impossible désormais.

- Lens n'est pas parvenu à battre deux fois Brest. La performance réalisée face à Valenciennes et face au Red Star ne peut désormais plus se produire que contre le Havre et contre Laval, équipes battues par le Racing lors de la phase aller.

- Les joueurs d'Alain Casanova restaient sur six rencontres au cours desquelles ils avaient systématiquement trouvé le chemin des filets. C'est seulement la sixième fois cette saison qu'ils restent muets dans un match, la troisième à Bollaert.

- Le blanchissage réalité à Reims (0-2) lors de la précédente journée n'a pas été prolongé. Les Sang et Or ont concédé au moins un but au cours de vingt-deux des trente-et-une journées disputées à ce jour. À neuf reprises, Nicolas Douchez s'est fait battre au moins deux fois dans un même match.

- Dans le sprint final, il est très important de veiller à ne pas prendre trop de cartons jaunes afin d'éviter les suspensions. Malheureusement, comme deux semaines plus tôt à Reims, les Artésiens ont été sanctionnés à trois reprises : Jean-Kévin Duverne, Karim Hafez et Kenny Lala ont reçu un avertissement. Dusan Cvetinovic, Habib Habibou, Djiman Koukou, Kenny Lala et Abdellah Zoubir sont sous le coup d'une suspension au prochain carton jaune.

- Sorti sur blessure en début de deuxième mi-temps, Dusan Cvetinovic a vu sa série de vingt-quatre matches disputés dans leur intégralité prendre fin. Au moment de quitter ses partenaires, le Serbe restait sur 2208 minutes de jeu, série débutée au coup d'envoi du match joué à Clermont (1-1) le 16 septembre.

- Titularisé suite au forfait de John Bostock, passé en défense centrale en cours de match à la place de Cvetinovic, Djiman Koukou a disputé les quatre-vingt-dix minutes du match. Cela ne lui était plus arrivé depuis le déplacement à Bourg-en-Bresse (0-0) le 7 février.

- Entré à la pause, Thomas Ephestion a disputé son sixième match sous le maillot lensois, le sixième en tant que remplaçant. Face aux Bretons, l'ancien joueur de Béziers a eu le droit à son temps de jeu le plus élevé depuis qu'il a signé dans le Pas-de-Calais.

FatherTom

Publié dans Infos

Lens-Brest : le groupe lensois

Publié le par FatherTom

Deux semaines après avoir battu son dauphin (victoire à Reims 0-2), Lens affronte demain son nouveau plus proche poursuivant. C'est un groupe de seize joueurs qu'a composé Alain Casanova pour la réception de Brest (coup d'envoi à 15 heures).

Le groupe lensois : Douchez, Vachoux ; Cvetinovic, Duverne, Hafez, Lala, Scaramozzino ; Bourigeaud, Ephestion, Koukou ; Autret, Erasmus, Habibou, Fortuné, Lopez, Zoubir.

Ce groupe est sans surprise : après avoir passé la trêve internationale à l'infirmerie en compagnie du maître des lieux (Mohamed Fofana, absent sur blessure pour la vingt-et-unième fois du Championnat), John Bostock se contentera des tribunes de Bollaert. Il est remplacé par Mathias Autret, dix-septième homme en Champagne.

Abdoul Ba, Valentin Belon, Bilal Bari, Jean-Ricner Bellegarde, Enzo Ebosse, Abdelrafik Gérard, Adama Guira, Marvin Milville, Hugo Robert, Moussa Sylla, Valentin Wojtkowiak, Akim Zedadka et Milos Zukanovic n'ont une fois de plus pas été choisis.

FatherTom

Avant, pendant et après le match, vous pouvez discuter de la rencontre Lens-Brest sur le forum Cœur Sang et Or.

Publié dans Infos

Habibou : trois à la suite !

Publié le par FatherTom

La règle est simple : lorsque "le dernier joueur à toucher le ballon est un joueur de l'équipe qui défend, [...] à partir du moment où le ballon adressé par l'équipe attaquante est initialement cadré, la Commission d'Organisation des Compétitions attribue le but à l'attaquant." Si les nombreux supporters lensois présents dans la tribune visiteurs du Stade Delaune, samedi dernier à Reims, ont d'abord cru que Kévin Fortuné avait ouvert le score, ils ont pu découvrir peu de temps après que l'ancien Biterrois n'avait pas touché le ballon, celui-ci ayant été dévié dans ses propres filets par l'ancien Lillois Julian Jeanvier. Finalement, cinq jours après, ladite commission a décidé d'attribuer le premier but lensois à Habib Habibou, dont le centre a été jugé cadré.

Déjà buteur à Paris face au Red Star (2-3, le 3 mars) et contre Sochaux (2-1, le 13 mars), l'attaquant lensois est à cette occasion devenu le premier joueur Sang et Or depuis trois ans à trouver le chemin des filets lors de trois journées consécutives. Entre décembre 2013 et janvier 2014, Yoann Touzghar avait en effet réussi la performance de marquer lors de cinq journées de rang, à Angers (1-2), face à Istres (1-2), à Brest (0-1), face à Dijon (2-2) et à Auxerre (1-2). Entre temps, Kévin Fortuné avait cet été réussi à inscrire quatre buts en trois matches consécutifs toutes compétitions confondues : face à Tours (2-2), en Coupe de la Ligue contre l'AC Ajaccio (3-0) et à Nîmes (0-2).

Depuis son arrivée à Lens à la fin du mercato d'hiver, Habibou se montre très efficace. Buteur lors de son premier match à Orléans (2-1, le 20 février), l'ancien Rennais a marqué à quatre reprises au cours des cinq rencontres qu'il a disputées sous le maillot lensois (deux titularisations, trois entrées en fin de match). "J’avais besoin de retrouver un collectif, une équipe, une famille et un coach qui a confiance en moi, expliquait récemment le joueur formé au PSG. Je les ai trouvés ici. Je sens que mes équipiers et le public sont derrière moi à 100% et ça se ressent sur le terrain."

FatherTom

Photo : La Voix du Nord

Publié dans Infos

Le compteur comparatif (30ème journée)

Publié le par FatherTom

Après sa victoire à Reims (0-2) samedi, le Racing possède désormais trois points d'avance sur la troisième place. "On ne peut pas se permettre de lancer des messages, ni de prendre les gens de haut, ni se prendre pour ce que l'on n'est pas, prévient Alain Casanova. On doit garder notre ligne de conduite qui est la même depuis le début de saison, à savoir une remise en question totale après chaque match."

Si rien n'est fait, on peut cependant constater que l'écart avec les performances réalisées par les effectifs de 2008-09 et 2013-14, qui avaient emmené le RCL en Ligue 1, s'est réduit. En effet, au cours de la trentième journée, aucune de ces équipes n'avaient gagné : les joueurs de Jean-Guy Wallemme étaient revenus avec un point d'Amiens (0-0) et ceux d'Antoine Kombouaré avaient été tenu en échec par Clermont (1-1) à Bollaert.

2008-09
55 points 
  1er - 68 points


2011-12
38 points
   12ème - 48 points




2012-13
40 points
   12ème - 45 points


2013-14
53 points
    2ème - 65 points


2015-16
46 points
   6ème - 58 points


2016-17
52 points  

FatherTom

Publié dans Infos

Reims-Lens en chiffres

Publié le par FatherTom

- Les Sang et Or ont remporté samedi à Reims (0-2) leur quatrième victoire de suite après celles enregistrées face à Valenciennes (2-0), à Paris contre le Red Star (2-3) et face à Sochaux (2-1). C'est une première depuis plus d'un an : entre novembre 2015 et janvier 2016, les joueurs d'Antoine Kombouaré avaient aligné quatre succès de rang face à Nîmes (1-0), sur la pelouse du Paris FC (0-1), face à Bourg-en-Bresse (2-0) et à Beauvais contre le Red Star (1-2).

- En s'imposant dans la Marne, les joueurs d'Alain Casanova ont consolidé leur place de leader. Alors qu'ils devançaient Reims à l'attaque au matin de cette trentième journée, ils sont cette fois devant Brest grâce à une meilleure différence de buts.

- Les Sang et Or ont remporté à Reims leur septième victoire de la saison loin de Bollaert. Depuis l'été dernier, ils s'étaient déjà imposés à Nîmes (0-2), à Valenciennes (1-2), à Brest (1-2), à Laval (0-1), à Tours (2-3) et à Paris contre le Red Star (2-3). Seul Nîmes - qui compte un match de plus à l'extérieur - fait mieux.

- Pour la quatrième fois de suite, les Artésiens ont marqué au moins deux buts. Le Racing possède désormais la deuxième meilleure attaque de Ligue 2.

- Pour la troisième fois de la saison, les Nordistes ont bénéficié de l'aide involontaire d'un partenaire pour faire trembler les filets. Avant que l'ancien Lillois Julian Jeanvier n'ouvre le score samedi, Florent Perradin (Lens - Bourg-en-Bresse, 1-1) et l'Ajaccien Jérôme Mombris (Lens - Gazélec Ajaccio, 2-1) avaient déjà marqué un but contre son camp en faveur des joueurs du RCL.

- Abdellah Zoubir a inscrit au Stade Auguste Delaune son quatrième but de la saison en Ligue 2 après ceux marqués à Clermont (1-1, le 16 septembre), à Tours (2-3, le 13 janvier) et face à Clermont (3-1, le 13 février). Meilleur passeur du Racing, Zoubir en est le quatrième meilleur buteur.

- Nicolas Douchez et ses partenaires ont réalisé en Champagne leur neuvième blanchissage de la saison. Lens possède la quatrième meilleure défense de Ligue 2.

- Dans le sprint final, les Lensois devront prendre garde à ne pas être suspendus. C'est mal parti pour Dusan Cvetinovic, Habib Habibou et Abdellah Zoubir, tous les trois sanctionnés à Reims : comme Daniel Opare, ils seront suspendus au prochain avertissement.

- Une première s'est déroulée samedi au Stade Auguste Delaune : John Bostock n'a pas terminé la rencontre. Blessé, le Trinidadien a dû quitter la pelouse après 64 minutes de jeu. Avec 2609 minutes de jeu cette saison, Kenny Lala est désormais le joueur lensois à avoir passé le plus de temps sur les pelouses de Ligue 2.

- Djiman Koukou est entré en cours de deuxième mi-temps pour suppléer John Bostock. Le Béninois n'avait plus remplacé de partenaire depuis le 18 novembre, à Auxerre (1-1), lorsqu'il avait pris la place d'Abdellah Zoubir.

- Après trois titularisations consécutives, Mathias Autret, malade, a dû se contenter du rôle peu enviable de dix-septième homme. C'est la première fois depuis qu'il joue à Lens que le Breton doit suivre un match depuis les tribunes.

- En disputant les dernières minutes du match, Anthony Scaramozzino est redevenu un joueur de Ligue 2. Le Niçois n'avait plus foulé une pelouse de l'antichambre de l'élite depuis le 7 novembre face à l'AC Ajaccio. C'est donc quinze matches de Championnat de suite qu'il a manqués sur blessure ou sur choix de l'entraîneur.

- Comme face à Troyes (0-0), le 3 février, Kermit Erasmus s'est échauffé durant la rencontre pour rien. Le joueur prêté par Rennes avait pris part aux cinq derniers matches du Racing.

FatherTom

Publié dans Infos