Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

740 articles avec infos

Nancy-Lens en chiffres

Publié le par FatherTom

Nancy-Lens en chiffres

- Les Lensois ont concédé samedi à Nancy (1-0) leur septième défaite de la saison, la cinquième en déplacement. C'est déjà autant que sur toute la saison 2013-14 qui avait vu les joueurs d'Antoine Kombouaré finir sur le podium.

- Les Sang et Or ont ralenti leur cadence depuis la défaite concédée à domicile face à Valenciennes (0-1) le 15 février. Depuis cette date, ils n'ont pris que six points en autant de journées. Seuls Évian, Laval, Niort et Paris ont fait pire...

- Les Artésiens n'y arrivent décidément pas sur synthétique (voir notre article Lens n'a pas la fibre pour le synthétique). Les Lensois ne se sont jamais imposés en huit rencontres disputées ces dernières saisons sur surface artificielle. Ils y restent sur six défaites et deux nuls.

- Certes, Lens possède la troisième meilleure défense de Ligue 2. Mais les Sang et Or encaissent trop régulièrement. La défense lensoise a cédé au cours de chacune des trois dernières rencontres. Elle n'est restée solide qu'à dix reprises en trente-et-une journées.

- Alors que les Lensois avaient aligné en début d'exercice dix-sept rencontres au cours desquelles ils avaient à chaque fois fait trembler les filets, ils sont restés muets au Stade Marcel Picot. C'est la septième fois cette saison que les Sang et Or n'inscrivent aucun but au cours d'un match, la troisième au cours des six dernières rencontres. Alors que le Red Star ne jouera que ce soir, le RCL possède seulement la treizième attaque de Ligue 2.

- Il s'en est fallu de peu pour que les Nordistes marquent : en première mi-temps, Mathias Autret a vu son tir être dévié par la transversale. C'est la sixième fois au cours des trois derniers matches que les Sang et Or touchent du bois. Autret avait déjà manqué de réussite face à Clermont, tout comme Pablo Chavarria (par deux fois à Laval), Benjamin Bourgeaud et Patrick Olsen (chacun face aux Auvergnats).

- Antoine Kombouaré avait emmené dix-sept joueurs en Lorraine. C'est Kenny Lala qui a dû prendre place en tribune. Cela lui était déjà arrivé lors du déplacement à Sochaux.

- Après avoir arbitré le Racing à Metz en début de saison, Monsieur Jochem officiait au sifflet samedi à Nancy. L'arbitre a adressé trois cartons jaunes aux Lensois (Pablo Chavarria, Jonathan Nanizayamo, Lalaïna Nomenjanahary) qui en avaient cumulé autant au cours des quatre dernières journées. Déjà averti face à Clermont, Nomenjanahary sera suspendu s'il reçoit un autre carton jaune avant la fin de saison.

FatherTom

Publié dans Infos

Lens laisse s'échapper ses adversaires

Publié le par Lance

Lens laisse s'échapper ses adversaires

Battu à Nancy (1-0, but de Robic, 76ème), Lens a réalisé une très mauvaise opération lors d'une trente-et-unième journée au cours de laquelle Le Havre et Metz se sont imposés contre Tours (2-0) et à Paris (1-2) alors que Clermont et le Red Star s'affrontent lundi. À sept matches du terme de la saison, le Racing compte cinq points de retard sur la troisième place (six en cas de victoire du Red Star) et a accentué un peu plus le déficit qu'il concède au niveau de la différence de buts (+8 pour Metz, +6 pour Le Havre, +2 pour Lens).

Les faiblesses des Artésiens en déplacement ont été identifiées depuis longtemps : l'équipe joue trop bas, peine à récupérer le ballon, est en grande difficulté dans la construction et ne parvient pas à approcher du but adverse, où l'absence d'un buteur pèsera lourd dans quelques semaines, lorsque le temps des bilans sera arrivé.

Grâce à la troisième défense de Ligue 2, le RCL est mathématiquement encore dans la course à la montée mais a encore perdu un peu plus de chance de retrouver l'élite en fin de saison. "On va préparer la réception d'Auxerre et puis on verra bien, parce que ça ne dépend plus seulement de nous", concède Antoine Kombouaré.


Lance

Championnat de France 2015-16 - Ligue 2
Trente-et-unième journée

Nancy-Lens 1-0
But : Robic (76ème)
Avertissements aux Nancéiens Cétou (36ème), Puyo (81ème), Pedretti (84ème), Guidileye (90ème +4) ; aux Lensois Nomenjanahary (84ème), Chavarria (84ème), Nanizayamo (86ème)

Nancy : Ndy Assembé - Cétout, Diagne, Lenglet (cap.), Badila - Guidileye, Pedretti, Aït Bennasser (Puyo, 70ème) - Robic (Hadji, 89ème), Dalé, Lusamba. Entraîneur : Pablo Correia

Lens : Vachoux - Cvetinovic (Ikoko, 58ème), Landre, Ba, Scaramozzino - Cyprien, Gbamin, Bourigeaud (Madiani, 81ème) - Nomenjanahary (Nanizayamo, 73ème), Chavarria (cap.), Autret. Entraîneur : Aintoine Komboauré.

Publié dans Infos

La défense a bien changé

Publié le par FatherTom

La défense a bien changé

Au cours de la saison, la situation sportive du RCL a quelque peu évolué. Il suffit de regarder où en étaient les Sang et Or avant de recevoir Nancy, le 2 novembre, alors que le match retour se dispute cet après-midi en Lorraine. Revenus à trois points du podium avant le début de la journée (cinq aujourd'hui après la victoire du Havre face à Tours), les Lensois accusaient à l'époque un retard de onze points sur la troisième place, soit le plus grand écart observé cette saison (voir notre article Les Lensois vont-ils continuer à combler leur retard ?). Surtout, ils affichaient match après match une fragilité défensive qui ne pouvait que leur faire envier la solidité nancéienne : alors que les Sang et Or possédaient l'antépénultième arrière-garde de Ligue 2 (seize buts encaissés), les Lorrains avaient la meilleure défense de la division (sept buts encaissés) (voir notre article Tiens, voilà une défense !).

Depuis, les trajectoires se sont croisées. "C'est bien mais pas assez, lance Antoine Kombouaré. Il faut être plus solide et ne pas prendre de but !" Ses joueurs sont en tout cas sur la bonne voie. Depuis le match aller, Lens possède la meilleure défense de Ligue 2 (onze buts encaissés en dix-huit matches) alors que Nancy se retrouve en milieu de tableau (dixième défense avec vingt-et-uns buts concédés sur ce demi-championnat). Depuis novembre, les Artésiens ont réussi huit blanchissages et seul Le Havre est parvenu à les tromper plus d'une fois. Au final, les Sang et Or possèdent aujourd'hui la troisième meilleure défense de Ligue 2 et sont seulement dépassés pour deux buts par Dijon et le Red Star, au point que ce secteur de jeu est devenu "le point fort de l'équipe" selon son entraîneur.

"Nous avions dit qu’il nous fallait quatre points sur le match de Clermont et le déplacement à Nancy, déclarait la semaine dernière Pablo Chavarria. Nous n’en avons pris qu’un à domicile, maintenant il faut gagner en Lorraine !" Si la défense lensoise n'encaissait pas de but, ce serait la moitié du chemin de fait.

FatherTom

Photo : rclens.fr

Publié dans Infos

Nancy-Lens : le groupe lensois

Publié le par FatherTom

Nancy-Lens : le groupe lensois

Malgré les nombreuses absences que l'on pourra déplorer demain au coup d'envoi du match entre Nancy et Lens, à 14 heures, Antoine Kombouaré est parvenu à convoquer un groupe de dix-sept joueurs. Il faut dire que ceux qui ne seront pas présents au Stade Marcel Picot sont principalement des supporters, la plupart honnêtes, qui doivent payer collectivement pour des débordements avec lesquels ils n'ont aucun lien...

Le groupe lensois : Delle, Vachoux ; Ba, Cvetinovic, Ikoko, Gbamin, Lala, Landre, Scaramozzino ; Bourigeaud, Cyprien, Nomenjanahary, Olsen ; Autret, Chavarria, Madiani, Nanizayamo.

Touché au genou, Wylan Cyprien était absent face à Clermont. Son retour dans le groupe en chasse Simon Banza qui doit désormais faire face à la concurrence de Jonathan Nanizayamo. Le jeune attaquant, qui avait toujours été appelé depuis le 30 novembre, jouera en CFA en compagnie de Taylor Moore et Hugo Robert.

Dème Ndiaye (lésion musculaire) et Pierrick Valdivia (pubalgie) sont une nouvelle fois absents. Ils sont rejoints à l'infirmerie par Valentin Belon (genou). Ils resteront dans le Pas-de-Calais en compagnie de Guirane N'Daw.

FatherTom

Avant, pendant et après le match, vous pouvez discuter de la rencontre Nancy-Lens sur le forum Cœur Sang et Or.

Publié dans Infos

Lens n'a pas la fibre pour le synthétique

Publié le par FatherTom

Lens n'a pas la fibre pour le synthétique

Si le déplacement des joueurs lensois samedi à Nancy est craint, ce n'est pas seulement parce que les Lorrains présentent au Stade Marcel Picot le meilleur bilan à domicile de Ligue 2, où les locaux gagnent deux fois sur trois cette saison. C'est aussi parce que la rencontre se déroulera sur une pelouse synthétique, ce que craignent tous les joueurs et à plus forte raison les Sang et Or qui ne se sont jamais imposés sur un synthétique nouvelle génération.

Ces dernières saisons, les Artésiens restent en effet sur cinq défaites et deux nuls sur surface artificielle. Ils ne sont pas parvenus à s'imposer aussi bien à Châteauroux (1-0 en avril 2012, 1-1 en septembre 2012, 1-1 en avril 2014) qu'à Lorient (3-0 en décembre 2010, 1-0 en novembre 2014) ou à Nancy (4-0 en mai 2011, 1-0 en novembre 2013). La dernière fois qu'ils ont foulé en compétition une pelouse qui ne sentira jamais l'odeur du gazon fraîchement coupé, les Sang et Or étaient repartis de Bretagne avec une défaite et un carton rouge pour Loïck Landre après une faute sur le Lorientais Valentin Lavigne. "J'y vais fort, avec mon engagement, et malheureusement, avec le synthétique, sa jambe peut rester bloquée", racontait alors le défenseur lensois.

La surface change en effet les conditions de jeu. "Ça va beaucoup plus vite du côté du ballon, il fuse sur le terrain, explique Benoît Pedretti, aujourd'hui Nancéien. Les appuis sont aussi beaucoup plus durs. Les changements de direction sont plus compliqués. Ça fait un peu mal aux genoux à force mais ça permet de jouer vite au sol. Quand techniquement on a une bonne équipe, ça met de la vitesse au jeu." Pas question donc pour les Lensois de temporiser, il faudra au contraire "jouer vite, aller de l’avant et jouer au sol malgré tout", comme l'annonçait Antoine Kombouaré avant le déplacement à Lorient, en novembre 2014.

Les Lensois devront ainsi adapter leur jeu au synthétique. Mais, alors que l'infirmerie lensoise a du mal à se vider, l'entraîneur lensois décidera-t-il de ne pas prendre de risques avec certains joueurs, comme l'avait fait le week-end dernier son homologue marseillais en laissant quelques joueurs en Provence ? "C'est une corvée de jouer sur une pelouse synthétique qui change toutes les données et, qui plus est, est une pelouse à risques", résumait la saison dernière Rolland Courbis qui, avec son équipe de Montpellier, avait assisté à la grave blessure de Jonas Martin sur le synthétique de Lorient.

"Pour moi, ce n’est pas du football, jugeait il y a quelques mois Pascal Dupraz. C’est bien pour l’apprentissage de ce sport et du métier mais ce n’est pas fait pour les pros. C’est même nul." Coach nantais, Michel Der Zakarian n'hésitait pas de son côté à déclarer que "le synthétique, c'est de la merde" ! On ne demande pas aux joueurs lensois d'aimer cette surface qui fait presque l'unanimité contre elle mais seulement de l'apprivoiser durant une heure et demie pour revenir avec les trois points de la victoire !

FatherTom

Publié dans Infos