Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le compteur comparatif (22ème journée)

Publié le par FatherTom

Lens a fait une mauvaise opération en s'inclinant samedi à Amiens (1-2). Les Picards seraient-ils sur le point de devenir une bête noire des Sang et Or ? Les joueurs du Pas-de-Calais restent en effet sur trois matches sans succès face à leur voisin samarien.

Avant de revenir bredouille de la Licorne, ils avait déjà perdu le match aller (0-1) le 20 août. Ils n'avaient pu faire mieux que le match nul (1-1) avant le passage de l'ASC en National. C'était en 2011-12, à l'occasion de la vingt-deuxième journée. Les joueurs de Jean-Louis Garcia avaient égalisé en deuxième mi-temps par Julien Toudic, auteur ce soir-là de son quatrième but en trois journées consécutives, ce qu'aucun joueur lensois n'a plus réussi en Championnat depuis.

Battus pour la deuxième fois consécutive, les joueurs d'Alain Casanova ont pris 34 points en 22 journées. Soit seulement un de plus que l'équipe entraînée par Antoine Kombouaré la saison passée...

2008-09
   44 points
  1er - 68 points


2011-12
    28 points
   12ème - 48 points




2012-13
    30 points
   12ème - 45 points


2013-14
   40 points
    2ème - 65 points


2015-16
    34 points
   6ème - 58 points


2016-17
    35 points  

FatherTom

Publié dans Infos

Amiens-Lens en chiffres

Publié le par FatherTom

- Pour la première fois de la saison, les Lensois ont perdu deux fois de suite. Une semaine après être tombés face à Nîmes (1-3), les joueurs d'Alain Casanova ont en effet laissés les Amiénois inverser le cours de la rencontre en quelques minutes (2-1).

- Les Sang et Or ont concédé en Picardie leur cinquième défaite de la saison, la troisième au cours des cinq dernières journées.

- Nicolas Douchez et ses partenaires viennent d'encaisser douze buts au cours des cinq dernières rencontres. Seules huit équipes se sont révélées plus perméables depuis le début de la saison.

- Mener et être ensuite mené, cela était déjà arrivé une fois cette saison pour les Sang et Or, lors de la deuxième journée face à Tours (2-2). Si à l'époque ils avaient su égaliser, cela leur a été impossible samedi à Amiens. Les Artésiens n'avaient plus perdu après avoir mené au score depuis le 16 mai 2015. Yoann Touzghar avait alors ouvert la marque sur la pelouse de Nice avant que les Aiglons ne reprennent définitivement l'avantage (1-2).

- Avant de se rendre dans la Somme, les Lensois avaient un parcours sans faute dans les arrêts de jeu où il y avaient gagné cinq points (voir notre article Quand Lens termine au quart de tour). Face à Amiens, il y ont perdu deux points. Ils n'avaient plus laissé filé de points dans le temps additionnel depuis le 10 mai 2015. Montpellier était alors venu s'imposer sur le terrain neutre de la Licorne par un but d'Anthony Mounier dans la deuxième minute du temps additionnel (0-1).

- Cristian Lopez a inscrit sur la pelouse d'Amiens son huitième but de la saison en Ligue 2, son deuxième sur penalty après celui marqué à Strasbourg. C'était le septième penalty sifflé cette saison pour les Artésiens. Seul Abdellah Zoubir a perdu son face à face. C'était face à Orléans (4-2) le 20 septembre.

- Les Lensois ont trouvé le chemin des filets au cours de leurs onze derniers matches de Championnat. C'est à Sochaux, le 17 octobre, qu'ils sont restés muets pour la dernière fois.

- Alain Casanova s'est enfin rappelé qu'il avait le droit d'effectuer trois changements ! Malheureusement, le flash est apparu bien trop tardivement : entré alors que le temps réglementaire était déjà terminé depuis plus de deux minutes, Kermit Erasmus n'a rien pu apporté à une attaque qui souffrait depuis plusieurs dizaines de minutes... En Championnat, Casanova n'avait plus procédé à trois changements depuis le 22 octobre, face à Reims (1-1) (voir notre article Coaching manquant).

- En foulant quelques secondes la pelouse de la Licorne, Erasmus est devenu le vingt-huitième joueur utilisé cette saison en Championnat par l'entraîneur nordiste.

- Entré en jeu six minutes avant la fin du temps réglementaire, Mathias Autret n'a guère eu l'occasion de changer le cours du match. Le Breton a fait samedi sa dixième entrée en cours de rencontre de la saison. Aucun autre joueur lensois ne cumule autant de remplacements dans ce sens.

- Arrivé à Lens en début de mercato hivernal, Daniel Opare est sorti perclu de crampes lors de ses deux apparitions sous le maillot lensois. S'il avait dû quitter ses partenaires face à Nîmes après soixante-deux minutes de jeu, il a tenu cinq minutes de plus en Picardie. À ce rythme, le défenseur pourra compter faire un match entier dans cinq journées...

- Après avoir été averti à Tours, Benjamin Bourigeaud a récolté un nouveau carton jaune à Amiens. Le Calésien sera donc suspendu en cas de prochain avertissement récolté au cours des sept prochaines journées. C'est le seul Artésien à jouer prochainement avec une épée de Damoclès sur la tête.

FatherTom

Publié dans Infos

Encore un raté pour Casanova...

Publié le par FatherTom

Si les entraîneurs de foot ont toujours été soumis à l'instabilité de leur profession, il est de coutume depuis quelques saisons pour les présidents français de se séparer de leur technicien en invoquant une faute grave. Alors que le bilan actuel du Racing est aussi inquiétant que terne (voir notre article À force de reculer...), les dirigeants lensois comptent-ils se séparer, avant qu'il ne soit trop tard, d'Alain Casanova ? Celui-ci leur a en tout cas servi sur un plateau un motif qu'ils pourraient transformer en faute grave.

Alors qu'ils pouvaient enfin recruter, une fois la page Mammadov tournée, les dirigeants lensois été parvenus à obtenir la signature de Teddy Chevalier, attaquant suivi depuis plusieurs saisons. Malheureusement, le natif de Denain n'a guère eu la possibilité de montrer ce qu'il savait faire (voir notre article Le rêve de Chevalier a déjà pris fin). "C'est un formidable garçon avec beaucoup de qualités qui n'ont pas correspondu à ce que je pouvais attendre par rapport à mon modèle de jeu", avait justifié Casanova après le départ du joueur connu en Belgique pour tout donner sur le terrain.

"Je pense qu'il a rapidement perdu confiance en lui et en nous", avait poursuivi l'entraîneur lensois. Chevalier semble avoir rapidement retrouvé confiance en lui : comme il l'avait fait cet été avec l'équipe réserve lensoise avant d'être définitivement écarté, il vient d'enchaîner trois buts en deux matches. Le nouveau joueur de Courtrai a en effet inscrit ce week-end un doublé, une semaine après avoir retrouvé le chemin des filets.

Être resté borné et ne pas avoir vu les qualités d'un joueur recruté à titre onéreux, n'est-ce pas une faute grave pour un entraîneur ? Comme Chevalier, nombreux sont ceux à avoir perdu confiance en Alain Casanova, à condition du moins d'en avoir un jour éprouvé...

FatherTom

Publié dans Humeur

À force de reculer...

Publié le par Lance

Les supporters lensois étaient nombreux cet après-midi au Stade de la Licorne. Ils en sont revenus avec une défaite. Rentrer d'Amiens vaincu est une bien mauvaise habitude pour les fans du Racing. C'était arrivé à huit reprises à l'occasion des seize matches de Ligue 1 joués à Amiens durant la rénovation de Bollaert, en 2014-15. Cette saison-là, Lens avait été interdit de recrutement en raison des engagements non tenus par son actionnaire, Hafiz Mammadov. Repris cet été par Solférino, le Racing a cette saison pu recruter. Il a pourtant rarement séduit et accumule les déceptions.

Une semaine après s'être inclinés contre Nîmes (1-3), les Lensois ont perdu en Picardie (1-2). Menant au score grâce à un penalty de Lopez (19ème), ils n'ont pas réussi à creuser l'écart malgré des situations intéressantes. Puis ils ont comme d'habitude reculé, reculé, reculé. Déjà mis en difficulté en fin de première période, les Sang et Or ont subi les assauts amiénois au retour des vestiaires. Lens voulait avant tout tenir, ce que reconnaît Alain Casanova. "On s'est un peu arrêté de jouer, constatait ainsi l'entraîneur à l'issue de la rencontre. Notre objectif était de gérer notre avantage mais on ne peut pas se reposer sur un contrôle du résultat. Il fallait, au contraire, avoir pour objectif d'avoir un minimum de contrôle sur le jeu." À force de vouloir se contenter du minimum, l'inéluctable est arrivé. Les 12 000 personnes présentes au stade l'avaient deviné depuis bien longtemps... à l'exception d'un entraîneur qui passe ses matches à marcher devant son banc de touche sans avoir beaucoup d'influence positive sur son équipe. Mamilonne a égalisé dans la dernière minute du temps réglementaire puis Kamara a permis à son équipe de prendre les trois points de la victoire (90ème +2). Le miracle de Tours ne s'est évidemment pas répété. Le Racing n'a pas marqué dans les dernières secondes de jeu. Comme à Troyes, à Clermont ou à Auxerre, Lens a perdu des points en déplacement en raison d'une philosophie de jeu néfaste.

Le RCL est désormais troisième avec six points de retard sur le leader, Brest. Une victoire de Reims sur la pelouse du Red Star, lundi, lui ferait encore perdre une place alors que Strasbourg (sixième avec deux points de moins que le RCL) compte un match en retard à jouer contre Tours. La thèse de l'accident développée après la défaite contre Nîmes par Alain Casanova n'était évidemment pas la bonne (voir notre article Pas qu'un accident). Nicolas Douchez et ses partenaires se sont inclinés à trois reprises lors des cinq dernières journées et sont douzièmes au classement établi depuis la dix-huitième journée (treizième si Reims prend un point lundi). Une place conforme aux prestations lensoises. Il est urgent de changer d'hommes, de philosophie de jeu et/ou d'état d'esprit avant qu'il ne soit trop tard...

Lance

Championnat de France 2016-16 - Ligue 2
Vingt-deuxième journée

Amiens-Lens : 2-1
Buts : Lopez (19ème, s.p.) pour Lens ; Mamilonne (90ème), Kamara (90ème +2) pour Amiens
Avertissements à l'Amiénois Kamara (59ème) ; au Lensois Bourigeaud (45ème)

Amiens : Gurtner - El-Hajjam, Adenon, Dibassy, Ielsch - Monconduit (cap.) (Ndombele, 79ème), Fofana - Soumah, Bourgaud (Manzala, 63ème), Charrier (Mamilonne, 78ème) - Kamara. Entraîneur : Christophe Pélissier

Lens : Douchez (cap.) - Opare (Zedadka, 68ème), Duverne, Cvetinovic, Lala - Bostock, Bourigeaud - Gérard (Autret, 85ème), Fortuné, Zoubir (Erasmus, 90ème +3) - Lopez. Entraîneur : Alain Casanova.

Publié dans Humeur

Amiens-Lens : le groupe lensois

Publié le par Lance

Les supporters lensois retrouveront demain le Stade de la Licorne, enceinte qui avait accueilli le RCL lors de la saison 2014-15. Alain Casanova a communiqué le nom des seize joueurs qu'il a choisis d'emmener dans la Somme.

Le groupe lensois : Douchez, Vachoux ; Cvetinovic, Duverne, Lala, Opare, Zedadka ; Beghin, Bostock, Bourigeaud, Gérard ; Autret, Erasmus, Fortuné, Lopez, Zoubir.

Une semaine après Daniel Opare, Kermit Erasmus pourrait faire ses débuts sous le maillot Sang et Or. L'attaquant intègre en effet le groupe à la place de Viktor Klonaridis. C'est le seul changement opéré par l'entraîneur artésien.

Adama Guira et Karim Hafez sont toujours à la CAN alors que Djiman Koukou purgera son troisième et dernier match de suspension. Abdoul Ba, Jean-Ricner Bellegarde, Mohamed Fofana et Anthony Scaramozzino sont comme Klonaridis victimes des choix de leur entraîneur.

Lance

Avant, pendant et après le match, vous pouvez discuter de la rencontre Amiens-Lens sur le forum Cœur Sang et Or.

Publié dans Infos