Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lens - Bourg-en-Bresse : le groupe lensois

Publié le par Lance

Lens - Bourg-en-Bresse : le groupe lensois

Le Racing dispute son premier match d'après mercato, demain contre Bourg-en-Bresse. Alain Casanova a retenu un groupe de seize joueurs dans lequel figurent deux des quatre recrues du 31 août.

Le groupe lensois : Douchez, Vachoux ; Ba, Duverne, Lala, Scaramozzino ; Bellegarde, Bostock, Bourigeaud, Gérard, Koukou ; Autret, Fortuné, Klonaridis, Lopez, Zoubir.

Adama Guira et Karim Hafez ne sont pas encore qualifiés. Les supporters lensois pourront en revanche découvrir demain Victor Klonaridis et Cristian Lopez. Ces deux attaquants remplacent numériquement Simon Banza et Hugo Robert, retenus pour le dernier match à Troyes. Il n'y a donc que quatre défenseurs de métier dans le groupe et Alain Casanova devrait par conséquent faire évoluer son équipe en 4-3-3.

Disposant désormais d'un effectif quantitativement très intéressant, l'entraîneur lensois a choisi d'envoyer en équipe réserve les joueurs de retour de blessure (Cvetinovic, Olsen) ou tout juste sorti de leur rêve d'ailleurs (Landre). Ils figurent dans le groupe convoqué pour la réception de Wasquehal en compagnie de Teddy Chevalier (auteur de trois buts lors des deux derniers matches de CFA) et pourraient y côtoyer les jeunes Simon Banza, Guillaume Beghin, Valentin Belon, Mounir Chouiar, Enzo Ebosse, Marvin Milville, Hugo Robert, Moussa Sylla et Valentin Wojtkowiak.

Mohamed Fofana et Akim Zedadka sont forfaits tandis que Guirane N'Daw est toujours payé pour s'entraîner.

Lance

Avant, pendant et après le match, vous pouvez discuter de la rencontre Lens - Bourg-en-Bresse sur le forum Cœur Sang et Or.

Publié dans Infos

La justice est passée

Publié le par Lance

La justice est passée

"Police partout, justice nulle part" criaient les ultras au Havre, le 30 janvier. Sept mois après les incidents ayant marqué cette rencontre (voir notre article Un déplacement pour rien), la justice a pourtant répondu présent. Le tribunal de Béthune a jugé hier quatorze personnes pour dégradations, violences et outrages. Sept d'entre-elles ont été relaxées mais les sept autres ont été reconnues coupables et condamnées à un mois d'interdiction de stade et une amende de 200 ou 300 euros.

Nous le répétons à chaque interdiction de déplacement prononcée par arrêté (ministériel ou préfectoral) comme par la LFP : seuls les coupables doivent être sanctionnés. La justice a su distinguer ceux qui n'ont rien à se reprocher de ceux qui ont eu un comportement illégal. Il n'en reste pas moins que trop d'innocents ont une fois de plus été sanctionnés à la suite de ces incidents. Dans l'attente du procès, les sept personnes blanchies ont été interdites de stade pendant plus de quatre mois (parmi lesquels deux mois et demi sans match officiel joué par le Racing) ; trois jours après la rencontre au Havre, l'ensemble des Red Tigers n'a pu assister au match contre Brest ; les tribunes visiteurs des stades de Ligue 2 ont été fermées à l'ensemble des supporters lensois durant cinq des six derniers déplacements.

"Les fautifs présents en tribune visiteurs devront être sanctionnés, écrivions-nous au lendemain des incidents. Ceux qui étaient chargés d'assurer la sécurité des supporters mais les ont en fait mis en danger devront également s'expliquer." "Il y a eu, de part et d'autres, des attitudes qu'il n'aurait pas dû y avoir", a déclaré Jean-Pierre Roy, vice-procureur de la République, lors du procès. Aucun membre du service de sécurité du HAC ni aucun membre des forces de l'ordre n'a pourtant été jugé. Leur part de responsabilité explique cependant que les sept personnes reconnues coupables n'ont pas été davantage sanctionnées.

Lance

Publié dans Humeur

Quel schéma tactique ?

Publié le par Lance

Quel schéma tactique ?

Deux des quatre joueurs qui fréquentaient l'infirmerie ces dernières semaines (Cvetinovic et Olsen), trois des quatre recrues (Hafez, Klonaridis et Lopez) et un joueur qui rêvait de partir mais n'a pas convaincu de club de payer l'indemnité de transfert réclamée par le RCL (Landre) sont désormais à disposition d'Alain Casanova. Ce soir, l'entraîneur lensois annoncera la composition du groupe retenu pour la réception de Bourg-en-Bresse. La concurrence étant accrue, il y aura forcément des déçus.

Si le groupe communiqué comporte autant de joueurs que de places disponibles sur une feuille de match de Ligue 2 (seize), le nombre de défenseurs indiquera le schéma tactique dans lequel l'entraîneur lensois compte faire évoluer son équipe. Après deux mauvaises sorties en 5-3-2 (et non en 3-5-2 comme l'aimerait le technicien), Casanova était passé en 4-3-3 contre Ajaccio "suite aux absences et aux blessures des défenseurs centraux". Les retours de Cvetinovic et Landre lui donnent la possibilité de jouer à nouveau avec trois défenseurs centraux.

L'ancien gardien de but n'a jamais déclaré avoir abandonné définitivement son système préférentiel. Le fait qu'il a disposé en 5-3-2 l'équipe bis alignée contre le PFC et que l'équipe réserve a à nouveau utilisé ce schéma samedi dernier contre Arras laissent penser qu'il a envie de l'installer sur le long terme à Lens comme il l'avait fait à Toulouse. Recruté dans les dernières heures du mercato, Victor Klonaridis a évoqué "le système en 3-5-2 [qui lui] plaît beaucoup". Preuve que ce système de jeu lui a bien été présenté. Avec le recrutement du défenseur latéral gauche Karim Hafez, joueur qui se dit "assez porté avers l'attaque", le 5-3-2 pourrait davantage ressembler à un 3-5-2. Même si le problème du couloir droit n'a pas été réglé, Lala n'ayant pas (encore) convaincu dans ce système.

S'il se dit à l'aise dans un 3-5-2, Klonaridis peut aussi évoluer dans un 4-3-3, l'attaquant affirmant pouvoir jouer aussi bien "à droite, à gauche ou en pointe". "On doit s’adapter et être capable de jouer dans différents systèmes de jeu, rappelle Nicolas Douchez. Si on le fait bien, ce sera une arme. On pourra les alterner et gêner les équipes adverses." Avec un secteur offensif désormais riche de Autret, Banza, Chevalier, Fortuné, Klonaridis, Lopez et Zoubir, choisir un schéma tactique dans lequel seulement deux de ces joueurs seraient alignés ressemblerait tout de même à un gâchis...

Lance

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur

Autret va devoir regagner sa place

Publié le par Lance

Autret va devoir regagner sa place

La réception de Bourg-en-Bresse se profile et les joueurs lensois doivent redoubler d'effort pour gagner leur place dans le groupe des seize retenus. S'il était assez facile de deviner le nom des joueurs convoqués en ce début de Championnat comme lors des saisons précédentes, l'exercice est désormais plus difficile. Le RCL a terminé son recrutement en faisant signer quatre joueurs. Quel que soit le schéma tactique adopté par Alain Casanova, tous les postes sont au moins doublés. Il y aura forcément des déçus jeudi, à la veille du match contre les Burgiens.

Assuré de voir son nom inscrit sur les feuilles de match depuis son arrivée dans le Pas-de-Calais, en juillet 2015, Mathias Autret pourrait pour la première fois être victime des choix de son entraîneur. Dans la continuité d'une deuxième partie de saison 2014-15 décevante (deux buts et une passe décisive lors de la phase retour) et d'une préparation estivale inquiétante, le Breton a manqué son premier mois de compétition. Dans l'axe en soutien de l'attaquant de pointe ou dans un couloir, Autret n'a pas su se montrer décisif. Et n'a pas su se montrer, tout simplement. Alors qu'il n'était sorti avant le dernier quart d'heure que lors de trois des trente-quatre matches lors desquels il a été titularisé la saison passée, il a été remplacé avant la soixante-quinzième minute lors des cinq rencontres de Championnat. Si l'on excepte le match contre Tours, lors duquel il est sorti dès la trentième minute suite à l'exclusion de Mohamed Fofana, son temps de jeu n'a fait que décroître au fils des journées : 75 minutes à Niort, 72 à Nîmes, 57 contre Amiens et 52 à Troyes.

Sa prestation au Stade de l'Aube a été très critiquée par Alain Casanova. "Mathias Autret doit juste enfin devenir un footballeur de haut niveau. Ce qu’il a fait ici ce soir, contre Amiens ou le Paris FC est vraiment insuffisant. Il a grand besoin de se remettre en question." La concurrence de Zoubir et désormais de Victor Klonaridis va l'y contraindre.

Lance

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur

Le Top 10 de ceux qui n'ont pas signé à Lens pendant l'été 2016

Publié le par FatherTom

Pistes réellement évoquées par les dirigeants lensois, noms lancés opportunément dans la presse, paris ou appels du pied... Les raisons de voir le nom d'un joueur apparaître dans la rubrique transferts sont nombreuses. Comme chaque été, seuls quelques-uns signent réellement là où la rumeur les envoie et par conséquent beaucoup n'ont pas signé à Lens durant le mercato !

Hebergeur d'image   Les rumeurs de mouvements débutent à Lens le 3 juin lorsque lequipe.fr affirme que "Éric Roy et Jean-Pierre Papin font partie des entraîneurs pressentis pour remplacer Antoine Kombouaré à Lens". Avant la signature d'Alain Casanova dix jours plus tard, le nom de Philippe Montanier animera longtemps les gazettes des transferts.
Hebergeur d'image   La première rumeur estivale concernant les joueurs est lancée dès le 18 juin par lensois.com. Le site affirme ainsi que "Lens s'intéresse à Gaëtan Laborde". Durant l'été, L'Équipe évoquera une offre d'achat du Racing pour le Bordelais. Mais après trois prêts successifs, l'attaquant a préféré tenter sa chance à Bordeaux avec qui il a marqué lors de la première journée de Ligue 1.
Hebergeur d'image   Ce 18 juin, lensois.com annonce également un intérêt lensois pour Vincent Gragnic. "Si cela venait à devenir plus concret, ce serait énorme pour moi, déclarera le joueur trois jours plus tard. Je pense que je n’hésiterais pas longtemps." Le 10 juillet, l'ancien Marseillais prendra la direction de Strasbourg où il a été auteur d'une passe décisive face à Amiens.
Hebergeur d'image   Le 23 juin, le site footmercato croit savoir que Jussiê aurait reçu "une offre concrète" de la part de Lens. Les noms de Zakarya Bergdich, Christoffer Mafoumbi et de Kamil Zayatte seront également évoqués par la presse en tant que possibles retours à Lens.
Hebergeur d'image   France Football annonce le 29 juin que le Racing a mis à l'essai Romain Salin. Alain Casanova - qui a également testé Isaac Koné et Sami Larabi cet été - choisit finalement Nicolas Douchez. Salin prendra lui la direction de Guingamp.
Hebergeur d'image   La piste menant à Anatole Ngamukol aura incontestablement été l'arlésienne du marché des transferts lensois. Le nom du joueur du Red Star est évoqué dès le 4 juillet par France Football. Le 27 août, le site butfootballclub affirme encore que le nom de l'attaquant "se détache depuis quelques semaines"...
Hebergeur d'image   Twitter étant le lieu de l'instantanéité, l'oubli y est très facile. Durant l'été, le réseau social est donc submergé de rumeurs dont seulement certaines se vérifient. Le 21 juillet, il y est fait écho de ce que "Lens serait entré en contact avec Momo Sissoko". L'ancien Turinois a également été annoncé à Marseille et Montpellier.
Hebergeur d'image   Le 3 août, France Football affirme que Samba Diakité "est en contacts avancés" avec Lens. La machine s'emballe alors : L'Équipe annonce qu'un "contrat de deux ans l'attend" dans le Pas-de-Calais. Le site butfootballclub déclare alors que "l'arrivée de Diakité serait imminente" tandis que le site madeinfoot croyait détenir quelques heures plus tôt des informations en affirmant que "l'affaire [allait] bel et bien se conclure".
Hebergeur d'image   Retraité du football, Djibril Cissé a annoncé dans une interview vouloir rechausser les crampons. Le 17 août, il répond à un message sur twitter en déclarant : "Je ne dirais pas non à Lens, j'adore ce public".
Hebergeur d'image   À quelques heures de la clôture du marché des transferts, la rumeur Maximiliano Meza prend de l'ampleur. Certains iront jusqu'à évoquer un tour de passe passe avec l'Atlético Madrid pour financer l'opération. À ce jour, le joueur est toujours en Argentine.

Publié dans Infos