Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Lens va jouer un 29 février

Publié le par FatherTom

Lens va jouer un 29 février

Parce que la Terre traine un peu lors de sa course autour du soleil, le grand horloger du monde est contraint de faire régulièrement jouer des arrêts de jeu. Hier soir, il s'est ainsi présenté au bord de la touche, brandissant un panneau sur lequel il avait indiqué que 2016 comprendrait une journée de temps additionnel. Celle-ci a lieu aujourd'hui, 29 février 2016, comme c'est le cas tous les quatre ans*.

Il est rare de jouer un match un 29 février. Cela n'est plus arrivé aux Lensois depuis 1992 lorsque les joueurs d'Arnaud Dos Santos avaient ramené le point du match nul (0-0) de Montpellier. Si la rencontre de ce soir face à Évian se joue à une date qui en général n'existe pas, ce n'est pas pour autant un match qui "compte pour du beurre", selon la célèbre expression de Jean-Pierre Papin avant un déplacement à Saint-Étienne alors que Lens entrevoyait la Ligue 2, en 2008. Au contraire, les points deviennent très importants. Mathias Autret affirme que les joueurs "ne regardent pas le classement, ne calculent pas les points suivant les résultats des autres équipes". S'ils le regardaient, ils verraient que le Red Star, à la faveur de son succès sur Nîmes (1-0) samedi, les devance désormais de huit points...

"Je n’ai qu’une idée en tête, c’est comment trouver les solutions pour repartir de l’avant, recoller au Red Star, essayer de retrouver les trois premières places", lance Antoine Kombouaré, dont l'équipe vient de laisser filer des points face à Valenciennes (quinzième avant la vingt-huitième journée) et Sochaux (dix-huitième). "Pour le moment, on a du mal à faire la différence et à gagner face aux équipes qui jouent le maintien et la survie. [...] Aujourd'hui, ce sera encore contre une équipe qui joue le maintien, constate le Kanak alors que Évian est classé quatorzième. Ce qui est embêtant, voire inquiétant, c’est que l’on n’a pas été capable de gagner ces matches. Il faut faire plus, faire bloc et garder confiance en ce que l’on a fait ces derniers temps."

FatherTom

* Plus précisément, une année est bissextile si elle est multiple de 4, à l'exception des années multiples de 100 mais pas de 400, qui, elles, comptent bien 365 jours.

Photo : rclens.fr

Publié dans Infos

Lens-Évian : le groupe lensois

Publié le par Lance

Lens-Évian : le groupe lensois

Battu par Valenciennes (0-1) puis revenu avec un nul de Sochaux (0-0), Lens tentera de renouer avec la victoire et de revenir à cinq points de la troisième place, demain contre Évian. Antoine Kombouaré a convoqué dix-sept joueurs pour cette rencontre.

Le groupe lensois : Delle, Vachoux ; Cvetinovic, Ikoko, Gbamin, Lala, Landre, Scaramozzino ; Bourigeaud, Cyprien, Nomenjanahary, Olsen ; Autret, Banza, Chavarria, Madiani, Ndiaye.

L'entraîneur lensois enregistre le retour de Dème Ndiaye et de Joris Delle, blessés au cours du mois de janvier (au Havre pour le premier, contre Dijon pour le second) mais déplore la blessure aux adducteurs d'Abdoul Ba ("un coup dur car il a été très bon", regrette le Kanak). Pierrick Valdivia (pubalgie) étant encore forfait, Jean-Philippe Gbamin devrait à nouveau évoluer en milieu de terrain. Comme contre Tours (1-1), contre Laval (1-1) et à Clermont (2-2), la défense centrale devrait donc être formée de Loïck Landre et de Dusan Cvetinovic.

Absent depuis trois mois, Jonathan Nanizayamo est en phase de reprise. "C’est une question de temps. Il pourra être dans le groupe face à Laval", estime Kombouaré. Valentin Belon, Taylor Moore, Guirane N'Daw et Hugo Robert sont victimes des choix de leur entraîneur.

Lance

Avant, pendant et après le match, vous pouvez discuter de la rencontre Lens-Evian sur le forum Cœur Sang et Or.

Publié dans Infos

Maquet : "On ne résoudra pas le problème tant que Mammadov ne se montrera pas"

Publié le par Lance

Maquet : "On ne résoudra pas le problème tant que Mammadov ne se montrera pas"

Après Gervais Martel et Daniel Percheron, Grégory Maquet s'est à son tour heurté à "un mur" appelé Hafiz Mammadov. Les sites de L’Équipe et de La Voix du Nord titraient vendredi dernier "Maquet en passe de reprendre le RC Lens" et "Maquet sur le point de racheter le RC Lens". L'homme d'affaires belge n'était en fait pas plus avancé que quelques mois plus tôt et faisait une nouvelle offre de rachat du club à Hafiz Mammadov, incapable depuis près de deux ans de tenir ses engagements et de financer l'Atletico Madrid (sponsoring maillot dont le contrat a pris fin sans avoir été payé), le FC Bakou et le RC Lens (clubs dont Mammadov est actionnaire).

Comme chacun le pressentait au fil des différents ultimatums lancés dans la semaine par le clan Maquet, le PDG de Century 21 Benelux a renoncé (provisoirement ?) à racheter le RCL. "Je ne suis plus candidat à la reprise du RC Lens, a-t-il expliqué hier soir dans différents médias. On est amer et déçu." Le Belge n'a reçu de réponse ni à sa demande d'entretien avec Mammadov, ni aux différentes offres de rachat qu'il a émises. "Notre offre expirait ce samedi midi et, sans nouvelles d’Hafiz Mammadov, nous avons décidé d’arrêter là. Je viens d’avoir Gervais Martel pour le prévenir, il y a quarante-cinq minutes. Il était très déçu. [...] Notre projet était cohérent, il y avait des étapes obligées face à un actionnaire qui officiellement n'était pas vendeur. Mais on espérait aller jusqu'au bout. Dans une situation normale, ça aurait dû marcher."

Grégory Maquet avait augmenté son offre pour la porter à un niveau qu'il estime correct pour Mammadov. "Notre offre permettait une sortie à tous, de manière élégante. Elle était supérieure à celle d'Hafiz Mammadov en 2013 qui a payé 2,5 millions d'euros au Crédit Agricole pour racheter le club." En cédant 75% des parts qu'il possède dans la SASP RC Lens "Hafiz Mammadov avait les moyens de récupérer 5 à 6 millions d'euros très rapidement" et pouvait espérer davantage encore en vendant le reste de ses parts d'ici trois ans. "Notre plan de développement et de revalorisation était solide, estime celui qui espérait devenir président du Racing. Il pouvait espérer une belle revalorisation." Au terme de négociations avec le directeur financier du Baghlan Group et Ignacio Aguillo, dirigeant de l'Atletico Madrid représentant les intérêts de Mammadov, le Belge a compris que l'Azerbaïdjanais ne vendrait pas le club sans récupérer le totalité des 24 millions qu'il y a investis. "Avec au moins une quinzaine de millions d'euros à mettre derrière, calcule l'homme d'affaires, ça faisait une reprise à 40 millions, ça n'avait aucun sens."

Après neuf mois de travail sur le dossier RCL, Grégory Maquet insiste sur la responsabilité de Mammadov dans la situation du club. "Ni les politiques ni Gervais Martel ne peuvent contraindre un homme à répondre quand il ne le veut pas. Soit Mammadov n'est pas réellement au courant de la situation économique, soit il est dans le déni. [...] Je me suis heurté à un mur. À ce point-là, c’est presque incompréhensible. [...] On ne résoudra pas le problème tant qu'il ne se montrera pas."

L'investissement de Mammadov en 2013 avait permis au Racing de gagner son billet pour la Ligue 1 en fin de saison 2013-14. Le non respect des engagements pris par l'Azerbaïdjanais devant la DNCG puis dans un mail adressé à l'avocat en charge du dossier lensois le 25 juillet 2014, juste avant que le comité exécutif de la FFF se prononce sur la montée du Racing (Mammadov déclarait avoir mis à disposition du club "de façon irrévocable" une somme de quatre millions d'euros et s'était engagé à verser quatorze millions en janvier 2015), ont entraîné une interdiction de recrutement et la relégation du club en mai 2015. Son refus d'accepter les solutions proposées pour assainir les finances du club et le péréniser met plus que jamais le RCL en danger. "Il se dit beaucoup de choses désagréables sur Gervais Martel, observe Maquet. Mais je tiens à préciser qu’il a toujours tenté de faire avancer les choses. Il se bat tous les jours pour trouver des solutions pour son club mais il ne peut contraindre Hafiz Mammadov à vendre contre son gré. Il fait ce qu'il faut pour gagner du temps mais on est proche de la fin. Il peut tenir encore quelques jours, voire quelques semaines tout au plus." Le président lensois s'exprimera ce dimanche à 17 heures.

Lance

Publié dans Humeur

Les supporters lensois à nouveau sanctionnés

Publié le par Lance

Les supporters lensois à nouveau sanctionnés

Réunie cinq jours après les incidents ayant marqué le déplacement des supporters lensois au Havre, la commission de discipline de la LFP avait entendu les dirigeants lensois et décidé "de placer le dossier en instruction et de prononcer à titre conservatoire la fermeture de l’espace visiteurs pour les matches du RC Lens à l’extérieur" (voir notre article L'injustice a encore frappé). Trois semaines plus tard, l'instance a rendu son verdict et décidé de "la fermeture pour quatre matches de l’espace visiteurs du RC Lens à l’extérieur." Après n'avoir pas pu accéder à la tribune qui devait leur être réservée à Tours et à Sochaux, les supporters lensois ne pourront pas non plus s'installer dans le secteur visiteurs des stades de Laval (4 mars) et de Nancy (19 mars).

À cette sanction s'ajoute celle qui a concerné quatre cents abonnés de la Marek lors de la réception de Brest, le 2 février (voir notre article Une sanction, et après ?). À la demande de la Ligue, Gervais Martel avait décidé d'interdire les membres des Tigers de pénétrer à Bollaert plutôt que de fermer le kop aux 4 000 abonnés. "La tribune Marek devait être fermée demain soir suite aux nombreux incidents survenus sur les grilles et les sièges du stade Bollaert-Delelis lors des réceptions de Sochaux, Laval, Nancy, Niort, Nîmes et Dijon, avait indiqué le président lensois face à la presse peu de temps avant de lire aux représentants des associations de supporters la demande de Jean-Pierre Hugues, directeur général de la LFP. De plus, les événements qui se sont passés samedi après-midi au Havre n’ont fait qu’accentuer cette prise de position. On a eu beaucoup de discussions ce week-end avec les pouvoirs publics et les instances du football. Nous avons obtenu le maintien de l’ouverture de la Marek à deux conditions : que des travaux des structures soient effectués avant la rencontre de demain soir, ce qui a été fait ce week-end, et que l’association de supporters des Red Tigers, à l’origine de la grande majorité des incidents rapportés depuis plusieurs mois aussi bien à domicile qu’à l’extérieur, soit interdite de présence dans l’enceinte sportive jusqu’à nouvel ordre." Les Tigers ont été autorisés à assister à la réception de Valenciennes. Si les responsables du groupe avaient appelé au boycott du match, plusieurs d'entre-eux avaient choisi de retourner en tribune.

La saison passée, les supporters lensois avaient déjà été sanctionnés par la Ligue. Après les incidents à Caen (voir nos articles Lens est tombé très bas et À cause de vous, on se tape la honte dans toute la France...), les tribunes visiteurs des stades de Paris (voir notre article 2 000 supporters privés de déplacement à cause de quelques délinquants) et de Bordeaux (voir notre article Les innocents une fois de plus sanctionnés) avaient été fermées. Les fans du RCL ont donc été sanctionnés d'une fermeture de l'espace visiteurs à l'occasion de six des dix-neuf derniers déplacements du Racing en Championnat. À chaque fois à cause d'une petite minorité n'ayant pas sa place dans une enceinte sportive.

Lance

Publié dans Infos

Le compteur comparatif (27ème journée)

Publié le par FatherTom

En ne ramenant que le point du match nul de son déplacement à Sochaux (0-0), vendredi dernier, les Lensois ont laissé le Red Star, actuellement sur le podium, prendre une avance de cinq points.

Il y a deux saisons, les joueurs d'Antoine Kombaouré avaient déjà un différentiel de cinq points après la vingt-septième journée mais de façon positive. En s'imposant 0-1 sur la pelouse du leader messin, les Sang et Or portaient à cinq unités leur avance sur le quatrième. C'est au cours de cette rencontre que les Lensois avaient marqué pour la dernière fois sur corner, grâce à Marcel Tisserand (voir notre article Près de deux ans sans marquer sur corner...).

2008-09
  52 points 
  1er - 68 points


2011-12
  34 points  
   12ème - 48 points


2012-13
  36 points  
   12ème - 45 points


2013-14
  48 points 
    2ème - 65 points


2015-16
    41 points  

FatherTom

Publié dans Infos