Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

255 articles avec humeur

Il y a une saison à préparer... et à jouer !

Publié le par Lance

L'incertitude liée au budget 2015-16 a pris fin le 23 juin. Alors que ceux qui croyaient être renseignés annonçaient la relégation administrative du RCL en National, la DNCG a validé le dossier présenté par Gervais Martel et autorisé le club à évoluer en Ligue 2. Dès lors, tous ceux qui aiment le Racing doivent être animés par la volonté de faire de cette nouvelle saison une réussite. Certains préfèrent pourtant jouer contre leur club.

Vendredi à Loon-Plage, lors du match Dunkerque-Lens, une trentaine d'ultras avaient pris place derrière un but. Quelques-uns ont été les auteurs d'incidents ayant entraîné l'interruption du match à deux reprises. A chaque fois, des fumigènes et des pétards ont été jetés sur la pelouse. En première période, un pétard a explosé à proximité de Joris Delle. Incommodé, le gardien de but s'est touché l'oreille un court moment. "Il y a eu un petit incident avec les pétards, regrettait le Lorrain, qui portait le maillot lensois pour la première fois et a dû apprécier le sens de l'accueil de certains. Il y en a un qui a explosé à un ou deux mètres de moi. J’ai eu un petit sifflement à l’oreille mais rien de bien grave. C’est surtout surprenant sur le coup. Comme c’est venu de derrière, je ne m’y attendais pas." En seconde période, Pierrick Valdivia a tenté de raisonner ces individus tandis que l'arbitre menaçait d'interrompre définitivement le match en cas de nouvelle récidive.

Il y a une saison à préparer... et à jouer !

Ces jets d'objets interdits dans les enceintes sportives étaient à chaque fois accompagnés d'une banderole et de chants réclamant la démission de la direction du RCL et notamment de Gervais Martel. Un message faisant allusion aux dirigeants du club artésien affirmait "Vous avez tué notre Racing". Cocasse de la part de personnes issues de groupes qui laissaient entendre en mai être prêts à un dépôt de bilan, c'est-à-dire à la mort du club. Ces chants n'ont pas été repris par les autres fans du Racing venus assister au premier match de préparation de la saison. Le comportement des fauteurs de trouble a été sifflé par une partie de l'assistance.

Mécontents d'un article publié sur lequipe.fr à partir de tweets postés par Joël Domenighetti, au moins quatre membres des Tigers sont montés dans la petite tribune de l'enceinte municipale - au sommet de laquelle une table faisait office de tribune de presse - pour faire part de leur mécontentement au journaliste du quotidien sportif. Présent pour La Voix du Nord, Philippe Leclercq rapporte que ces individus ont agressé "verbalement puis physiquement" le reporter. "Certains supporters ne sont pas contents de mes tweets, a expliqué la victime. [...] Ils sont venus me le faire savoir physiquement. C'était chaud." La batterie de son ordinateur a été jetée dans le public.

Il y a une saison à préparer... et à jouer !

"L'image du RC Lens repose essentiellement sur son public", écrivait fort justement les groupes ultras et apparentés ultras dans un communiqué publié il y a deux mois. Chacun peut aujourd'hui imaginer les conséquences des trop fréquents incidents* provoqués par quelques délinquants qui refusent d'être considérés comme des "pseudo supporters" mais qui devraient se rendre compte que cette appellation leur sied pourtant de mieux en mieux. "Nos dirigeants ont souillé le blason, bafoué les valeurs du club" pouvait-on également lire dans ce communiqué réclamant la démission des dirigeants. Les mêmes reproches peuvent être formulés à l'encontre des quelques fauteurs de trouble prenant place parmi le public lensois.

C'est à cause de ces quelques individus - qui semblent bénéficier d'une insoutenable impunité - que l'ensemble des supporters est de plus en plus souvent interdit de déplacement. C'est à cause de ces quelques individus - qui méritent d'être interdits de stade - que l'ensemble des entraînements se déroulent désormais à huis clos (pas même une séance ouverte au public chaque semaine, comme c'était le cas ces deux dernières saisons). "Nous nous entraînons à huis clos, dans le calme, a expliqué Antoine Kombouaré lorsqu'il a été interrogé sur les incidents. C'est mieux ainsi."

Il y a une saison à préparer... et à jouer !

Après une saison partagée entre Amiens, Saint-Denis et Calais et marquée par l'éternelle attente de millions en provenance d'Azerbaïdjan, le RC Lens s'apprête à retrouver Bollaert avec davantage de sérénité. Si des milliers** de personnes attendent avec impatience le 8 août, date du premier match de la saison à domicile, contre le Red Star, ce n'est évidemment pas pour assister à des incidents ou entendre de stériles revendications mais pour encourager les Sang et Or et vivre de bons moments en tribune comme les différentes composantes de Bollaert savent en proposer

Lance

* La saison passée, les matches Lens-Metz (29 novembre) et Caen-Lens (21 février) avaient déjà dû être interrompus à cause de fumigènes et de pétards jetés par des ultras lensois.

** 3 000 réabonnements ont été vendus samedi, premier jour d'ouverture de la billetterie. Quatre à cinq heures d'attente étaient nécessaires pour atteindre le guichet !

Publié dans Humeur

En 1999-2000 déjà...

Publié le par Lance

En 1999-2000 déjà...

Umbro a présenté hier un maillot lensois sur lequel ne figure pas les couleurs du RCL (voir notre article La deuxième tenue lensoise 2015-16). Cela arrive malheureusement trop souvent (voir notre article De quelle couleur sera la deuxième tenue lensoise ?). Dommage que l'équipementier prétendant être "le cœur et l'âme du football" ignore un élément aussi important de l'âme d'un club...

Plus rare, Umbro est allé jusqu'à ignorer les couleurs figurant sur le blason du club, représentant ce dernier en orange sur fond noir. Ce n'est pas une première. En 1999-2000, la marque avait reproduit le blason du club en jaune sur fond bleu nuit.

Si les supporters sont fiers de leurs couleurs, Umbro n'est manifestement pas attaché aux couleurs Sang et Or...

Lance

Publié dans Humeur

La deuxième tenue lensoise 2015-16

Publié le par Lance

La deuxième tenue lensoise 2015-16

Umbro avait présenté la tenue des Sang et Or au lendemain de la reprise de l'entraînement (voir notre article La tenue lensoise 2015-16). À la veille du premier match de préparation, l'équipementier du RCL a présenté aujourd'hui la deuxième tenue que porteront cette saison les joueurs lensois.

Comme pour la tenue Sang et Or, chacun appréciera ou non le modèle en fonction de ses goûts. Le critère le plus important est le respect des couleurs du club. Cette tenue mérite à ce niveau la note de 00/20. Alors que la deuxième tenue 2014-15 reprenait sur fond noir les couleurs Sang et Or, ces dernières sont cette saison totalement absentes. Même le blason du club est dépourvu des couleurs Sang et Or.

Cette deuxième tenue pourrait en fait être portée par n'importe quel club. Certains imaginent que la couleur noire rappellent le charbon et la mine. La couleur grise rappellerait donc le ciel de la région Nord-Pas-de-Calais ?

Lance

Publié dans Humeur

Le RCL ne doit pas rater le retour en Marek

Publié le par Lance

Après un déplacement à Metz, le 1er août, le Racing Club de Lens retrouvera le Stade Bollaert contre le Red Star (match le vendredi 7, le samedi 8 ou le lundi 10 août). Le club devra veiller à tout mettre en œuvre pour que la tribune Marek puisse pousser de toutes ses forces les joueurs lensois. La présentation de la campagne d'abonnements 2015-16 laisse penser que ce ne sera pas forcément le cas...

Le RCL ne doit pas rater le retour en Marek

Placement libre

Testé en 2010-11 à la demande des associations de supporters, réunies au sein du Collectif Tony Marek (CTM), le placement libre dans le kop a donné satisfaction et a été maintenu lors des trois saisons suivantes. La suppression de la numérotation des sièges a permis aux supporters de pouvoir se regrouper au centre de la tribune avec l'assurance de ne pas en être chassés par une personne exigeant de suivre le match à la place qu'elle a payée. Elle a également pour objectif de diminuer le "confort" qu'offrait la Marek afin d'inciter une partie de ceux qui s'y installent en spectateurs à changer de tribune.

La saison passée, à Amiens, Saint-Denis ou Calais, les places dans le kop lensois étaient à nouveau numérotées. Le club n'a pas encore communiqué sur son choix pour la saison 2015-16. Dans les modalités de vente des abonnements, le RCL ne distingue pas la Marek des autres tribunes : "avec la rénovation du stade, la numérotation des rangs et des sièges a changé. Par conséquent, le réabonnement vous donne une priorité sur la tribune, mais pas sur votre ancienne place qui de fait n’existe plus." Qu'en est-il pour la tribune du stade dont les places étaient vendues non numérotées ? Il faudra peut-être attendre le début de la période de réabonnement, samedi, pour le savoir...

Renouvellement permanent d'une partie de la tribune

Le passage de 10 000 places debout à 4 000 places assises dans le kop, en 1997, avait été mal géré par le RCL. La tribune avait rapidement été "100% abonnée". Des spectateurs précédemment habitués de la Xercès avaient notamment pris place en Marek pour bénéficier d'un siège numéroté à moindre frais. Les supporters non abonnés souhaitant apporter leur voix dans le kop ne parvenaient pas à trouver de place alors que l'ambiance déclinait saison après saison. La quasi-totalité de ceux qui avaient la chance d'avoir un abonnement le reconduisait chaque été. La tribune ne bénéficiait pas de sang neuf et s'endormait. Les matches de Coupe d'Europe, de Coupe de France et de Coupe de la Ligue permettaient pourtant de constater que l'apport de non abonnés était précieux et permettait à Bollaert de connaître ses meilleures ambiances.

Le Racing ne doit aujourd'hui pas renouveler les erreurs commises lors de la rénovation de Bollaert pour la Coupe du Monde 1998. Le club doit donc veiller à ce que des places en Marek soient en vente à l'unité pour chaque match joué à Bollaert et que des habitués de la Lepagnot Première ne prennent pas place dans le kop pour y suivre en spectateurs les matches à moindre frais (l'abonnement en Lepagnot Première - qui coûtait 203 € en 2013-14 - n'étant plus commercialisé, ceux qui veulent suivre un match dans une tribune latérale ont le choix entre un abonnement en Marek à 180 €, en Xercès Latérale à 370 €, en Xercès Centrale à 450 €, ou en Lepagnot Honneur Niveau 3 à 450 €).

Le RCL ne doit pas rater le retour en Marek

La vente de nouveaux abonnements en Marek pourrait donc s'avérer être une mauvaise idée. Pour garantir le renouvellement d'une partie de la Marek à chaque match, le RCL se doit en effet de limiter le nombre d'abonnés dans le kop, par exemple, à terme, à 3 000, ce qui laisserait 1 000 places (soit un quart de la tribune) disponibles pour ceux ne pouvant s'abonner mais souhaitant pousser les Sang et Or lors de leur venue à Bollaert.

Une telle décision ferait évidemment des déçus parmi ceux espérant obtenir cet été le précieux sésame permettant d'encourager à l'année le RCL depuis la Marek. C'est cependant l'intérêt général qui prime. Les travaux de rénovation rendant désormais impossible l'accès en Marek avec un billet Xercès, le système D ne permettra plus au kop de bénéficier de sang neuf. Seule la limitation du nombre d'abonnements peut garantir à la Marek d'être en partie renouvelée à chaque match et peut permettre à tous d'avoir la chance d'y pénétrer chaque saison.

Lance

Photos : rclens.fr

Publié dans Humeur

De quelle couleur sera la deuxième tenue lensoise ?

Publié le par FatherTom

La semaine dernière a été présentée la nouvelle tenue lensoise (voir notre article La tenue lensoise 2015-16) que les joueurs du Racing pourraient porter dès dimanche, un match amical étant censé être organisé. À l'origine par souci de distinguer au mieux les deux équipes, comme lorsque Lens se rendra à Nîmes ou à Valenciennes, et désormais pour répondre aussi aux exigences marketing, le RCL utilisera également une deuxième tenue, encore inconnue à ce jour. Alors que la logique voudrait que celle-ci soit tout rouge ou tout jaune, les différents équipementiers rivalisent d'idées, pas toujours du meilleur goût, au moment de créer ce qu'ils appellent la tenue "extérieur".

Pour la saison 2015-16, de quelle couleur sera cette deuxième tenue ? Si les concepteurs ne s'aventurent pas vers des couleurs encore inexploitées, la réponse devrait se trouver dans celles portées ces dernières saisons...

De quelle couleur sera la deuxième tenue lensoise ?

Réponse 1 : blanche. Récemment, la couleur neutre a été choisie en 2013-14, 2008-09 et 2007-08. Elle permet de faire apparaître légèrement les couleurs Sang et Or du club. Mais ce n'est malheureusement pas toujours le cas : c'est avec les couleurs de la DDE que les Nordistes sont entrés dans l'histoire le 29 mars 1998 en prenant la tête du Championnat...

Réponse 2 : bleue marine. Durant la saison 2012-13, Adidas avait trouvé un peu de place au milieu du bleu marine pour le jaune. Le rouge avait lui été oublié.

Réponse 3 : noire. La deuxième tenue portée en 2014-15 est probablement la mieux réussie parmi celles de ces dernières saisons. Le noir permettait de faire ressortir les couleurs du blason.

Réponse 4 : bleue. Est-ce parce que la deuxième tenue 2009-10 était peu réussie qu'une nouvelle tentative a eu lieu en 2011-12 ?

Réponse 5 : grise. La palme du mauvais goût revient incontestablement à la deuxième tenue de la saison 2010-11. En plus de ne faire aucunement référence aux couleurs du club, cette tenue associait de façon bien malheureuse le gris et le rose.

FatherTom

Photos : rclens.fr

Publié dans Humeur