Un vrai match de Coupe !

Publié le par FatherTom

Un vrai match de Coupe !

"Je crois que pour séduire Dame Coupe, il faut se dépouiller", déclarait Gervais Martel il y a quelques saisons. La Coupe de France est une vieille dame capricieuse qui a toujours refusé les avances lensoises. Plus de dix mois après avoir été éconduits face à Lyon (2-3) à Calais, les Sang et Or tenteront à nouveau de lui faire la cour ce soir. Espiègle, la Vielle dame leur propose de se battre en duel face à l'un de ses plus fidèles soupirants : Quevilly, finaliste en 2012 et demi-finaliste en 2010.

Si, la saison dernière, recevoir l'ogre lyonnais n'avait pas l'odeur de la Coupe, se déplacer ce soir au Petit-Quevilly "ne sera pas une partie de plaisir", comme l'annonce Stéphane Besle. "C'est une équipe spécialiste pour faire tomber les grosses équipes en Coupe, rappelle Antoine Kombouaré. Sur les cinq dernières saisons, c’est l’équipe amateure qui a fait le meilleur résultat face à des équipes professionnelles." Au fil des saisons, Quevilly s'est en effet forgé une expérience de ces surprises pourtant attendues. Depuis 2010, le club normand a ainsi éliminé cinq clubs de Ligue 1 (Rennes et Boulogne en 2009-10, Marseille et Rennes en 2011-12, Bastia en 2014-15), trois clubs de Ligue 2 (Angers en 2009-10 et en 2011-12, Orléans en 2014-15) et une équipe de National alors qu'il évoluait en CFA (Pacy-sur-Eure en 2009-10).

"Nous respectons beaucoup cette équipe car elle a eu de grands résultats, continue le Kanak. Mais beaucoup d’équipes avant nous sont tombées tout en connaissant leur parcours. Il faut surtout faire un grand match et c’est ce que j’attends des joueurs." Pour cela, il faudra bannir tout complexe de supériorité. "Ils savent que la plupart des joueurs en face ont été formés, voire même qu’ils ont fait des carrières professionnelles avant de sortir du circuit", rappelle Kombouaré. C'est là la deuxième difficulté pour les Lensois : ils retrouveront ce soir des joueurs qui n'ont pas percé à Lens, Mathieu Géran, Medhy Guezoui et Anthony Rogie étant tous les trois passés par la Gaillette avant d'évoluer aujourd'hui à Quevilly.

"Lens m’avait proposé de prolonger mon contrat de deux ans, raconte par exemple Guezoui. Mais je n’ai pas accepté. Jean-Louis Garcia ne me faisait pas confiance. Alors que je faisais une bonne saison en CFA, il n’a jamais fait appel à moi dans le groupe pro." Convoqué par Jean-Guy Wallemme en Coupe de France face à Saint-Etienne en 2010, l'attaquant a été victime de "son altruisme" selon Rogie. "Je ne marquais pas assez de buts à Lens, explique l'intéressé. Je ne vais pas dire que j’ai tout le reste mais c’est ce qu’on m’a toujours reproché." Très motivé lorsque Quevilly s'était déplacé à Avion pour y rencontrer la réserve lensoise (0-0), le 3 octobre, Guezoui avait failli tromper la défense lensoise. Son esprit de revanche s'ajoutera à la volonté du club normand d'entretenir sa réputation de spécialiste de la Coupe. Les Lensois devront vraiment se dépouiller pour avoir une chance cette saison de séduire la Vieille dame...

FatherTom

Publié dans Infos