Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

1534 articles avec infos

"Une fois l'armoire à trophées bien remplie, je reviendrai à Lens"

Publié le par Lance

"Une fois l'armoire à trophées bien remplie, je reviendrai à Lens"

Champion d'Espagne 2012, vainqueur de la Ligue des Champions et de la Coupe d'Espagne 2014, plus jeune capitaine de l'histoire de l'Equipe de France derrière Etienne Jourde (1910), Raphaël Varane est la plus belle réussite de la Gaillette, aujourd'hui classée neuvième centre de formation européen selon l'étude annuelle de l'Observatoire du football du CIES* (quatrième centre français derrière ceux de Lyon, Paris et Rennes ; cinquième centre français derrière ceux de Rennes, Auxerre, Sochaux et Monaco selon le classement de la DTN*). Après avoir fait la une de L'Equipe le mois dernier, Raphaël Varane occupe aujourd'hui celle de France Football, qui lui consacre dix pages.

Dans un article dédié à son jeu, Patrick Urbini recense les qualités du défenseur. "Sa maturité est bluffante, sa maîtrise du poste étonnante, sa facilité technique impressionnante, son registre immense, sa personnalité intéressante et tous ceux qui l'ont cotoyé un jour s'accordent à dire qu'on parle là d'un joueur hors norme. Pour brosser son portrait et résumer son talent en quelques mots ? Il va très vite, il anticipe toujours, il relance juste et ressort proprement les ballons, il peut changer le jeu et le rythme à tout moment, il sait lire toutes les situations et sentir les coups, il se place et se replace bien, il prend les bonnes décisions, il respire l'intelligence, il dégage beaucoup de calme et de tranquillité, il inspire confiance et est en permanence à l'écoute, curieux et avide d'apprendre. Il est aussi puissant et performant dans le duel, il commet peu de fautes, sans doute parce qu'il ne se jette jamais et préfère défendre debout, il possède une grosse qualité de passe et de frappe, il possède également de la taille et un jeu de tête formidable, il ne manque pas d'élégance, autre signe distinctif, il ne laisse rien au hasard dans sa préparation et en termes de concentration, de sérieux et d'attention, il fait figure d'exemple. [...] Varane est donc un phénomène, un prodige, une perle rare, un surdoué." Un génie de vingt-et-un ans auquel il ne manque que l'expérience.

Lancé en Ligue 1 par Jean-Guy Wallemme, le 7 novembre 2010, Raphaël Varane n'a disputé que vingt-quatre rencontres sous le maillot Sang et Or (vingt-trois en championnat et un en Coupe de France) et n'a évolué qu'à seulement dix reprises sur la pelouse de Bollaert. La Gaillette d'Or 2011 aimerait retrouver son club formateur en fin de carrière, révèle Anthony, son frère. "Quand on est entre nous, pour rire, Raph' me dit souvent : «À trente-cinq ans, une fois l'armoire à trophées bien remplie, je reviendrai à Lens.» Mais, en vérité, je sais qu'il ne rigole pas."

Lance

CIES : Centre Inernational d'Etude du Sport
DTN : Direction Technique Nationale

Publié dans Infos

Lens-Bordeaux en chiffres

Publié le par FatherTom

Lens-Bordeaux en chiffres

- Les Lensois ont concédé samedi face à Bordeaux (1-2) leur huitième défaite de la saison, la sixième au cours des huit dernières rencontres. Au cours des deux derniers mois, les joueurs d'Antoine Kombouaré n'ont pris que quatre points sur vingt-quatre possibles...

- Sur les huit défaites concédées cette saison par les Nordistes, six l'ont été par un seul but d'écart.

- Après treize journées, le RCL ne compte que onze points. C'est le plus mauvais début de saison lensois depuis l'exercice 1992-93. Les Sang et Or comptaient alors sept points à ce stade de la compétition (au cours de laquelle la victoire ne rapportait que deux points) grâce à sept résultats nuls. Cela n'avait pas empêché les Artésiens de terminer la saison à la neuvième place.

- Pour la dixième fois en treize journées, la défense artésienne a concédé au moins un but. C'était d’ailleurs samedi la sixième fois cette saison que Loïck Landre et ses partenaires encaissaient au moins deux buts. Avec dix-sept buts concédés, le RCL possède la douzième défense de Ligue 1.

- Lorsqu'on encaisse trop, les buts marqués ne suffisent pas pour emporter les trois points ! Les Lensois marquent peu mais régulièrement. Si, avec douze buts inscrits en treize journées, ils ne possèdent que la quatorzième attaque de l'élite, ils restent néanmoins sur quatre rencontres au cours desquelles ils ont trouvé le chemin des filets.

- Yoann Touzghar a inscrit face aux Girondins son troisième but de la saison après ceux marqués face à Reims et sur la pelouse de l'Evian-TG. L'Avignonnais est le meilleur buteur artésien. Parmi ces trois buts, deux ont été inscrits sur penalty.

- Lens fait actuellement du sans faute en coup de pied de réparation ! Les trois tentatives (Touzghar et Coulibaly face à Reims, Touzghar contre Bordeaux) ont été couronnées de succès. Ces trois penalties ont tous été inscrits à Amiens, où les Sang et Or ont seulement inscrit deux autres buts (Cyprien et Chavarria contre Reims).

- Jusqu'ici les Lensois avaient seulement marqué au cours d'une seule des quatre précédentes rencontres disputées à la Licorne. En transformant son penalty, Touzghar a mis fin à 183 minutes de stérilité offensive artésienne à Amiens.

- Antoine Kombouaré n'avait plus utilisé Adamo Coulibaly en Ligue 1 depuis sa bonne prestation face au PSG. En remplaçant Pablo Chavarria, l'attaquant est sorti du banc 273 minutes après y avoir pris place en fin de rencontre au Stade de France. Il n'avait jamais connu telle disette depuis qu'il a signé à Lens l'été dernier.

FatherTom

Publié dans Infos

Lens n'a toujours pas percé le secret de la Licorne

Publié le par Lance

Lens n'a toujours pas percé le secret de la Licorne

Battu par Bordeaux (1-2) alors que Bastia (2-0 contre Montpellier) et Évian (1-0 contre Nice) se sont imposés, le Racing est retombé dans la zone rouge. Les Sang et Or le doivent à un très mauvais parcours dans leur stade d'accueil de la Licorne où ils n'ont pris que quatre points sur quinze (victoire contre Reims, nul contre Caen, défaites contre Guingamp, Saint-Etienne et Bordeaux).

Contre les Girondins comme contre les autres équipes rencontrées sur la terre neutre de Picardie, les Lensois ont une fois de plus manqué de réalisme offensif et défensif. Auteurs d'un bon début de match, ils ont mal négocié deux occasions (14ème et 23ème) et se sont fait punir sur un contre bordelais (but de Khazri, 24ème). Les Nordistes ont alors affiché un niveau de jeu médiocre. Menés 0-2 peu avant la mi-temps (but de Diabaté, 41ème), ils ont pu lutter - maladroitement - pour égaliser suite à un penalty offert par Monsieur Lesage (but de Touzghar, 74ème).

Ce coup de pied de réparation est le cinquième but lensois inscrit cette saison à la Licorne ; le troisième sur penalty. Ces chiffres illustrent les difficultés offensives d'une équipe qui a encaissé au moins un but lors de quatre de ces cinq rencontres amiénoises.

Plus à l'aise en déplacement, le Racing se rendra le samedi 22 novembre sur le terrain de Lorient, seule équipe qu'il devance au classement. L'importance de ce rendez-vous saute aux yeux.

Lance


Championnat de France 2014-15 - Ligue 1
Treizième journée

Lens-Bordeaux 1-2
Buts : Khazri (24ème), Diabaté (40ème) pour Bordeaux ; Touzghar (74ème, s.p.) pour Lens
Avertissements aux Lensois Chavarria (27ème), Cyprien (43ème) ; aux Bordelais Touré (50ème), Yambéré (68ème), Planus (73ème)

Lens : Belon - Cavaré, Landre, Kantari, Baal (cap.) - Gbamin (Nomenjanahary, 65ème), Valdivia, Cyprien (El Jadeyaoui, 53ème) - Guillaume - Chavarria (Coulibaly, 82ème), Touzghar. Entraîneur : Antoine Kombouaré

Bordeaux : Carrasso - Yambéré, Planus, Pallois - Faubert, Plasil (Poko, 76ème), Sertic (cap.), Poundjé - Khazri (Traoré, 87ème) - Touré (Rolan, 82ème), Diabaté. Entraîneur : Willy Sagnol.

Publié dans Infos

Lens-Bordeaux : le groupe lensois

Publié le par Lance

Lens-Bordeaux : le groupe lensois

Six jours après une belle prestation à Marseille, les Sang et Or tenteront demain face à Bordeaux de renouer avec la victoire (coup d'envoi à 17 heures). Antoine Kombouaré a communiqué le nom des dix-huit joueurs retenus pour cette rencontre disputée à guichets fermés.

Le groupe lensois : Belon, Henriques de Pinho ; Ba, Baal, Cavaré, Gbamin, Kantari, Landre, Sylla ; Bourigeaud, Cyprien, El Jadeyaoui, Nomenjanahary, Valdivia ; Chavarria, Coulibaly, Guillaume, Touzghar.

L'entraîneur artésien déplore le forfait de quatre joueurs : Patrick Fradj (douleur musculaire aux ischio-jambiers), Jérôme Le Moigne (lésion musculaire aux ischio-jambiers), Dème Ndiaye (phase de reprise) et Rudy Riou (lésion musculaire aux adducteurs). Le gardien de but - qui a repris l'entraînement cette semaine - est encore trop juste. Valentin Belon enchaînera donc une troisième titularisation consécutive en Championnat. Le Moigne absent trois à quatre semaines, Boubacar Sylla intègre le groupe pour la quatrième fois de la saison (il avait joué dix-sept minutes à Toulouse).

Lance

Avant, pendant et après Lens-Bordeaux, rendez-vous sur le forum Cœur Sang et Or !

Publié dans Infos

Les questions auxquelles nous avons eu des réponses

Publié le par Lance

Les questions auxquelles nous avons eu des réponses

L'intervention présidentielle de ce jeudi 6 novembre était très attendue. Non pas celle de François Hollande mais évidemment celle de Gervais Martel. Le dirigeant du RCL n'a fait ni grande révélation, ni grande annonce et n'a pas répondu à l'ensemble des questions que nous nous posons (voir notre article Les questions auxquelles nous aimerions avoir des réponses). Voici les réponses à quelques unes de nos interrogations.

- "Comment pouvez-vous être sûr et certain que 2,5 millions arriveront bel et bien sur les comptes du club dans les prochains jours puis que 14 millions seront bel et bien versés en janvier ?"
- "Avec nos juristes, on a envoyé une lettre recommandée en bonne et due forme à Hafiz Mammadov en lui disant que l’on allait actionner la garantie de première demande. Pour cela, on a aussi envoyé une lettre en recommandé à la banque d’Azerbaïdjan, recapitalisée par l’État. Je m’y suis ensuite rendu pour voir s’il n’y avait pas de problème particulier. Il s’avère que j’ai été reçu par le directeur de la banque. Il m’a confirmé avoir tous les éléments pour actionner cette garantie après un délai de dix jours ouvrables. Je m’attends donc à avoir le versement entre le 17 et le 20 novembre, à une journée près. Tout cela a été contrôlé par des juristes français et azéris. Des garanties données par des banques, jusqu’à preuve du contraire, ça vaut plus que des paroles ou des écrits. Contrairement à ce que l’on a malheureusement connu avec Hafiz." Même s'il rappelle que Mammadov a, depuis juillet 2013, versé 21,5 millions d'euros, Martel ne manque pas d'adresser un petit tacle à son associé dont les promesses expliquent la très mauvaise communication du président lensois.

- "Qui finance les 16,5 millions attendus en novembre et janvier ? Sont-ils prélevés sur des comptes de Mammadov ? Est-ce de l'argent de l'État azerbaïdjanais ?"
- "Cela vient de la Bank of Azerbaïdjan qui n’appartient plus à Hafiz Mammadov et a été recapitalisée par l’État."

- "Outre Atrous, Boulenger et N'Guemo, d'autres joueurs libres de contrat sont-ils susceptibles de rejoindre le club dans les prochaines semaines ? Avez-vous des pistes pour recruter un joker ? Cinq à six recrues étaient annoncées cet été. De jeunes joueurs ayant livré de bonnes prestations depuis le début de saison, combien de recrues sont attendues d'ici le 31 janvier ?"
- "Aujourd’hui, on ne peut recruter qu’un joueur franco-français ou libre de contrat au niveau mondial. Ce n’est pas neutre mais ça n’ouvre pas toutes les possibilités. On sait quels sont nos manques. On réfléchit là-dessus mais on ne va pas recruter pour recruter. On espère que le recrutement sera plus qualitatif que quantitatif. On ne fera pas n’importe quoi. On renforcera l’équipe avec des joueurs indiscutables." Il semble donc plus probable que le Racing attende janvier pour recruter d'autres joueurs que Atrous, Boulenger et N'Guemo. Les 2,5 millions d'euros en provenance d'Azerbaïdjan devant arriver un mois avant la trêve, on n'en est certes plus à un mois près. Six matches de Championnat sont tout de même programmés entre le 22 novembre et le 20 décembre...

- "Après avoir investi 20 millions d'euros la saison passée, Hafiz Mammadov n'a pas pu honorer cette saison son engagement financier. L'homme d'affaires aurait dû faire face à des difficultés personnelles, économiques et politiques. Pouvez-vous nous expliquer ces problèmes ?"
- "Hafiz Mammadov est aujourd’hui en difficulté et ça perdure. Sinon il aurait fait le versement complet et je n’aurais pas été obligé d’aller à Bakou. J'en ai pris acte. Il a des difficultés géopolitiques, internes à son pays; avec de l'argent bloqué. Aller plus dans le détail ? Je n'ai pas les éléments et ça ne me regarde pas. J'ai le respect du mec qui est venu nous sauver à un moment donné. J'espère qu'il va s'en sortir. Je suis d'ailleurs persuadé qu'il va s'en sortir et qu'on sera plus fort avec lui dans les semaines ou les mois qui viennent."

- "Hafiz Mammadov souhaite-t-il et pourra-t-il poursuivre son aventure au RC Lens ? Si ce n'était pas le cas, que se passerait-il lors du passage devant la DNCG, en mai ?"
- "Ce n’est pas la fin d’une ère ! Il est actionnaire majoritaire du club. Il a des difficultés donc mon rôle de président de club est d’assurer la pérennité du Racing. Je respecte Hafiz et j’ai pris acte de ses difficultés. A moi de trouver les solutions pour que l’on puisse arriver à avancer. Ce qui est assez « drôle » c’est que Lens n’a pas de dette et de problème de trésorerie. On est dans le dur et l’objectif de cette année est de se maintenir en Ligue 1 et de revenir la saison prochaine dans un « nouveau » stade. C’est un projet fabuleux qui nous attend ! Ce n’est pas mon style de tirer sur l’ambulance. Je remercie Hafiz ! Maintenant les garanties vont nous permettre d’être serein jusqu’à la fin de l’année mais on doit aussi prendre des points. On a encore beaucoup de travail à faire jusqu’à la fin de la saison. On est dans l’état d’esprit. Je tiens à rassurer tout le monde. Et puis je n’ai eu aucun retard dans mes règlements."

- "« Le RC Lens ira-t-il au bout de la saison ? Je ne le crois pas, malheureusement, prédisait en août Richard Olivier. Les faits nous ont toujours donné raison.» Comptez-vous inviter le président de la DNCG au match Lens-Nantes, le 23 mai 2015 (38ème journée de Championnat) ?"
- "Je ne manquerai pas de rendre visite au président de la DNCG le moment venu !"

Lance

sources : rclens.fr, lensois.com et La Voix du Nord

Publié dans Infos