Bravo Monsieur le Préfet !

Publié le par Lance

Bravo Monsieur le Préfet !

Didier Lauga peut être fier de son travail. Le préfet du Gard a réussi à empêcher des supporters honnêtes d'assister vendredi au match tout en permettant à des voyous de pénétrer aux Costières.

L'arrêté préfectoral signé le 13 avril interdisait en effet "aux personnes se prévalant de la qualité de supporters du Racing Club de Lens, ou se comportant comme tels, d'accéder au stade des Costières de Nîmes" ainsi que dans le centre-ville de la préfecture du Gard (voir notre article Que se passe-t-il ?). S'il est aisé d'identifier les personnes se comportant comme supporter lensois par un maillot, une écharpe ou des chants, comment les forces de l'ordre distinguent-elles une personne "se prévalant de la qualité de supporter" du RCL ? En relevant les plaques d'immatriculation des voitures (depuis 2009, il est pourtant possible de choisir librement le département figurant sur la plaque) et en procédant à des contrôles d'identité par lesquels tous ceux qui résident dans le Nord-Pas-de-Calais sont considérés comme des supporters lensois (voir notre article Nous sommes allés à Charléty).

Un supporter nîmois qui résiderait dans le Nord-Pas-de-Calais pouvait ainsi être interdit de pénétrer dans le stade des Costières tandis que des supporters lensois n'habitant pas dans le Nord-Pas-de-Calais pouvait assister au match sans aucun problème. Des membres du forum Coeur Sang et Or habitant en Auvergne et en Rhône-Alpes ont ainsi pu se rendre discrètement dans l'enceinte nîmoise.

Des pseudos supporters lensois résidant dans le Gard étaient également aux Costières. "Vers minuit, vendredi soir, une rixe a éclaté entre supporters ivres et vigiles et l'arrivée des forces de l'ordre n'a pas calmé les choses, loin s'en faut, relate le Midi libre. Deux policiers nationaux et trois policiers municipaux ont été légèrement blessés et se sont vus accorder des interruptions temporaires de travail. Trois supporters de Lens ont été placés en garde à vue. Le comble, c'est que ceux-ci avaient réussi à assister au match, plus tôt dans la soirée. Et ceci malgré l'arrêté préfectoral interdisant "aux personnes se prévalant de la qualité de supporters du RC Lens, ou se comportant comme tels, d'accéder au stade des Costières de Nîmes. [...] Les policiers qui sont intervenus se sont retrouvés assaillis par des insultes et des coups. Aucun n'a été gravement blessé mais tous ont été choqués par la violence des faits. Les trois supporters gardois du RC Lens étaient toujours en garde à vue, samedi soir."

Ces incidents montrent une fois de plus que les pouvoirs publics font fausse route dans leur lutte contre la violence dans et autour des stades. Injuste et discriminatoire, leur politique a privé de matches des supporters voulant assister à une rnecontre de football et encourager leur équipe. Elle n'a en revanche pas permis d'éviter des incidents. La seule politique juste et efficace consiste à arrêter, juger et interdire de stade les délinquants n'ayant pas leur place dans une enceinte sportive. Seulement les délinquants.

Lance

Photo : La Voix du Nord

Publié dans Humeur