Que se passe-t-il ?

Publié le par Lance

Hebergeur d'image 1) Une personne âgée roule à contresens sur l'autoroute. Que se passe-t-il ?
a. Le fautif est arrêté, jugé et condamné.
b. Toutes les personnes âgées sont interdites de circulation sur autoroute.
Hebergeur d'image 2) Un jeune vole un téléphone dans un magasin. Que se passe-t-il ?
a. Le fautif est arrêté, jugé et condamné.
b. Tous les jeunes sont interdits d'entrée dans le magasin.
Hebergeur d'image 3) Un musulman place une bombe dans un avion. Que se passe-t-il ?
a. Le fautif est arrêté, jugé et condamné.
b. Tous les musulmans sont interdits de présence à bord d'un avion.
Hebergeur d'image 4) Un policier donne un coup de matraque à un manifestant circulant paisiblement dans la rue. Que se passe-t-il ?
a. Le fautif est arrêté, jugé et condamné.
b. Tous les policiers sont interdits d'exercice de leur métier.
Hebergeur d'image 5) Un supporter d'un club de foot casse des sièges dans un stade et se bat contre des CRS. Que se passe-t-il ?
a. Le fautif est arrêté, jugé et condamné.
b. Tous les supporters de cette équipe sont interdits de déplacement.

Réponses :
1. a Toutes les personnes âgées ne sont évidemment pas sanctionnées lorsqu'une d'entre elles ne respecte pas la loi.

2. a Tous les jeunes ne sont évidemment pas sanctionnés lorsque l'un d'entre eux ne respecte pas la loi.

3. a Tous les musulmans ne sont évidemment pas sanctionnés lorsque l'un d'entre eux ne respecte pas la loi.

4. a Tous les policiers ne sont évidemment pas sanctionnés lorsque l'un d'entre eux ne respecte pas la loi.

5. b Tous les supporters sont sanctionnés lorsque l'un d'entre eux ne respecte pas la loi. Le préfet du Gard a ainsi publié un arrêté interdisant "aux personnes se prévalant de la qualité de supporters du Racing Club de Lens, ou se comportant comme tels, d'accéder au stade des Costières de Nîmes". Le représentant de l’État justifie notamment sa décision par "des antécédents violents entre les groupes de supporters lensois et nîmois" et par les incidents s'étant produits le 30 janvier lors du match Le Havre - Lens. Évoquant les incidents du Stade Océane, Didier Lauga tient des propos diffamatoires en écrivant que l'ensemble des supporters s'étant rendus en Normandie se sont montrés violents ("de violents incidents avaient opposé les 1 500 visiteurs qui avaient effectué le déplacement aux forces de l'ordre").

Le représentant de l’État argumente également sa décision par "le fort enjeu sportif de ce match de fin de saison : le club de Lens joue la montée en Ligue 1 et celui de Nîmes le maintien en Ligue 2" ainsi que par "la forte affluence attendue (environ 10 000 spectateurs)". Vive les matches amicaux ! Vive les stades vides !

Le Racing Club de Lens a fait part de sa "plus grande stupéfaction et de [son] incompréhension". Il demande "avec insistance le retrait de cet arrêté afin que [les] supporters puissent assister à cette rencontre, au sein de la tribune qui leur est normalement dévolue".

Rappelons une fois encore que les supporters sont des citoyens à part entière. Ils doivent donc pouvoir profiter de leurs libertés fondamentales parmi lesquelles la liberté de circulation et la liberté de réunion. En cas d'incidents, la justice prévalant normalement dans un État de droit doit s'appliquer. Les coupables doivent ainsi être sanctionnés. Seulement les coupables.

Lance et FatherTom

Publié dans Humeur