Le Top 10 des villes et villages à jamais Sang et Or

Publié le par FatherTom

Pour de nombreux supporters, l'intersaison rime avec vacances. En ce 14 juillet, nous vous proposons nos dix destinations de villes et villages dans lesquels les Lensois se sentiront comme chez eux !

Hebergeur d'image   Bergues (Nord, 3 910 habitants)
Patrice Bergues, c'est l'histoire d'un Ch'ti pourtant né à Créteil (sa seule infidélité au Pas-de-Calais selon lui), qui a connu à Lens les postes d'entraîneur, responsable de la formation et directeur sportif. Il n'aurait pas détonné dans Bienvenue chez les Ch'tis, qui a immortalisé la ville de Bergues.
Hebergeur d'image   Lannoy (Nord, 1 781 habitants)
Gardien du RCL entre 1968 et 1976, puis entraîneur des portiers nordistes, André Lannoy est un vrai Nordiste. Il n'est cependant pas originaire de la banlieue lilloise mais de Calais.
Hebergeur d'image   Martel (Lot, 1 665 habitants)
La ville aux sept tours est située dans le Quercy, non loin de Rocamadour. Une légende raconte qu'elle doit son nom à Charles Martel, qui l'aurait fondée, et non au président lensois !
Hebergeur d'image   Tournay (Hautes-Pyrénées, 1 336 habitants)
Ancien joueur, entraîneur et directeur du centre de formation lensois, Georges Tournay a-t-il des origines belges comme c'est le cas du village de Tournay ? Son nom a en effet été choisi au XIVème siècle en hommage à l'une des victoires de Philippe le Bel, à Tournai.
Hebergeur d'image   Lamarche (Vosges, 999 habitants)
Lorsqu'il était directeur sportif du RCL, Jean-Luc Lamarche a parcouru de nombreux kilomètres pour aller observer des joueurs. Au point de passer par Lamarche, dans les Vosges ?
Hebergeur d'image   Chelles (Seine-et-Marne, 53 247 habitants)
Durant la période préhistorique, des hommes s'étaient déjà installés au mont Châlat, qui a donné son nom à la ville. Un fort y fut construit entre 1876 et 1878 dans le cadre de la défense de Paris. Éric Chelle, membre de l'arrière-garde lensois meilleure défense de Ligue 2 en 2008-09, aurait pu y tenir un rôle !
Hebergeur d'image   Beaune (Côte-d'Or, 21 806 habitants)
La ville bourguignonne doit son nom à Belenos, dieu gaulois des eaux vives. C'est au pied du Pont du Gard, célèvre aqueduc construit par les Romains pour amener l'eau à Nîmes, que la carrière de Rémy Bonne a débuté.
Hebergeur d'image   L'Aigle (Orne, 7940 habitants)
Appelée à l'origine Bec'Ham, du scandinave bec (ruisseau) et ham (habitation), la quatrième plus grande ville de l'Orne s'est ensuite appelée L'Aigle, puis Laigle, et a repris en 1961 son écriture avec apostrophe. Passant d'un footballeur à l'autre, son nom évoque aujourd'hui celui de Pierre Laigle, international aux huit sélections formé à Lens.
Hebergeur d'image   Remy (Oise, 1 752 habitants)
Respectivement natifs du Rhône et des Hauts-de-Seine, Loïc et William Rémy sont deux homonymes ayant porté le maillot lensois. L'histoire ne dit pas si, en arrivant à Lens, ils se sont arrêtés sur l'aire de Remy, le long de l'A1.
Hebergeur d'image   Guillaumes (Alpes-Maritimes, 689 habitants)
Situé dans le Mercantour, le village s'appelle ainsi en hommage à son bâtisseur, Guillaume, comte de Provence (955-993). La région aura marqué cette saison Baptiste Guillaume, auteur de son premier but en Ligue 1 en Provence, à Marseille.

FatherTom

Publié dans Humour