Le RCL ne doit pas rater le retour en Marek

Publié le par Lance

Après un déplacement à Metz, le 1er août, le Racing Club de Lens retrouvera le Stade Bollaert contre le Red Star (match le vendredi 7, le samedi 8 ou le lundi 10 août). Le club devra veiller à tout mettre en œuvre pour que la tribune Marek puisse pousser de toutes ses forces les joueurs lensois. La présentation de la campagne d'abonnements 2015-16 laisse penser que ce ne sera pas forcément le cas...

Le RCL ne doit pas rater le retour en Marek

Placement libre

Testé en 2010-11 à la demande des associations de supporters, réunies au sein du Collectif Tony Marek (CTM), le placement libre dans le kop a donné satisfaction et a été maintenu lors des trois saisons suivantes. La suppression de la numérotation des sièges a permis aux supporters de pouvoir se regrouper au centre de la tribune avec l'assurance de ne pas en être chassés par une personne exigeant de suivre le match à la place qu'elle a payée. Elle a également pour objectif de diminuer le "confort" qu'offrait la Marek afin d'inciter une partie de ceux qui s'y installent en spectateurs à changer de tribune.

La saison passée, à Amiens, Saint-Denis ou Calais, les places dans le kop lensois étaient à nouveau numérotées. Le club n'a pas encore communiqué sur son choix pour la saison 2015-16. Dans les modalités de vente des abonnements, le RCL ne distingue pas la Marek des autres tribunes : "avec la rénovation du stade, la numérotation des rangs et des sièges a changé. Par conséquent, le réabonnement vous donne une priorité sur la tribune, mais pas sur votre ancienne place qui de fait n’existe plus." Qu'en est-il pour la tribune du stade dont les places étaient vendues non numérotées ? Il faudra peut-être attendre le début de la période de réabonnement, samedi, pour le savoir...

Renouvellement permanent d'une partie de la tribune

Le passage de 10 000 places debout à 4 000 places assises dans le kop, en 1997, avait été mal géré par le RCL. La tribune avait rapidement été "100% abonnée". Des spectateurs précédemment habitués de la Xercès avaient notamment pris place en Marek pour bénéficier d'un siège numéroté à moindre frais. Les supporters non abonnés souhaitant apporter leur voix dans le kop ne parvenaient pas à trouver de place alors que l'ambiance déclinait saison après saison. La quasi-totalité de ceux qui avaient la chance d'avoir un abonnement le reconduisait chaque été. La tribune ne bénéficiait pas de sang neuf et s'endormait. Les matches de Coupe d'Europe, de Coupe de France et de Coupe de la Ligue permettaient pourtant de constater que l'apport de non abonnés était précieux et permettait à Bollaert de connaître ses meilleures ambiances.

Le Racing ne doit aujourd'hui pas renouveler les erreurs commises lors de la rénovation de Bollaert pour la Coupe du Monde 1998. Le club doit donc veiller à ce que des places en Marek soient en vente à l'unité pour chaque match joué à Bollaert et que des habitués de la Lepagnot Première ne prennent pas place dans le kop pour y suivre en spectateurs les matches à moindre frais (l'abonnement en Lepagnot Première - qui coûtait 203 € en 2013-14 - n'étant plus commercialisé, ceux qui veulent suivre un match dans une tribune latérale ont le choix entre un abonnement en Marek à 180 €, en Xercès Latérale à 370 €, en Xercès Centrale à 450 €, ou en Lepagnot Honneur Niveau 3 à 450 €).

Le RCL ne doit pas rater le retour en Marek

La vente de nouveaux abonnements en Marek pourrait donc s'avérer être une mauvaise idée. Pour garantir le renouvellement d'une partie de la Marek à chaque match, le RCL se doit en effet de limiter le nombre d'abonnés dans le kop, par exemple, à terme, à 3 000, ce qui laisserait 1 000 places (soit un quart de la tribune) disponibles pour ceux ne pouvant s'abonner mais souhaitant pousser les Sang et Or lors de leur venue à Bollaert.

Une telle décision ferait évidemment des déçus parmi ceux espérant obtenir cet été le précieux sésame permettant d'encourager à l'année le RCL depuis la Marek. C'est cependant l'intérêt général qui prime. Les travaux de rénovation rendant désormais impossible l'accès en Marek avec un billet Xercès, le système D ne permettra plus au kop de bénéficier de sang neuf. Seule la limitation du nombre d'abonnements peut garantir à la Marek d'être en partie renouvelée à chaque match et peut permettre à tous d'avoir la chance d'y pénétrer chaque saison.

Lance

Photos : rclens.fr

Publié dans Humeur