Pourquoi Pierre Ménès est-il aussi admiratif du RCL ?

Publié le par Lance

Chroniqueur sur Canal+, Pierre Ménès donne souvent des avis bien tranchés sur l'actualité footballistique. Il aime ou il n'aime pas. Depuis le début de saison, il apprécie l'état d'esprit et le travail des Lensois. L'ancien journaliste de France Football et de L'Equipe le dit sur la chaîne cryptée et l'écrit sur son blog.

Lyon-Lens (3ème journée)
"L’OL s’est à nouveau incliné à Gerland devant une équipe de Lens épatante, qui a bien défendu et qui a marqué un but un peu chanceux grâce à une énorme erreur de Koné. [...] On peut être admiratif de ce que fait cette équipe. Tout le monde sait les problèmes qui ont émaillé la préparation du RCL, entre une intersaison suspendue à la décision de la DNCG et l’interdiction de recruter. Avant d’évoquer les soucis lyonnais, je trouve donc important d’insister sur la prestation et l’état d’esprit irréprochables des Nordistes."

Lens-Reims (4ème journée)
"Voir les Lensois, qui traversent une période d’énorme incertitude, jouer avec spontanéité et inscrire de jolis buts - les deux premiers en tout cas - avec des gamins qui ne devraient pas être là, cela a un côté touchant et rafraîchissant. Six points en quatre matches pour une équipe comme le RCL, c’est quasiment 15 % du maintien. Alors on sait tous maintenant que les quatre millions de Mammadov n’arriveront jamais. Mais en attendant de savoir ce qu’ils vont devenir, les hommes de Kombouaré s’éclatent et épatent."

Bastia-Lens (5ème journée)
"Alors que le RC Lens se débat avec ses incertitudes en coulisse, sur le terrain l’équipe fait mieux que bonne figure. Après avoir atomisé Reims à Bollaert il y a 15 jours, les Sang et Or sont allés chercher un nul au courage sur la pelouse de Bastia. Je l’ai déjà écrit ici, mais je trouve que Kombouaré et ses joueurs sont assez admirables vu ce que traverse le club."

Lens - Saint-Etienne (6ème journée)
"Les Verts s'en sont très bien tirés en rentrant au vestiaire avec un 0-0 face à une équipe de Lens toujours aussi courageuse. Les hommes de Kombouaré se sont créés de belles situations et il a notamment fallu un sauvetage du petit frère Pogba sur une occasion de Touzghar et quelques bonnes inspirations de Ruffier pour sauver Sainté."

Lens-Caen (8ème journée)
"Lens-Caen n'a pas été un bon match mais il a permis aux hommes de Kombouaré d'arracher un point, ce qui n'est pas si mal. Je garde à l'esprit toutes les difficultés que connaît le club artois et je trouve que les joueurs sont très méritants."

Lens - Paris-SG (10ème journée)
"La dixième journée a débuté avec un Lens - PSG où les Lensois ont comme toujours montré leur courage. Malheureusement, derrière, le match a été pourri, saccagé, massacré par un arbitre dépassé par les événements et rongé par la trouille et le doute."

Toulouse-Lens (11ème journée)
"La journée avait commencé vendredi par l’épatante victoire de Lens à Toulouse. Alors est-ce que les locaux ont pris ce match avec un peu de désinvolture comme semblait le leur reprocher Casanova ? Toujours est-il qu’en voyant les joueurs alignés par Kombouaré, on ne peut qu’être admiratif. Je me répète avec le RCL, mais pour un club interdit de recrutement - et qui s’est même appauvri par rapport à l’équipe de l’an passé en L2 - et qui ne joue pas dans son stade, c’est vraiment étonnant. Car cette équipe trouve des ressources morales mais aussi footballistiques pour déjouer les pronostics. J’avoue que j’ai beaucoup d’admiration pour le travail d’Antoine et pour ses jeunes joueurs. Je sais bien qu’en ce moment l’argent ne coule pas à flot dans le foot français, mais voilà un club qui mériterait vraiment d’être aidé."

Marseille-Lens (12ème journée)
"L'OM s'est imposé très difficilement face à une équipe de Lens héroïque. Pour être tout à fait franc, tout le monde s'attendait un peu à ce que les Marseillais mettent une fessée à Lens au Vélodrome. Des Lensois, avec un gardien et un avant-centre de 19 ans affrontaient un groupe marseillais vexé par sa dernière défaite à Lyon et son élimination en Coupe de la Ligue face à Rennes. [...] Tout semblait bien parti avec, comme souvent au Vélodrome, une ouverture du score rapide avec une tête plongeante de Nkoulou sur un corner de Thauvin. Et puis Marseille s'est mis à déjouer complètement. [...] Les Marseillais se sont faits remuer par Lens, de manière anormale. Si les Nordistes ont marqué un but assez chanceux par le jeune et prometteur attaquant belge Guillaume, c'est surtout après, dans le jeu, qu'ils ont été absolument épatants. J'avoue avoir beaucoup d'admiration pour ce que fait ce club dans des conditions épouvantables. Financièrement et au niveau du recrutement, c'est très difficile. Si on ajoute le fait qu'il dispute ses matchs à domicile à Amiens ou au Stade de France, ça fait beaucoup. Mais voilà, c'est une équipe qui joue au foot, qui a posé des problèmes défensifs à Marseille, souvent au bord de la rupture. D'ailleurs l'OM remerciera Mandanda d'avoir préservé les trois points en gagnant son duel à la 95e minute devant Touzghar. [...] Même si la prestation marseillaise a été plus que décevante, ce qui reste ce soir, c'est l'héroïsme des Sang et Or, qui continuent de faire honneur à leur place en Ligue 1. Une nouvelle fois, je tiens à souligner le travail formidable d'Antoine Kombouaré, méprisé par le PSG en étant viré alors qu'il était premier à la trêve avec 41 points. Il prouve qu'il est l'un des meilleurs entraîneurs français et qu'il mérite une autre considération et un autre respect."

Réputé pour avoir la dent dure contre certains acteurs du monde du football, Pierre Ménès est admiratif des trois premiers mois de compétition du Racing. Comment l'expliquer ?

Pourquoi Pierre Ménès est-il aussi admiratif du RCL ?

Reponse 1 : Pierre Ménès ne veut pas se fâcher avec le Racing alors qu'il a écrit un film dont des scènes doivent se tourner à Bollaert et à la Gaillette (réalisation de Fabien Onteniente) ;
Réponse 2 : Breton et ancien abonné au Parc des Princes, Pierre Ménès est ami avec Antoine Kombouaré, ancien Nantais et ancien Parisien ;
Réponse 3 : Pierre Ménès n'est pas objectif. Avec une perruque et un peu de maquillage, c'est un habitué des tribunes de Bollaert ;
Réponse 4 : Pierre Ménès a constaté que la communication du RCL était défaillante et espère obtenir une place dans l'organigramme du club. Ce serait dommage de rester sur un échec à Reims... ;
Réponse 5 : Comme les Lensois, Pierre Ménès porte un maillot floqué Unibet. Ça rapproche ;
Réponse 6 : Les Lensois sont vraiment méritants, épatants, admirables, héroïques.

Lance

Publié dans Humour