Les questions auxquelles nous aimerions avoir des réponses

Publié le par Lance

Les questions auxquelles nous aimerions avoir des réponses

Après avoir annoncé par communiqué que la Banque d'Azerbaïdjan verserait 2,5 millions d'euros dans les prochains jours puis 14 millions d'euros en janvier, Gervais Martel s'exprimera ce jeudi face à la presse. Lundi, le président lensois sera invité de l'émission L'Equipe du soir (L'Equipe 21). A l'issue de ces différentes interventions, nous aimerions avoir les réponses à ces questions :

- Cet été, un versement de dix millions d'euros devait être effectué par Hafiz Mammadov. Cette somme n'est jamais arrivée sur les comptes du club pour des raisons paraissant plus ou moins loufoques (changement de banque, erreur de code IBAN, etc.) mais dont vous affirmez pourtant qu'elles sont vraies, ce que Luc Dayan - en charge pour le Crédit Agricole du suivi de la vente du club - confirme. Comment pouvez-vous être sûr et certain que 2,5 millions arriveront bel et bien sur les comptes du club dans les prochains jours puis que 14 millions seront bel et bien versés en janvier ?

- Qui finance les 16,5 millions attendus en novembre et janvier ? Sont-ils prélevés sur des comptes de Mammadov ? Est-ce de l'argent de l'État azerbaïdjanais ?

- Il était prévu cet été que Mammadov investisse 28 millions d'euros cette saison (10 millions en cash puis 28 millions sous forme de garantie à première demande). Le RCL ne percevra finalement d'Azerbaïdjan "que" 18 millions d'euros (1,5 million versé par Mammadov en septembre + 2,5 millions de garantie à première demande en novembre + 14 millions de garantie à première demande en janvier). Doit-on en déduire que le budget pour la saison correspond au plan B de 38 millions d'euros envisagé dès juillet et non au plan A de 48 millions initialement envisagé ? Quelle place a finalement été budgétisée ?

- À combien est fixée la masse salariale pour cette saison (13 millions d'euros était évoqués cet été) ? Le club dispose-t-il d'une enveloppe budgétaire pour recruter (2,5 millions d'euros d'indemnité de transfert ou de prêts payants été prévus cet été) ? Outre Atrous, Boulenger et N'Guemo, d'autres joueurs libres de contrat sont-ils susceptibles de rejoindre le club dans les prochaines semaines ? Avez-vous des pistes pour recruter un joker ? Cinq à six recrues étaient annoncées cet été. De jeunes joueurs ayant livré de bonnes prestations depuis le début de saison, combien de recrues sont attendues d'ici le 31 janvier ?

- Après avoir investi 20 millions d'euros la saison passée, Hafiz Mammadov n'a pas pu honorer cette saison son engagement financier. L'homme d'affaires aurait dû faire face à des difficultés personnelles, économiques et politiques. Pouvez-vous nous expliquer ces problèmes ?

- Hafiz Mammadov souhaite-t-il et pourra-t-il poursuivre son aventure au RC Lens ? Si ce n'était pas le cas, que se passerait-il lors du passage devant la DNCG, en mai ? Êtes-vous à la recherche de nouveaux investisseurs ?

- "'On ne verra Hafiz Mammadov qu'une fois tous les trois mois", indiquiez-vous en juillet 2013. La saison passée, l'actionnaire majoritaire du club est effectivement venu en France à quatre reprises (à Paris, en septembre, à l'occasion d'un repas avec la presse au Pré-Catelan ; à Bollaert, en novembre à l'occasion de Lens-Châteauroux ; à Louis II, en mars, à l'occasion de Monaco-Lens ; à Paris, en juin, pour rencontrer les membres de la DNCG et Frédéric Thiriez). Mammadov a-t-il l'intention de venir prochainement en France pour évoquer son investissement au RCL ?

- En juillet 2013, vous déclariez : "Au départ, Hafiz Mammadov possédera 60% de la holding et moi 40. Plus tard, peut-être reviendrons-nous à du 50/50." Qu'en est-il aujourd'hui ?

- En décembre dernier, deux vidéos choquantes avaient été tournées par le club à l'occasion de l'anniversaire d'Hafiz Mammadov. Comptez-vous procéder au même culte de la personnalité le mois prochain, à l'occasion des 50 ans d'un actionnaire dont l'investissement pose question ?

- En investissant à Lens, Mammadov souhaitait notamment profiter de la Gaillette pour améliorer la formation des jeunes footballeurs en Azerbaïdjan. Des équipes de jeunes sont ainsi venues à plusieurs reprises s'entraîner à Avion sous les ordres des formateurs artésiens. Comment expliquer que ces expériences n'aient pas été renouvelées depuis le début de saison ?

- Lors de votre retour au club, vous indiquiez vouloir refaire du RCL le club qu'il était avant la descente de 2008, à savoir un club finissant en moyenne à la sixième place de Ligue 1. L'objectif est-il toujours le même ?

- "Une bonne communication doit demeurer cohérente", déclariez-vous le 9 juillet. Pensez-vous que votre communication l'ait vraiment été ces cinq derniers mois ? Quelle(s) leçon(s) tirez-vous de cette période ?

- "Le RC Lens ira-t-il au bout de la saison ? Je ne le crois pas, malheureusement, prédisait en août Richard Olivier. Les faits nous ont toujours donné raison." Comptez-vous inviter le président de la DNCG au match Lens-Nantes, le 23 mai 2015 (38ème journée de Championnat) ?

Que les journalistes présents demain à la Gaillette n'hésitent pas à s'emparer de ces questions !

Lance

Publié dans Humeur