Cinq mois plus tard, rien n'a changé

Publié le par FatherTom

Après les avoir déjà rencontrés deux fois sous la chaleur de l'été (0-0 en match de préparation, 1-1 en Championnat), les Lensois accueillent ce soir les joueurs de Troyes. "La chaleur a été un élément important du match", constatait Alain Casanova à la fin du mois d'août après le décevant nul ramené de l'Aube par ses joueurs. Depuis, les Sang et Or ont connu la douceur automnale, le froid humide ou sec et le gel, mais ils n'ont pas pour autant mieux joué...

Le 26 août, les Artésiens avaient ouvert le score dès les premières minutes du match grâce à un penalty transformé par John Bostock. À la pause, ils semblaient bien partis pour s'imposer. Malheureusement, ils allaient révéler au retour des vestiaires un visage qui, cinq mois plus tard, est toujours d'actualité... "On est tombé dans une forme de suffisance, de léthargie où l'on s'arrête de jouer, constatait Casanova à l'issue de la rencontre. Le ballon vit moins, les échanges sont lents. Peu de mobilité, peu de déplacements : tout ce qui nous avait permis de réaliser une première mi-temps maîtrisée, contrôlée, où l'avantage, après quarante-cinq minutes, était – je le pense – tout à fait logique. Même si Troyes est revenu avec de bonnes intentions en seconde mi-temps, il fallait être capable de faire encore courir le ballon, d'être encore très disponible, et d'essayer de pousser nos actions pour leur poser des problèmes. On n'a pas su le faire."

Cinq mois plus tard, les supporters attendent toujours que les joueurs sachent le faire... Ils semblent ne pas progresser et répètent constamment ces mêmes erreurs. Le week-end dernier, à Amiens (2-1), ils ont concédé leur onzième égalisation en vingt-deux journées de Championnat et ont laissé filer des points, comme ils l'avaient déjà fait à Troyes (1-1), face à Bourg-en-Bresse (1-1), à Clermont (1-1), face à l'AC Ajaccio (1-1) et à Auxerre (1-1) alors qu'ils menaient au score. C'est ainsi un total de treize points que les joueurs de Casanova ont abandonné depuis le match aller face à Troyes.

FatherTom

Publié dans Humeur