Bollaert est passé par tous les sentiments

Publié le par Lance

Bollaert est passé par tous les sentiments

Après trois tentatives infructueuses (nuls contre Tours et Bourg-en-Bresse, défaite contre Amiens), Lens a remporté sa première victoire de la saison à domicile. Les Lensois avaient pourtant mal démarré, livrant en fait une première période conforme à ce qu'ils ont trop souvent montré depuis le début de saison : un bloc bas, une absence de pressing, une tendance à jouer quantité de ballons vers l'arrière. Ce n'était pas beau à voir, c'était une fois de plus ennuyeux et ce n'était absolument pas efficace. Après huit minutes de jeu, Orléans ouvrait la marque. L'égalisation de Bostock sur penalty (33ème) n'entraînait pas la moindre euphorie chez les Artésiens, retombés instantanément dans leurs défauts et à nouveau menés au score quelques minutes plus tard (but de N'Goma, 41ème).

Des "Lensois, bouge ton cul" avaient suivi les deux buts encaissés. Des sifflets raccompagnèrent les Lensois aux vestiaires. Pour la première fois de la saison, la colère de Bollaert se faisait entendre. Dans ce contexte, Alain Casanova - qui commençait peut-être alors à s'inquiéter pour son avenir personnel - a enfin décidé de faire jouer son équipe. L'entraîneur a remplacé Koukou et Bourigeaud par Guira et Fortuné, passant d'un 4-3-3 à un 4-2-3-1. Il a surtout mis fin à ses consignes défensives. Pendant une demi-heure, les 26 000 spectateurs ont enfin vu du foot ! Ils ont enfin vu une équipe qui affichait son envie d'aller de l'avant. Le spectacle était soudainement plus agréable et le score plus favorable. Bostock (54ème), Lopez (63ème) et Cvetinovic (75ème) ont fait trembler les filets. Zoubir (77ème) a raté l'occasion d'alourdir le score (penalty repoussé par Sissoko) et le RCL a ensuite géré son avantage.

Au coup de sifflet final, les "Lensois, bouge ton cul" avaient été remplacé par "We are the best". Comme ils l'avaient fait pendant une vingtaine de minutes lors de leur fin de match contre Tours, les Lensois ont hier séduit en pratiquant un jeu plus offensif. Ils l'ont à chaque fois fait par obligation ; ils doivent dorénavant le faire par choix.

Lance


Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Huitième journée

Lens-Orléans 4-2
Buts : Bostock (33ème s.p., 54ème), Lopez (63ème), Cvetinovic (75ème) pour Lens ; Aholou (8ème), N'Goma (41ème) pour Orléans
Avertissements aux Lensois Zoubir (26ème), Lopez (46ème) ; aux Orléanais Chemin (6ème, Youssouf, 31ème)

Lens : Douchez (cap.) - Lala, Duverne, Cvetinovic, Hafez - Bostock, Koukou (Guira, 46ème), Bourigeaud (Fortuné, 46ème) - Autret, Lopez (Gérard, 87ème), Zoubir. Entraîneur : Alain Casanova

Orléans : Sissoko - Youssouf, Chemin, Seidou, Pagerie - Aholou, Bouby - Barreto, Ziani (cap.) (N'Goma, 21ème) (Ligoule, 75ème), Beziouen - Ayari (Armand, 81ème). Entraîneur : Olivier Frapolli.

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur