Chevalier signe deux ans à Lens

Publié le par Lance

Chevalier signe deux ans à Lens

Après Kévin Fortuné, le RCL a recruté un deuxième attaquant : Teddy Chevalier. Né à Denain en 1987, le joueur a une carrière atypique qui l'a mené essentiellement à l'étranger. "Je ne suis pas passé par un centre de formation, explique-t-il. J’ai joué dans des petits clubs pour être ensuite repéré par Cambrai et Valenciennes en CFA2 où j’avais fait une bonne saison. J'ai terminé meilleur buteur et décroché la montée avec l’équipe. J’ai rejoint Gueugnon en Ligue 2 où ça ne s’est pas très bien passé. J’ai alors atterri en D3 belge. De là, Zulte-Waregem m'a repéré. J'ai ensuite joué aux Pays-Bas avant de revenir en Belgique à Courtrai. Après une bonne saison je suis parti en Turquie et me voilà aujourd’hui à Lens. J’ai toujours su rebondir, et c’est pour ça que j’arrive à avancer et me relever."

Son expérience en Ligue 2 se limite à une saison à Gueugnon, en 2007-08. Il n'avait alors joué que douze matches (une seule titularisation) sans trouver le chemin des filets. Ses deux meilleures saison face au but sont les exercices 2012-13 (8 buts avec le RKC Waalwijk en première division néerlandaise) et 2014-15 (12 buts avec Courtrai en première division belge).

"Mon point fort, c'est la vitesse, les appels en profondeur, estime le nouvel attaquant lensois. Je suis un joueur de rupture. J’ai une bonne frappe. Mon point faible, c’est le jeu de tête. Je ne marque pas beaucoup dans ce domaine. Le coach me l’a fait remarquer, donc c’est à travailler." Ivan Santini, son ancien partenaire à Courtrai, estime que "c'est un attaquant technique et physique qui court beaucoup."

En juin 2015, So Foot estimait que le nouvel attaquant lensois était l'un des "cinq tueurs" du championnat belge 2014-15 : "Teddy Chevalier : un nom de va-t-en guerre et un retour en force pour le joueur formé à Valenciennes et révélé à Zulte Waregem il y a déjà cinq ans. Et à force de trainer ses quatre poumons sur les pelouses du Royaume, Teddy en devient l'une de ses valeurs sûres." Sept mois plus tard, le même site en faisait l'une des "bonnes pioches à faire en Belgique" : "Capable de cracher au visage d'un adversaire, de démolir une porte de vestiaire et de célébrer une victoire en mimant le coït, Teddy est aussi extrêmement efficace pour faire gagner son équipe (6 buts, 7 passes décisives)." Son état d'esprit et son efficacité avaient séduit à Courtrai. "Il a été le roi des passeurs la saison dernière en Jupiler Pro League avec 14 passes décisives*. Il a en outre inscrit 12 buts, soit le joueur le plus productif de la JPL avec 26 points à son compte. A la fin de saison, le chouchou du public a été élu Kerel de la saison" (meilleur joueur de Courtrai), écrivait le site de Courtrai lors de son départ pour la Turquie, il y a un an.

Les supporters lensois devraient découvrir Teddy Chevalier vendredi contre Arsenal. S'il leur est probablement inconnu, certains l'ont peut-être déjà croisé à Bollaert. "Je suis supporter de Lens depuis mon plus jeune âge, indique la recrue. Je venais au stade Bollaert avec ma famille."

Lance et FatherTom

* Selon Wikipedia, Teddy Chevalier n'était pas le meilleur passeur du championnat belge mais le deuxième derrière Victor Vazquez (15 passes) avec 12 passes décisives (et non 14).

Sources : rclens.fr, dh.be, 7sur7.be, sofoot.com.

Publié dans Infos