Lens n'a pas la fibre pour le synthétique

Publié le par FatherTom

Lens n'a pas la fibre pour le synthétique

Si le déplacement des joueurs lensois samedi à Nancy est craint, ce n'est pas seulement parce que les Lorrains présentent au Stade Marcel Picot le meilleur bilan à domicile de Ligue 2, où les locaux gagnent deux fois sur trois cette saison. C'est aussi parce que la rencontre se déroulera sur une pelouse synthétique, ce que craignent tous les joueurs et à plus forte raison les Sang et Or qui ne se sont jamais imposés sur un synthétique nouvelle génération.

Ces dernières saisons, les Artésiens restent en effet sur cinq défaites et deux nuls sur surface artificielle. Ils ne sont pas parvenus à s'imposer aussi bien à Châteauroux (1-0 en avril 2012, 1-1 en septembre 2012, 1-1 en avril 2014) qu'à Lorient (3-0 en décembre 2010, 1-0 en novembre 2014) ou à Nancy (4-0 en mai 2011, 1-0 en novembre 2013). La dernière fois qu'ils ont foulé en compétition une pelouse qui ne sentira jamais l'odeur du gazon fraîchement coupé, les Sang et Or étaient repartis de Bretagne avec une défaite et un carton rouge pour Loïck Landre après une faute sur le Lorientais Valentin Lavigne. "J'y vais fort, avec mon engagement, et malheureusement, avec le synthétique, sa jambe peut rester bloquée", racontait alors le défenseur lensois.

La surface change en effet les conditions de jeu. "Ça va beaucoup plus vite du côté du ballon, il fuse sur le terrain, explique Benoît Pedretti, aujourd'hui Nancéien. Les appuis sont aussi beaucoup plus durs. Les changements de direction sont plus compliqués. Ça fait un peu mal aux genoux à force mais ça permet de jouer vite au sol. Quand techniquement on a une bonne équipe, ça met de la vitesse au jeu." Pas question donc pour les Lensois de temporiser, il faudra au contraire "jouer vite, aller de l’avant et jouer au sol malgré tout", comme l'annonçait Antoine Kombouaré avant le déplacement à Lorient, en novembre 2014.

Les Lensois devront ainsi adapter leur jeu au synthétique. Mais, alors que l'infirmerie lensoise a du mal à se vider, l'entraîneur lensois décidera-t-il de ne pas prendre de risques avec certains joueurs, comme l'avait fait le week-end dernier son homologue marseillais en laissant quelques joueurs en Provence ? "C'est une corvée de jouer sur une pelouse synthétique qui change toutes les données et, qui plus est, est une pelouse à risques", résumait la saison dernière Rolland Courbis qui, avec son équipe de Montpellier, avait assisté à la grave blessure de Jonas Martin sur le synthétique de Lorient.

"Pour moi, ce n’est pas du football, jugeait il y a quelques mois Pascal Dupraz. C’est bien pour l’apprentissage de ce sport et du métier mais ce n’est pas fait pour les pros. C’est même nul." Coach nantais, Michel Der Zakarian n'hésitait pas de son côté à déclarer que "le synthétique, c'est de la merde" ! On ne demande pas aux joueurs lensois d'aimer cette surface qui fait presque l'unanimité contre elle mais seulement de l'apprivoiser durant une heure et demie pour revenir avec les trois points de la victoire !

FatherTom

Publié dans Infos