Inutiles polémiques

Publié le par Lance

Inutiles polémiques

Le choix du stade dans lequel Lens accueille cette saison ses adversaires a été la source de plusieurs polémiques entre Lens et ses voisins, Valenciennes et Lille refusant de partager l'enceinte qu'ils louent. La délocalisation au Stade de la Licorne entraîne également des querelles avec Amiens Métropole, propriétaire de l'enceinte. À chaque fois, ces polémiques se sont avérées inutiles et auraient facilement pu être évitées.

29 juillet 2014 : la location de la Licorne
Natacha Bouchart (maire de Calais) indique sur son compte Facebook que les dirigeants lensois ont décidé de faire jouer la plupart des matches du Racing à Amiens. "Je viens de discuter avec Gervais Martel du RCL par téléphone : ils ne viendront pas à Calais parce que le stade n'est pas homologué et qu'ils ont malheureusement déjà beaucoup de difficultés avec la Ligue. Ils ont choisi Amiens."
Dans un communiqué publié sur son site officiel, le RCL confirme peu après l'information. "Le club a donné sa préférence au stade répondant le mieux aux critères sécuritaires et financiers, ainsi qu'à l'envie de son environnement pour accueillir le RC Lens. Alain Gest, Président d'Amiens Métropole, Bernard Joannin, Président de l'Amiens SC (club résident du stade de la Licorne), ont été, dès le début, enthousiastes à l'idée d'héberger le RC Lens ! La Picardie accueillera donc les matches des Sang et Or pour la saison 2014-2015, sur un territoire où le RC Lens compte déjà de nombreux supporters, dont certains, abonnés de longue date au stade Bollaert."
Le soir même, Alain Gest précise qu'aucun accord n'a été signé. "Nous sommes en pourparlers depuis un peu plus d’une semaine et nous souhaitons aboutir à une solution. L’annonce du RC Lens nous fait plaisir car nous serions honorés de recevoir ce club, mais tout n’est pas arrêté. La venue du RC Lens n’est pas sans conséquence sur la vie du club local et nous ne souhaitons pas que cela perturbe le cheminement de l’Amiens SC. Ensuite, il n’y a encore aucune convention signée avec Amiens Métropole. On ne parle pas là de désaccords, mais de nombreux sujets qui ne sont pas réglés. Par exemple, les calendriers de Lens et Amiens se croisent 5 fois à domicile sur la saison. J’ai eu Gervais Martel au téléphone sur ces points. Nous souhaitons que cela se passe dans le meilleur des mondes mais cette communication nous surprend. Si tout se passe bien, tout cela peut néanmoins être réglé dans les 48 heures."
Les accords entre le RC Lens, la ville d'Amiens, la communauté d'agglomérations d'Amiens et le club d'Amiens sont signés le 2 août, soit quatre jours après l'annonce du club du Pas-de-Calais. Avant même la signature du contrat, la location de la Licorne ne faisait plus de doutes.Le Racing avait d'ailleurs lancé sa campagne d'abonnement le 1er août.

9 décembre 2014 : le loyer de la Licorne
"Amiens Métropole demande des sous au RC Lens" titre le Courrier Picard. "Amiens Métropole a adressé un courrier au club nordiste lui demandant le paiement de l’occupation du stade pour les matches déjà joués (sept dont un en Coupe de la Ligue face à Créteil) sous peine de ne plus bénéficier du terrain."
En fin de journée, Gervais Martel dément les propos du quotidien picard. "On n'a aucun retard aujourd’hui dans les règlements du RC Lens. On n'a eu aucun retard depuis le début de saison, ni dans les salaires, ni dans les charges sociales, ni dans tout ce que vous voulez. Avec la délocalisation à Amiens, on travaille avec des fournisseurs. Cela nous coûte environ un million d'euros par mois. S'il peut parfois y avoir des décalages d'une semaine ou deux, aujourd'hui, les retards de paiement n'excèdent pas soixante jours. Il n’y a donc aucun souci. Ce sont juste des gens qui suivent l'actualité et qui se font des films dans la tête. Non. J’ai demandé à ma comptable. La dernière facture qu'on a reçue d'eux date de début novembre. On ne leur doit rien. Tout a été réglé il y a quarante-huit heures. Il n'y a aucun retard." En soirée, Alain Gest reconnaît que le RCL est à jour de paiement.

24 février 2015 : la pelouse de la Licorne
Les Lensois "veulent la changer, annonce dans les colonnes du Courrier Picard Guillaume Duflot, responsable des sports à Amiens Métropole. Mais si je regarde le cadre défini par la convention, tout ce qui est frais de remise en état de l’aire sportive gazonnée en incombe au RC Lens qui s’est engagé à le faire en fin de saison. Pour l’instant, on en est là et c’est vrai qu’ils nous mettent la pression pour qu’on contribue au changement de la pelouse en cours de saison. [...] Ils souhaitent qu’une partie soit prise en charge par la Métropole, annonce Guillaume Duflot. Je ne veux pas polémiquer avec les dirigeants lensois car cela se passe très bien entre nous mais il est hors de question de payer quoi que ce soit. On n’a pas à participer à la réfection de la pelouse qui est à leur charge. Après, s’ils se mettent d’accord avec l’Amiens SC pour refaire la pelouse, ils la feront mais il est hors de question de mettre un euro."
"On ne nous a rien demandé, indique Luigi Mulazzi, président délégué de l’Amiens SC. Personne du club lensois ne nous a parlé et je ne vois pas pourquoi on participerait à la réfection de la pelouse." Après avoir mis fin à la polémique concernant le paiement des loyers de la Licorne, Alain Gest met fin à celle sur le changement de pelouse de l’enceinte amiénoise. "Il n’y a eu aucune demande de la part de Lens, fait savoir le président d'Amiens Métropole sur le site du Courrier Picard. Ils se sont peut-être renseignés techniquement mais personne du club lensois ne nous a demandé de la changer. De toute façon dans la convention, ils ont en charge l’entretien du terrain."

Alain Gest a conclu son intervention en taclant les Lensois. "Quand une équipe n’a pas de résultats, c’est la faute de la pelouse", ironise le député de la Somme. Si les Artésiens ont souvent déploré l'état de l'aire de jeu ("Le terrain est catastrophique et à ce niveau-là, ça vous use physiquement et mentalement, expliquait Antoine Kombouaré à l'issue de Lens-Bastia. J'ai l'impression d'être chez moi en Nouvelle-Calédonie en train de jouer au ballon sur la plage."), ils n'en ont jamais fait le responsable de leurs mauvais résultats. Alain Gest a-t-il lancé une nouvelle polémique ?

Lance

Publié dans Humeur