L'arbitre, acteur parfois majeur d'un Derby

Publié le par Lance

Ruddy Buquet arbitrera demain le Derby du Nord. L'homme en noir aura évidemment un rôle très important. Il devra se montrer mieux inspiré que Tony Chapron et Bruno Coué, auteurs de grosses erreurs lors des deux derniers matches entre Lensois et Lillois.

11 septembre 2010 - Lens-Lille (1-4)

Hebergeur d'image

Le Derby est gâché par Monsieur Chapron. Alors que le LOSC mène 0-1 depuis la 23ème minute (but de Gervinho), l'arbitre isérois fait tourner la rencontre en expulsant deux joueurs artésiens en cinq minutes. Une main involontaire de Demont est sifflée et aboutit à l'exclusion de Sébastien Roudet (41ème). "J'ai contesté la décision de l'arbitre de siffler une main de Demont, avait avoué le milieu de terrain. Je lui ai posé la question pour savoir pourquoi il siffle main là alors que quelques minutes avant il y a une main de Debuchy et il ne la signale pas. Donc après, je recule, je lui dis : "Vous êtes grave". Là, il s'arrête, il attend un moment et veut me sortir le jaune. Il s'approche vers moi et j'ai le mauvais réflexe d'applaudir deux fois, donc il me sort le rouge." "’Applaudir un arbitre n’est pas explicitement mentionné comme méritant une expulsion, indiquait deux jours plus tard le journal L’Équipe après consultation du guide technique de l'UEFA. Il s’agit, en revanche, d’une disposition prise par l’arbitrage français." Le football est pourtant un sport universel.

Dès le retour des vestiaires, l'arbitre s'illustre encore une fois. Une faute de Debuchy sur Jemaa débouche sur un deuxième avertissement pour le Tunisien (46ème). L'attaquant avait eu le tort de demander que son adversaire reçoive un carton jaune. Réclamer un avertissement pour un adversaire fait bien partie des actes répréhensibles recensés par l'UEFA. Gervinho - qui s'était précipité sur Monsieur Chapron pour réclamer un carton à l'encontre de Jemaa - et Moussa Sow - qui avait effectué le même geste que l'attaquant lensois (voir ci-dessus la photo publiée le 13 septembre 2010 dans L'Equipe) - n'avaient pourtant pas été avertis...

À neuf contre onze, les Lensois s'étaient montrés héroïques et avaient réussi l'exploit d'égaliser (but de Boukari à la 61ème) avant de payer leurs efforts et de s'écrouler en fin de match (doublé de Frau aux 79ème et 81ème, deuxième but de Gervinho à la 87ème).

29 janvier 2011 - Lille-Lens (1-0)

Hebergeur d'image

Dès la troisième minute de jeu, Florent Balmont commet une grosse faute sur Adil Hermach. Bien placé, Monsieur Coué choisit pourtant de sanctionner le milieu de terrain lillois d'un carton jaune. Le rouge s'imposait évidemment, ce qu'a ensuite reconnu l'arbitre dans un rapport adressé à la Commission de discipline de la LFP.

En deuxième période, un tacle illicite sur Jemaa donne à l'homme en noir une deuxième occasion d'exclure Balmont. Monsieur Coué ne la saisit toujours pas. Le milieu de terrain lillois est remplacé par Obraniak à la 58me minute tandis que Hermach, blessé, a dû quitter ses partenaires à la pause. Le Racing s'incline sur le plus petit des scores (but de De Melo à la 68ème).

Hermach est absent lors des quatre matches suivant le Derby et reprend la compétition cinq semaines plus tard, à Nice. Balmont est suspendu deux matches.

Lance

Publié dans Humeur