Ils ont déjà déposé le bilan...

Publié le par Lance

"Nous voulons un vrai projet pour le RC Lens et peu importe la division par laquelle nous devrons passer" ont écrit cinq associations de supporters dans un communiqué publié lundi (voir notre article Colère et désespoir). S'ils se disent prêts à voir le RC Lens déposer le bilan, c'est en fait la pire chose qui puisse arriver au club. L'ensemble des joueurs serait libérés, le centre de formation (l'un des meilleurs d'Europe) serait fermé et le club disputerait un championnat amateur sans avoir la certitude de retrouver un jour le monde professionnel.

Certains clubs ayant déposé le bilan ne s'en sont jamais remis ; d'autres y sont parvenus avec du temps voire en faisant face à de nombreuses difficultés. Exemple du parcours de dix clubs ayant dû passer par la case du dépôt de bilan.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Pensionnaire de Première Division pendant dix ans (de 1983-84 à 1992-93), le SC Toulon est en difficulté financière dès la saison 1990-91. Les dirigeants varois sont contraints de transférer plusieurs joueurs pour équilibrer les comptes. Après dix-sept matches, Antoine Kombouaré quitte ainsi la Côte d'Azur pour la capitale.
Relégué sportivement à l'issue de la saison 1992-93, Toulon plonge en National 1 en raison de ses problèmes économiques et de l'affaire de la caisse noire. Le club est alors rebaptisé SC Toulon 83. Non payés, les joueurs se mettent en grève en octobre 1994. Rétrogradé administrativement en National 2, le club est finalement autorisé à poursuivre son aventure en National 1. Après trois saisons à ce niveau (1993-96), le SC Toulon retrouve la Deuxième Division en 1996-97, saison lors de laquelle il est éliminé de la Coupe de la Ligue par Lens. Le club varois termine vingtième (sur vingt-deux) de Ligue 2 la saison suivante. À la rétrogradation sportive, la DNCG ajoute une double rétrogradation administrative. Le SCT83 se retrouve alors en CFA2 (1998-99) mais ne termine pas la saison. En raison de nouveaux problèmes financiers, l'équipe première est dissoute. Nouvelle équipe fanion, la réserve est alors dernière de DH.
À partir de 2002, Toulon enchaîne trois montées en quatre saisons et retrouve le National en 2005-06 sous les ordres de Jean-Louis Garcia. En 2006-07, le club sudiste est relégué en CFA et renoue avec les difficultés financières. Toulon est relégué administrativement en DH en 2011. En mai 2014, les Varois ont obtenu leur billet pour le CFA2. Toulon est aujourd'hui troisième du groupe G.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Promu en Première Division en 1981-82, le FC Brest Armorique retrouve la Deuxième Division à l'issue de la saison 1987-88. Vainqueur des barrages contre Strasbourg, le club breton renoue avec l'élite un an plus tard. Onzième de Ligue 1 en 1990-91, le FCBA - qui compte de nombreux jeunes talentueux comme Corentin Martins ou David Ginola - est relégué administrativement en Deuxième Division en raison de problèmes financiers. Le club dépose le bilan quelques mois plus tard et les Brestois ne finissent pas la saison 1991-92.
L'équipe réserve, alors en troisième division, devient l'équipe première. Désormais appelé Stade Brestois 29, le club breton est intégré au nouveau championnat National 1 en 1993-94 mais relégué en CFA lorsque les deux groupes de National sont réunis pour créer un même championnat (1997-2000). Après quatre saisons de National (2000-2004), le club du Finistère retrouve la Ligue 2 (2004-10) puis la Ligue 1 (2010-2013), dix-neuf ans après en avoir été reléguée administrativement. Brest est aujourd'hui sixième de Ligue 2.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Meilleur club français dans les années 1950, double-finaliste de coupes européennes, sextuple Champion de France, double vainqueur de la Coupe de France, le Stade de Reims s'enlise en Ligue 2 entre 1979 et 1991, ratant notamment la remontée en barrages en 1983. En proie à des difficultés financières, le club évite la rétrogradation administrative durant l'été 1990 grâce à la promesse d'un industriel champenois de reprendre le club. Mais celui-ci se retire avant le début du Championnat ! Le club est finalement relégué à l'issue de la saison en troisième division. Mais les problèmes financiers ne s'arrangeant pas, le club est placé à liquidation judiciaire en octobre 1991. Autorisé à poursuivre la compétition, Reims cesse cependant toute activité avant le dernier match de la saison.
En juillet 1992, le Stade de Reims redémarre en division d'honneur. Il monte en National 3 durant l'été 1993, mais doit attendre 1998 pour monter en CFA. Profitant de l'interdiction de montée prononcée à l'égard de Pontivy, Reims se retrouve en National en 1999. Onze ans après avoir quitté la Ligue 2, Reims peut enfin sabrer le Champagne à l'issue de l'exercice 2001-02. Après deux relégations en National en 2004 et en 2009, le club retrouve la Ligue 1 en 2012 et tente aujourd'hui d'y obtenir pour la troisième fois de suite son maintien.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Promu en Première Division en 1992-93, Valenciennes est relégué à l'issue d'une saison marquée par l'affaire VA-OM. Tombé en National 1 (3ème division) un an plus tard, l'USVA est rétrogradé administrativement en National 2 en 1996 en raison de problèmes financiers. Le club dépose alors le bilan.
Rebaptisé VAFC, le club du Hainaut redémarre en CFA en 1996-97. Après une saison en National (1998-99), il replonge pour trois saisons en CFA (1999-2002) avant de reprendre enfin sa marche en avant : National (2002-05), Ligue 2 (2005-06) et Ligue 1 (2006-14). Valenciennes est aujourd'hui seizième de Ligue 2.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Second plus ancien club français, le Red Star connaît son heure de gloire dans les années 1920 en remportant quatre Coupe de France (avant d'en gagner une autre en 1942). Déjà reparti de division d'honneur à la fin des années 1970, le club francilien est dans les années 1990 un solide acteur de la deuxième division mais tombe finalement en National en 1999. Se classant dernier en 2000-01, le Red Star perd son statut professionnel et continue sa chute : rétrogradation administrative en CFA2 en 2002, dépôt de bilan et rétrogradation en division d'honneur en 2003.
Le Red Star remonte alors la pente : montée en CFA2 en 2005 et en CFA en 2006. En 2011, il bénéficie des relégations administratives de Grenoble, Gap et Cannes et est promu en National. Après quatre saisons au troisième échelon du football français, le Red Star fête sa remontrée en Ligue 2, seize ans après l'avoir quittée.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Racheté par la société japonaise Index Corporation en 2004, Grenoble est promu en Ligue 1 à l'issue de la saison 2007-08. Longtemps incertaine, la montée du club isérois est officialisée par la DNCG fin juin. Après deux saisons dans l'élite, le GF 38 est relégué en Ligue 2 en 2010 et se retrouve en grandes difficultés financières.
Relégué sportivement en National au terme de la saison 2010-11, Grenoble est relégué administrativement en CFA. Dès le lendemain, les dirigeants du club déposent le bilan. Le GF38 redémarre en CFA2 lors de l'été 2011 et obtient dès sa première saison son billet pour le CFA (2012). En 2013, le club alpin termine deuxième de son groupe derrière Strasbourg. Il est aujourd'hui deuxième du groupe C, à la lutte avec Béziers pour monter en National.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Pensionnaire de Ligue 2 depuis 1970, excepté lors de la saison 1995-96 passée en D1, Gueugnon est relégué en National à l'issue de la saison 2007-08. Racheté par Tony Vairelles en 2009, le club bourguignon est rétrogradé par la DNCG en CFA au printemps 2010. Gueugnon fait appel de la décision et est autorisé à jouer en National en 2010-11.
En avril 2011, le tribunal de commerce de Mâcon prononce la liquidation judiciaire du club vainqueur de la Coupe de la Ligue 2000. Les Forgerons doivent repartir en 2011-12 en DH. En 2013, le FCG est promu en CFA2. Il occupe aujourd'hui la onzième place du groupe F.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Relégué en Ligue 2 au terme de la saison 2007-08, Strasbourg finit quatrième en 2008-09 puis dix-neuvième en 2009-10. Relégué en National, le club alsacien s'y maintient lors de la saison 2010-11 mais est confronté à des problèmes financiers.
Le club est placé en liquidation, redémarre en CFA 2 (2011-12) et enchaîne deux montées en deux ans. En fin de saison 2012-13, le club - rebaptisé RC Starsbourg Alsace - obtient son billet pour le National après avoir occupé la première place seulement quarante-huit minutes (les quarante-huit dernières de la saison !). En 2013-14, Strasbourg échoue dans son opération maintien mais est finalement repêché. Le RCSA est aujourd'hui quatrième de National et doit compter sur des faux-pas de Bourg-Péronnas lors des deux dernières journées pour monter en Ligue 2.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Promu en Ligue 1 à la fin du Championnat 2002-03, Le Mans redescend immédiatement en Ligue 2 puis remonte au terme de la saison 2004-05. Le MUC 72 s'installe alors dans l'élite, qu'il quitte en 2010. Rebaptisé LeMans FC, le club sarthois compte faire un aller-retour en Ligue 2. Devancé à la différence de buts par Dijon, Le Mans, quatrième (2010-11), reste en Ligue 2 et se retrouve en difficultés financières. Dix-septième la saison suivante, le club des Pays de la Loire est rétrogradé en National par la DNCG. Après avoir saisi le CNOSF, les dirigeants manceaux obtiennent le droit de jouer en Ligue 2. Malgré une victoire contre Lens lors de la dernière journée, Le Mans termine dix-huitième de la saison 2012-13.
Placé en liquidation judiciaire, le club sarthois redémarre en DH. Une saison suffit au Mans pour monter en CFA2 (2014). Septième du groupe B, le club n'est pas encore assuré de se maintenir dans la cinquième division.

Ils ont déjà déposé le bilan...

Le destin de Sedan s'est peut-être joué à cinq points, ceux qu'il a manqué au club pour retrouver la Ligue 1 à l'issue de la saison 2011-12. Pascal Urano, président à l'époque, ne souhaitant plus injecter de son argent personnel dans les caisses du club, celui-ci doit ses séparer de ses meilleurs éléments. En fin de contrat, Jérôme Le Moigne et Pierrick Valdivia rejoignent alors Lens. Dix-neuvième à l'issue de la saison 2012-13, Sedan est rétrogradé en CFA par la DNCG. Mais, en situation de cessation de paiement en juillet 2013, puis mis en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce en août, Sedan est finalement intégré en CFA2 après dérogation exceptionnelle accordée par la FFF à la suite du rachat du club par les frères Dubois.
Faisant partie des meilleurs deuxièmes, le CSSA monte en CFA à l'issue de l'exercice 2013-14. Premier du groupe dans lequel évolue la réserve lensoise, Sedan a fêté ce printemps sa montée en National.

Lance et FatherTom

Publié dans Infos