Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un numéro convoité

Publié le par FatherTom

Un numéro convoité

Le règlement des compétitions de la Ligue est clair : "La liste d'affectation des numéros [...] ne peut excéder trente noms, le numéro 30 est donc le dernier de la liste". Même si une dérogation peut être accordée, un problème existe lorsque les équipes possèdent de nombreux joueurs.

Le RCL a attribué cette saison un numéro à trente-quatre de ses joueurs. Le numéro 12 étant réservé au public lensois et le 17 plus jamais attribué en la mémoire de Marc-Vivien Foé, les dirigeants artésiens ont dû s'en remettre à l'article 564 des compétitions qui prévoit que la liste peut "être mise à jour à chaque mouvement dans le club".

S'ils ont été deux à avoir eu le numéro 6 (Taylor Moore puis Jean-Ricner Bellegarde), le numéro 7 (Aristote Madiani puis Adama Guira), le numéro 8 (Guirane N'Daw puis Kermit Erasmus), le numéro 10 (Patrick Olsen puis Habib Habibou), le numéro 24 (Simon Banza puis Daniel Opare), c'est le numéro 28 qui a été le plus convoité. D'abord attribué comme la saison dernière à Jonathan Nanizayamo, il est passé le 8 septembre sur les épaules de Viktor Klonaridis après le départ du premier au Paris FC et la signature du second dans le Pas-de-Calais. En deuxième partie de saison, il s'est retrouvé dans le dos de Thomas Ephestion à partir du 31 janvier. Le joueur arrivé de Béziers dans les dernières heures du mercato hivernal avait alors pu profiter du retour prématuré de Klonaridis en Grèce !

FatherTom

Publié dans Infos

Le Top 10 des écartés lensois

Publié le par FatherTom

Quand on convoque trente-neuf joueurs dans une saison, soit l'équivalent de trois équipes et demie, on ne peut que faire des déçus. Cette saison, Alain Casanova s'est fait une spécialité d'écarter certains des éléments mis à sa disposition. En voici dix exemples.

Hebergeur d'image Relégué dès les matches de préparation dans l'équipe des remplaçants, Patrick Olsen n'aura jamais eu sa chance en compétition officielle sous la direction d'Alain Casanova. Il a signé en Suisse durant l'hiver.
Hebergeur d'image Jamais utilisé durant les matches de préparation, aligné deux fois un quart en Championnat puis écarté après l'élimination en Coupe de la Ligue face au Paris FC, Teddy Chevalier aura réussi la performance d'être également écarté en équipe réserve ! Après avoir marqué trois fois durant l'été, on ne l'y a plus vu une fois septembre passé...
Hebergeur d'image Adama Guira doit se demander ce qu'il est venu faire à Lens... Sa saison s'est résumée à une seule titularisation en Ligue 2 et 221 minutes de jeu toutes compétitions confondues. Il n'a plus fait partie du groupe après être entré cinq minutes face au Gazélec Ajaccio (2-1), le 17 décembre.
Hebergeur d'image Quelle saison pour Abdoul Ba ! Titulaire lors des six premières journées, Alain Casanova lui a fait ensuite traverser un désert long de vingt-quatre matches au cours desquels il n'a appelé le défenseur qu'une fois, pour rien. Profitant de la blessure de Cvetinovic pour aligner cinq prestations correctes, il a retrouvé sa condition de joueur qui ne joue plus une fois le Serbe revenu...
Hebergeur d'image Daniel Opare a vécu une drôle de demi-saison à Lens. Aligné d'entrée six fois de suite après son arrivée alors qu'il n'était pas prêt, il n'a ensuite joué que sept minutes une fois ses moyens retrouvés.
Hebergeur d'image Au final, Jean-Ricner Bellegarde n'aura cette saison joué que treize rencontres toutes compétitions confondues, dont les sept premières. "Il va retrouver progressivement sa place au niveau du groupe et il aura du temps de jeu d’ici la fin de la saison", déclarait Casanova après la blessure du joueur en décembre et janvier. Son temps de jeu s'est ensuite résumé à deux titularisations, à Bergerac (2-0) et à Bourg-en-Bresse (0-0).
Hebergeur d'image Viktor Klonaridis a-t-il senti le vent tourner ? L'ancien joueur de Lille n'avait participé qu'à une des sept journées disputées entre le 25 novembre et le 28 janvier. Il est retourné deux jours après au Panathinaïkos et a peut-être évité une demi-saison vide.
Hebergeur d'image Ephémère capitaine du Racing, Loïck Landre a souhaité abandonner le navire une fois le port quitté. Après vingt-deux rencontres sans être appelé, son envie a été satisfaite au mercato d'hiver.
Hebergeur d'image Des son arrivée à Lens, Casanova a souhaité recruter un autre gardien titulaire que Jérémy Vachoux. Après avoir hésité au sujet de Romain Salin, l'ancien entraîneur toulousain a opté pour Nicolas Douchez. Performant en Coupes, Vachoux n'aura jamais eu sa chance en Ligue 2. Le RCL possédait pourtant la meilleure défense de la division lors des quinze rencontres qu'il avait jouées en 2015-16 (onze buts encaissés).
Hebergeur d'image S'il y a bien un joueur sur lequel Casanova comptait, c'était Mohamed Fofana ! Malgré tous les antécédents du défenseur, l'entraîneur a souhaité la venue de celui qu'il avait connu à Toulouse. Fofana n'aura joué que deux bouts de rencontres, écarté sur blessure à trente-trois reprises...

FatherTom

Publié dans Humeur

Madri première recrue lensoise

Publié le par FatherTom

Le mercato d'été ne débutera que dans deux jours, mais les grandes manœuvres de l'intersaison ont déjà commencé à Lens, les joueurs en fin de contrat pouvant s'engager dans un autre club en vue de la saison prochaine depuis le mois de janvier. Mathias Autret, dont le bail de deux ans vient de prendre fin (voir notre article Ils peuvent désormais signer ailleurs), devrait le faire prochainement, le Breton ayant annoncé qu'il quitte le Racing. En fin de contrat avec l'AC Ajaccio, Mouaad Madri débarque lui dans le Pas-de-Calais où il s'est engagé aujourd'hui pour deux années plus une avec option.

Quitter l'ACA pour le RCL est dans la logique de la carrière linéaire de Madri, qui a su passer un à un les échelons qui se sont présentés à lui. C'est sur le littoral du Nord, où il est né en 1990, que le Franco-Marocain a commencé sa carrière. "J’ai débuté en moins de 13 ans à Dunkerque Sud jusqu’à l’âge de 18 ans, racontait-il il y a quelques années. Ensuite je suis parti jouer à Rouen en 18 ans nationaux pendant une année et je suis revenu dans le Nord mais cette fois ci à l'USL Dunkerque." Madri grandit en même temps que l'ancien club de Jocelyn Blanchard et parvient à s'extirper des championnats amateurs pour monter en National en 2012-13. "Collectivement, la montée de CFA en National avec Dunkerque est ma plus grande joie sportive", racontera plus tard le néo-Lensois.

Révélation du National la saison suivante où il marque onze buts, Madri est sollicité. "Le but, c’est de trouver un projet sérieux, estimait-il alors. Et s’il peut me permettre de réaliser mon rêve… Ce rêve, c’est d’être pro." C'est en Corse que l'attaquant le concrétisera en s'engageant avec l'AC Ajaccio durant l'été 2014. Il change alors de monde. "On sent une différence, expliquait-il à l'issue de son premier exercice en Ligue 2 qu'il a jugé comme une saison de transition. C’est plus propre techniquement. Les joueurs se placent bien. Les joueurs sont meilleurs, tout simplement." Madri éclate véritablement durant la saison qui vient de s'achever, au cours de laquelle il est auteur de dix buts, dont un à Bollaert en septembre, et de cinq passes décisives.

À Lens, les supporters découvriront un attaquant de petit gabarit, capable de jouer aussi bien dans l'axe que sur les côtés. Ils seront peut-être séduit par "l’impact du joueur dans le jeu et son dévouement aux tâches défensives, comme le décrivait La Voix du Nord en 2014. Le Nordiste est un joueur quasiment infatigable, qui combine à la fois des qualités de vitesse et d’endurance assez rares." Une activité qui peut lui valoir d'être sanctionné par l'arbitre. "Je défends. Un moment, on prend le risque d’avoir des cartons", se justifie celui qui a notamment reçu dix cartons jaunes en 2015-16.

Dans le Pas-de-Calais, Madri retrouvera sa région d'origine et devra se réhabituer aux conditions climatiques du Nord. "Les hivers sont doux, appréciait le joueur lorsqu'il était en Corse. C’est quand même agréable d’aller à l’entraînement sans attendre de pluie !" Entre deux matches avec le Racing, il pourra à nouveau aller encourager le club de handball de Dunkerque, comme il le faisait lorsqu'il jouait dans la ville de Jean Bart.

FatherTom

Publié dans Infos

Lens a joué à 13,55

Publié le par FatherTom

"On a voulu de l’émulation et doubler les postes, déclarait Alain Casanova le 20 septembre après la victoire face à Orléans (4-2). Ça nous permet de faire des choix, des changements et des matches à quatorze. Ça a été le cas ce soir. Le banc a été important."

Faire des matches à quatorze n'a pas été une règle intangible cette saison. Loin de là. À quinze reprises, soit dans près de 40 % des journées de Championnat, l'entraîneur lensois n'a pas procédé aux trois changements auxquels il avait le droit. En moyenne, Casanova a d'ailleurs procédé à 2,55 retouches par rencontre. Entre le 31 octobre (victoire à Brest 1-2) et le 21 janvier (défaite face à Nîmes 1-3), neuf journées se sont même déroulées sans que le coach artésien ne fasse trois changements dans son équipe (voir notre article Coaching manquant). Le 25 novembre (succès contre Le Havre 1-0) et le 3 février (nul face à Troyes 0-0), le match du Racing avait même concerné seulement douze joueurs...

Les joueurs non alignés au coup d'envoi n'ont pas toujours pu amener un souffle supplémentaire. À certaines occasions, ils sont cependant parvenus à être décisifs après avoir surgi du banc. Cela a été le cas de Habib Habibou (buteur à Orléans (2-1) le 20 février, auteur de la deuxième égalisation sur la pelouse du Red Star (2-3) le 3 mars puis de celle face à Sochaux (2-1) le 13 mars), Cristian Lopez (auteur d'un doublé face à Laval (2-0) le 1er mai), Mathias Autret (dernier joueur impliqué sur le but victorieux de Fortuné face au Gazélec Ajaccio (2-1) le 17 décembre puis buteur contre Clermont (3-1) le 13 février), Kévin Fortuné (par qui est venue l'égalisation face à Tours (2-2) le 5 août), Benjamin Bourigeaud (buteur dans les arrêts de jeu à Valenciennes (1-2) le 24 septembre), Viktor Klonaridis (à l'origine du retour lensois face à Reims (1-1) le 22 octobre), Jean-Ricner Bellegarde (auteur de la passe décisive face aux Champenois), Thomas Ephestion (passeur décisif sur le but d'Abdellah Zoubir amenant la victoire contre Clermont (3-1) le 13 février), Kermit Erasmus (passeur décisif à Orléans (2-1) le 20 février) et Abdellah Zoubir (qui avait centré pour Autret face à Valenciennes (2-0) le 25 février)

FatherTom

Photo : rclens.fr

Publié dans Infos

Une saison à huit tenues !

Publié le par FatherTom

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Peut-être l'équipementier du Racing raisonne-t-il ainsi au moment de choisir les tenues des joueurs. Alors qu'il suffirait de jouer en Sang et Or (et noir...) la plupart du temps et d'utiliser une deuxième tenue lorsqu'il pourrait y avoir confusion avec les couleurs de l'adversaire, les joueurs lensois sont passés cette saison par toutes les couleurs. Au total, ils ont utilisé huit tenues au cours des quarante-quatre matches officiels qu'ils ont joués !

Une saison à huit tenues !

À vingt-trois reprises, soit à l'occasion de chaque match joué à Bollaert et du déplacement à Strasbourg, les Sang et Or ont utilisé leur tenue officielle tricolore. Son maillot a également été porté deux fois à l'extérieur : une fois à Niort avec le short à la couleur de numéro passée de la deuxième tenue officielle (celle toute noire portée à dix reprises) et une fois à Troyes avec le short blanc de la troisième tenue officielle (celle toute blanche portée à cinq reprises).

Après avoir mélangé la première tenue avec les deux autres, Kévin Fortuné et ses partenaires ont dû porter par deux fois, à Bourg-en-Bresse et sur la pelouse du Red Star, un alliage des deux dernières : le short noir de la deuxième tenue et le maillot blanc de la troisième !

Enfin, une tenue bleue sortie de nulle part a été utilisée face à Marcq-en-Barœul en Coupe de France avant qu'elle se transforme en blanc au tour suivant, face à Wasquehal. Mais dans un autre blanc que celle déjà portée précédemment, évidemment !

FatherTom

Publié dans Infos

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>