Les supporters lensois sont entrés dans la cage ajaccienne, pas le ballon

Publié le par Lance

Les supporters lensois sont entrés dans la cage ajaccienne, pas le ballon

Une saison de football est une course de fond à l'arrivée de laquelle chaque point compte. Une semaine après un succès contre Brest, le point ramené d'Ajaccio est un bon résultat comptable même s'il ne peut satisfaire totalement les ambitions artésiennes, tant le Racing pouvait espérer mieux.

L'accueil en Corse n'est plus ce qu'il était, et c'est tant mieux. La rencontre n'a rien eu d'un guet-apens et le seul incident rapporté s'est produit entre Corses. Pendant l'échauffement, Jean-Louis Leca, gardien de l'ACA en 2017-18, s'est expliqué avec quelques supporters locaux qui l'insultaient. Le club insulaire n'est nullement responsable de la forte chaleur et de l'horaire du match peu adapté à la pratique du sport en été. Il regrette la qualité de sa pelouse, victime d'un champignon et de la sécheresse, tout en sachant que les mauvaises aires de jeu nivellent les écarts entre équipes et sont ainsi toujours favorables au plus petit. Le Stade François Coty a été rénové durant l'intersaison pour répondre aux normes de l'élite. Cinq millions d'euros ont été dépensés mais la pelouse n'a pas été changée et il est seulement prévu de poser quelques plaques de gazon sur les parties les plus abimées. Le club n'a en revanche pas lésiné pour répondre aux demandes de la Ligue au niveau de la tribunes visiteurs, installant ce qui ressemble à une cage aux dimensions effarantes. On se demande quelle visibilité pouvaient avoir les supporters lensois...

Ils ont peut-être réussi à apercevoir une équipe nordiste trop moyenne en première période, plus offensive après la pause. Face à une équipe très limitée, notamment en attaque, ils ont su être solides, Brice Samba se montrant efficace sur l'unique action corse (El Idrissy, 51ème). Mais ils n'ont pas réussi à transformer une de leurs occasions, en nombre insuffisant, la faute notamment à un excellent gardien adverse.

Après deux rencontres, le Racing a un bilan comptable correct mais a livré des prestations qui devront être plus relevées à l'avenir. Les deux prochaines rencontres, disputées contre deux adversaires qualifiés pour la Coupe d'Europe (déplacement à Monaco samedi, réception de Rennes une semaine plus tard), livreront une meilleure première idée du niveau du RCL 2022-23.

Lance

Championnat de France 2022-23 - Ligue 1
Deuxième journée

Ajaccio-Lens : 0-0
Avertissements aux Ajacciens Gonzalez (35ème), Mangani (37ème), Bayala (42ème), Marchetti (59ème), El-Idrissy (79ème) ; aux Lensois Sotoca (76ème), Danso (90ème +3)

Ajaccio : Leroy - Alphonse, Gonzalez (Avinel, 85ème), Mayembo, Diallo - Bayala (Nouri, 66ème), Marchetti (cap.), Mangani (Laci, 85ème), Barreto (Cimignani, 66ème) - El-Idrissy, Moussiti-Oko (Spadanuda, 66ème). Entraîneur : Olivier Pantaloni

Lens : Samba - Gradit, Danso, Medina - Frankowski (Cabot, 77ème), Abdul Samed, Fofana (cap.), Machado (Haïdara, 85ème) - Sotoca, Openda (Ganago, 77ème), Pereira Da Costa (Saïd, 77ème). Entraîneur : Franck Haise.

Photo : Sylvain Charley