Finalement, les Sang et Or ont su dégoupiller les Grenats

Publié le par Lance

Finalement, les Sang et Or ont su dégoupiller les Grenats

35 673 personnes ont assisté hier à la victoire du RCL contre Metz. Une centaine de ceux qui avaient eu la très mauvaise idée de pénétrer sur la pelouse lors du match contre Lille n'étaient pas là et ne nous ont pas manqués. Quelques centaines de supporters lorrains n'étaient pas non plus là, victime encore une fois d'un arrêt préfectoral injuste. Leur absence était, elle, fort regrettable. Les sanctions collectives se sont révélées inefficaces mais le préfet du Pas-de-Calais fait partie de ceux qui ne l'ont pas encore compris.

S'ils avaient pu prendre place en tribune, les fans grenats auraient pu se faire entendre. Évidemment bien meilleure que contre Lille puisque sans incident, l'ambiance était incomparable avec celles des matches contre Saint-Étienne et Lorient. Fâchés contre la direction du club en raison des sanctions qu'elle a enfin décidé d'infliger aux délinquants, les groupes ultras avaient décidé de ne pas animer la tribune Marek et le Stade Bollaert. Le kop et les autres tribunes ont tout de même donné de la voix mais le tout s'est révélé désorganisé et d'un niveau sonore plus faible que d'ordinaire.

Sur la pelouse, les joueurs de Franck Haise ont également été en dessous de leur standard. Ils ont donné l'impression de pouvoir faire mal à une faible équipe messine à chaque fois qu'ils poussaient, ce qu'ils ont fait trop rarement mais à chaque fois que c'était nécessaire : en début de rencontre pour ouvrir le score (Saïd, 14ème), pour reprendre l'avantage quatre minutes après l'égalisation de Préville (37ème) puis pour se mettre à l'abri (Ganago, 83ème ; Frankowski, 90ème) alors que les joueurs de Frédéric Antonetti étaient menaçants (poteau de Préville à la 47ème, but de Sarr refusé après consultation de la vidéo à la 65ème).

Le succès 4-1 reflète bien la différence de classement entre les deux équipes mais ne traduit pas ce que les acteurs ont montré sur la pelouse. Samedi à Lyon, les Sang et Or devront hausser leur niveau de jeu, ce qu'ils ont très souvent réussi à faire depuis l'entame du Championnat.

Lance

Championnat de France 2021-22 - Ligue 1
Onzième journée

Lens-Metz : 4-1
Buts : Saïd (14ème, 37ème), Ganago (83ème), Frankowski (90ème) pour Lens ; Préville (33ème) pour Metz
Avertissements aux Lensois Leca (65ème), Ganago (87ème) ; aux Messins Pajot (20ème), Maïga (39ème), N'Doram (53ème)

Lens : Leca - Gradit, Danso, Medina - Clauss, Doucouré, Fofana (cap.), Frankowski - Sotoca (Cahuzac, 80ème), Kalimuendo (Ganago, 80ème ; Jean, 87ème), Saïd (Kakuta, 62ème). Entraîneur : Franck Haise

Metz : Oukidja (Caillard, 88ème) - Centonze, Bronn (cap.), Jemerson, Udol, Delaine - Maïga, N'Doram (Mbengue, 80ème), Pajot (Sarr, 59ème) - Boulaya - Préville (N'Guette, 80ème). Entraîneur : Frédéric Antonetti.