Les supporters retrouvent les stades

Publié le par Lance

Après de nombreux mois de frustration, l'engouement populaire est très fort autour du Racing. Après une très bonne saison que les supporters ont vécue isolés devant leur télévision, l'enthousiasme est celui qui aurait dû exister il y a un an. Comme si les Sang et Or venaient de monter en Ligue 1, comme si la saison 2021-22 succédait à la saison 2019-20.

11 971 spectateurs étaient présents samedi à Bollaert pour le dernier match de préparation, contre l'Udinese (4-1). L'enceinte lensoise n'avait pu accueillir autant de fans la saison passée. La jauge était limitée à 5 000 places et un cumul de moins de 18 000 personnes avaient ainsi assisté au match amical contre Dijon et à ceux de Championnat contre Paris, Bordeaux et Saint-Étienne avant que le huis clos soit instauré pour les huit derniers mois de la saison.

Tous les fans lensois étaient contents de pouvoir enfin se retrouver et encourager leur équipe ! Certains n'avaient pas mis les pieds dans un stade depuis la fin de l'été ou le début de l'automne, d'autres depuis plus d'un an. La tribune Marek n'avaient pas été ouverte depuis 525 jours, à l'occasion d'un match contre Caen qui s'était révélé être le dernier de Philippe Montanier à la tête de l'équipe artésienne. Derrière l'emblématique tribune de Bollaert, des affiches faisaient la publicité pour une exposition organisée au Louvre entre septembre 2019 et janvier 2020. Comme si le temps s'était arrêté pendant un an et demi.

Le virus qui a les empêchés de vivre leur passion pendant plus d'un an n'a évidemment pas disparu. À l'approche des grilles du stade, des affiches demandent ainsi le respect d'1,5 mètre de "distanciation sociale". Consigne ridicule puisque seulement quelques centimètres séparent les uns des autres en tribune. Pour y assister, trois documents étaient nécessaires, avait rappelé le RCL sur son site officiel et sur les réseaux sociaux dans les jours précédents la rencontre : un billet de match, le pass sanitaire et un justificatif d'identité. Ce dernier n'était en fait pas obligatoire puisque non contrôlé. Si certains ont tenté d'assister à la rencontre en usurpant un pass sanitaire, ils ont donc pu prendre place dans les travées, où le port du masque, pourtant obligatoire, était très aléatoire. Il est vrai que donner de la voix avec un masque n'est ni pratique, ni agréable...

Avec ou sans masque, les supporters lensois feront beaucoup de bruit dimanche à Rennes, premier déplacement auquel ils peuvent prendre part depuis celui effectué à Paris, le 2 mars 2020. Plus de 2 000 fidèles des Sang et Or sont attendus au Roazhon Park. Une semaine plus tard, le Stade Bollaert pourrait afficher complet pour la réception de Saint-Étienne. Plus de 10 000 places ont été vendues hier lors des cinq premières heures de vente des places.

Lance