Lens a joué à 13,55

Publié le par FatherTom

"On a voulu de l’émulation et doubler les postes, déclarait Alain Casanova le 20 septembre après la victoire face à Orléans (4-2). Ça nous permet de faire des choix, des changements et des matches à quatorze. Ça a été le cas ce soir. Le banc a été important."

Faire des matches à quatorze n'a pas été une règle intangible cette saison. Loin de là. À quinze reprises, soit dans près de 40 % des journées de Championnat, l'entraîneur lensois n'a pas procédé aux trois changements auxquels il avait le droit. En moyenne, Casanova a d'ailleurs procédé à 2,55 retouches par rencontre. Entre le 31 octobre (victoire à Brest 1-2) et le 21 janvier (défaite face à Nîmes 1-3), neuf journées se sont même déroulées sans que le coach artésien ne fasse trois changements dans son équipe (voir notre article Coaching manquant). Le 25 novembre (succès contre Le Havre 1-0) et le 3 février (nul face à Troyes 0-0), le match du Racing avait même concerné seulement douze joueurs...

Les joueurs non alignés au coup d'envoi n'ont pas toujours pu amener un souffle supplémentaire. À certaines occasions, ils sont cependant parvenus à être décisifs après avoir surgi du banc. Cela a été le cas de Habib Habibou (buteur à Orléans (2-1) le 20 février, auteur de la deuxième égalisation sur la pelouse du Red Star (2-3) le 3 mars puis de celle face à Sochaux (2-1) le 13 mars), Cristian Lopez (auteur d'un doublé face à Laval (2-0) le 1er mai), Mathias Autret (dernier joueur impliqué sur le but victorieux de Fortuné face au Gazélec Ajaccio (2-1) le 17 décembre puis buteur contre Clermont (3-1) le 13 février), Kévin Fortuné (par qui est venue l'égalisation face à Tours (2-2) le 5 août), Benjamin Bourigeaud (buteur dans les arrêts de jeu à Valenciennes (1-2) le 24 septembre), Viktor Klonaridis (à l'origine du retour lensois face à Reims (1-1) le 22 octobre), Jean-Ricner Bellegarde (auteur de la passe décisive face aux Champenois), Thomas Ephestion (passeur décisif sur le but d'Abdellah Zoubir amenant la victoire contre Clermont (3-1) le 13 février), Kermit Erasmus (passeur décisif à Orléans (2-1) le 20 février) et Abdellah Zoubir (qui avait centré pour Autret face à Valenciennes (2-0) le 25 février)

FatherTom

Photo : rclens.fr

Publié dans Infos