Le Top 10 des écartés lensois

Publié le par FatherTom

Quand on convoque trente-neuf joueurs dans une saison, soit l'équivalent de trois équipes et demie, on ne peut que faire des déçus. Cette saison, Alain Casanova s'est fait une spécialité d'écarter certains des éléments mis à sa disposition. En voici dix exemples.

Hebergeur d'image Relégué dès les matches de préparation dans l'équipe des remplaçants, Patrick Olsen n'aura jamais eu sa chance en compétition officielle sous la direction d'Alain Casanova. Il a signé en Suisse durant l'hiver.
Hebergeur d'image Jamais utilisé durant les matches de préparation, aligné deux fois un quart en Championnat puis écarté après l'élimination en Coupe de la Ligue face au Paris FC, Teddy Chevalier aura réussi la performance d'être également écarté en équipe réserve ! Après avoir marqué trois fois durant l'été, on ne l'y a plus vu une fois septembre passé...
Hebergeur d'image Adama Guira doit se demander ce qu'il est venu faire à Lens... Sa saison s'est résumée à une seule titularisation en Ligue 2 et 221 minutes de jeu toutes compétitions confondues. Il n'a plus fait partie du groupe après être entré cinq minutes face au Gazélec Ajaccio (2-1), le 17 décembre.
Hebergeur d'image Quelle saison pour Abdoul Ba ! Titulaire lors des six premières journées, Alain Casanova lui a fait ensuite traverser un désert long de vingt-quatre matches au cours desquels il n'a appelé le défenseur qu'une fois, pour rien. Profitant de la blessure de Cvetinovic pour aligner cinq prestations correctes, il a retrouvé sa condition de joueur qui ne joue plus une fois le Serbe revenu...
Hebergeur d'image Daniel Opare a vécu une drôle de demi-saison à Lens. Aligné d'entrée six fois de suite après son arrivée alors qu'il n'était pas prêt, il n'a ensuite joué que sept minutes une fois ses moyens retrouvés.
Hebergeur d'image Au final, Jean-Ricner Bellegarde n'aura cette saison joué que treize rencontres toutes compétitions confondues, dont les sept premières. "Il va retrouver progressivement sa place au niveau du groupe et il aura du temps de jeu d’ici la fin de la saison", déclarait Casanova après la blessure du joueur en décembre et janvier. Son temps de jeu s'est ensuite résumé à deux titularisations, à Bergerac (2-0) et à Bourg-en-Bresse (0-0).
Hebergeur d'image Viktor Klonaridis a-t-il senti le vent tourner ? L'ancien joueur de Lille n'avait participé qu'à une des sept journées disputées entre le 25 novembre et le 28 janvier. Il est retourné deux jours après au Panathinaïkos et a peut-être évité une demi-saison vide.
Hebergeur d'image Ephémère capitaine du Racing, Loïck Landre a souhaité abandonner le navire une fois le port quitté. Après vingt-deux rencontres sans être appelé, son envie a été satisfaite au mercato d'hiver.
Hebergeur d'image Des son arrivée à Lens, Casanova a souhaité recruter un autre gardien titulaire que Jérémy Vachoux. Après avoir hésité au sujet de Romain Salin, l'ancien entraîneur toulousain a opté pour Nicolas Douchez. Performant en Coupes, Vachoux n'aura jamais eu sa chance en Ligue 2. Le RCL possédait pourtant la meilleure défense de la division lors des quinze rencontres qu'il avait jouées en 2015-16 (onze buts encaissés).
Hebergeur d'image S'il y a bien un joueur sur lequel Casanova comptait, c'était Mohamed Fofana ! Malgré tous les antécédents du défenseur, l'entraîneur a souhaité la venue de celui qu'il avait connu à Toulouse. Fofana n'aura joué que deux bouts de rencontres, écarté sur blessure à trente-trois reprises...

FatherTom

Publié dans Humeur