Le pire des scénarios

Publié le par Lance

Le pire des scénarios

"Gervais Martel semble attendre que la pièce jetée en début de saison retombe, si possible du bon côté. Une telle attitude pourrait s'avérer dangereuse pour l'issue de la saison. Le président lensois doit attraper la pièce au vol et convaincre ses actionnaires, qui ont installé Casanova à la tête de l'équipe première lensoise, du bien fondé d'un changement d'entraîneur." Ces lignes ont été publiées sur ce blog le 8 février (voir notre article Lens déçoit encore et doit passer à un plan B), au lendemain d'un match nul à Bourg-en-Bresse (0-0), alors que Lens avait pris deux points en quatre rencontres et avait été sorti de la Coupe de France par les amateurs de Bergerac (2-0). Ce soir, la pièce est retombée. Du mauvais côté. Lens termine la saison à la quatrième place et jouera donc encore en Ligue 2 la saison prochaine.

La déception est immense car le scénario a été cruel pour le Racing. La victoire (3-1) acquise aux dépens de Niort n'a servi à rien. Les Sang et Or ont pourtant été tout proche du bonheur. Menant au score dès la septième minute, ils ont occupé ce soir la première place pendant 5 minutes, la deuxième pendant 29 minutes, la troisième pendant 54 minutes et la quatrième pendant seulement 6 minutes. Le RCL est tombé de la deuxième place qualificative pour la Ligue 1 à la 88ème minute (but de Troyes à Sochaux, 2-3) et a abandonné la troisième position synonyme de barrage alors que le match à Bollaert était terminé et que les Amiénois marquaient à Reims (1-2) dans la cinquième minute du temps additionnel.

La déception est énorme car le potentiel de cet effectif n'a pas été totalement exploité. Dans une deuxième division assez faible cette saison, Lens a échoué dans son objectif de rejoindre la Ligue 1. Il a été devancé par des équipes qui ont mis en avant le jeu, au moins à domicile. Dévoué au culte de la possession de balle, le Racing a souvent eu le ballon mais a rarement su l'utiliser. Trop prudent, il a souvent reculé lorsqu'il a mené au score. Contre Niort, les Artésiens se sont encore une fois fait peur et ont remis dans le match un adversaire qui était presque en vacances et ne demandait rien.

Avant le début du Championnat, Alain Casanova estimait avoir "l'obligation de remonter". Il a échoué dans sa mission et il admet ce soir que le verdict de la saison est "un échec personnel". Il va falloir du temps pour surmonter l'immense déception et repartir en Ligue 2. Il va falloir pratiquer un autre style de jeu pour ne pas connaître de nouvelle désillusion. Même si Gervais Martel affirme que Casanova n'est pas menacé, il semble difficile de repartir avec un entraîneur sifflé avant chaque rencontre et dont une partie du public a à nouveau réclamé le départ ce soir.

Lance


Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Trente-huitième journée

Lens-Niort : 3-1
Buts : Erasmus (7ème), Lopez (15ème, 90ème +2) pour Lens ; Dona Ndoh (58ème, s.p.) pour Niort
Avertissements au Lensois Cvetinovic (57ème) ; aux Niortais Lamkel Zé (47ème), Kiki (90ème +1)

Lens : Douchez (cap.) - Lala, Duverne, Cvetinovic, Hafez - Erasmus (Gérard, 63ème) (Autret, 90ème +2), Koukou, Bourigeaud, Fortuné - Habibou (Ephestion, 74ème), Lopez. Entraîneur : Alain Casanova

Niort : Allagbé - Sambia, Lahaye, Choplin, Kiki - Bena - Grange (Dabasse, 72ème), Roye, Dembélé (cap.) (Grich, 27ème), Lamkel Zé (Rocheteau, 86ème) - Dona Ndoh. Entraîneur : Denis Renaud.

Photo : La Voix du Nord

Publié dans Humeur