La leçon du Stade Océane n'a pas été retenue

Publié le par Lance

Les interdictions de déplacement se multiplient à nouveau en cette fin de saison. Une menace pesait sur le match Le Havre - Lens de ce soir en raison des incidents de la saison passée. Quelques dizaines de supporters avaient alors affronté les forces de l'ordre qui refusaient de les laisser sortir du parking pour se rendre en ville. En représailles, le préfet avait donné l'autorisation aux 1 237 supporters lensois de pénétrer dans le stade par une porte d'un mètre de large seulement vingt-huit minutes avant le coup d'envoi de la rencontre. Un grand mouvement de foule s'était produit, la catastrophe avait fort heureusement été évitée, beaucoup n'avaient pas assisté au début de la rencontre et personne n'avait profité du match (voir notre article Un déplacement pour rien).

En septembre, la justice a condamné ceux qui avaient défié les forces de l'ordre. L'ensemble des supporters lensois, qu'ils aient été présents ou non au Stade Océane, qu'ils aient eu un mauvais comportement ou non, avaient été sanctionnés par la LFP, les tribunes réservés aux lensois ayant été fermées lors des quatre déplacements suivants, à Tours, Sochaux, Laval et Nancy. Il était par conséquent logique qu'aucune interdiction ne soit prononcée pour le déplacement de ce soir. En raison de la programmation du match le lundi, les fans du Racing seront malheureusement moins nombreux que la saison passée à se rendre en Normandie.

Ils étaient bien plus nombreux le mois dernier à Reims. Plus de 3 000 lensois avaient en effet pris place dans les tribunes du Stade Delaune. L'occasion de vérifier que ceux qui sont en charge de la sécurité n'ont pas retenu la leçon du déplacement au Havre du 30 janvier 2016. Une trentaine de minutes avant le coup d'envoi de la rencontre, le franchissement de la grille se faisait encore un par un. Comme au Stade Océane, l'effet entonnoir compressait les uns et les autres. L'inconfort, la dangerosité de la situation et la volonté de voir le début du match ont là encore créé un mouvement de foule, dans lequel se trouvaient des enfants et des personnes âgées. La grille a alors été davantage ouverte et les barrières situées quelques mètres plus loin sont tombées, comme certains spectateurs. Aucun blessé n'a été déploré mais beaucoup ont raté les premières minutes du match.

La leçon du Stade Océane n'a pas été retenue
La leçon du Stade Océane n'a pas été retenue

Près de quinze mois après la dernière venue des Lensois au Stade Océane, souhaitons que les supporters du RCL soient cette fois accueillis dans de bonnes conditions...

Lance et FatherTom

Publié dans Humeur