Début de sprint manqué

Publié le par Lance

"On se demande encore comment les Lensois ont pu perdre ce match" titre au lendemain de Lens-Auxerre (0-1) Philippe Leclercq dans La Voix du Nord. Se pose-t-on encore vraiment la question ? La fin de Championnat approche, le bilan à domicile est médiocre (7 victoires, 5 nuls, 4 défaites) et les progrès difficiles à constater. Le Racing peine depuis neuf mois car le jeu qu'il cherche à mettre en place est trop confortable pour l'adversaire. Les Sang et Or ont la possession du ballon, multiplient les passes, jouent trop souvent en retrait. Ils adoptent un rythme pépère, accélèrent rarement et oublient d'essayer de faire mal à l'équipe adverse.

Alain Casanova reconnaît que son équipe a "manqué d'engagement dans les vingt-cinq derniers mètres adverses". Relever cette lacune pourrait constituer une bonne base de travail en été ; à cinq journées du terme de la saison, il est urgent de trouver la solution. L'entraîneur artésien n'y parvient pas. Après le 5-3-2 du début de saison, il a choisi hier de remplacer son 4-2-3-1 par un 4-3-3 qui s'est en fait avéré être un 3-4-2-1 tant Benjamin Bourigeaud a reculé et trop souvent évolué entre Duverne et Ba. Ce n'est pas là que le Calaisien peut apporter le plus à son équipe et ce positionnement ressemble à un gâchis. À l'autre extrémité de l'équipe, Habib Habibou s'est retrouvé isolé de ses partenaires. Il leur a souvent demandé, par le geste et par la voix, de lui apporter davantage de soutien. Il n'a jamais obtenu satisfaction.

Le sprint final est lancé mais le RCL n'a pas mis le bon braquet. Avec trois point pris contre Brest (0-2), à Ajaccio (3-6) et contre Auxerre, les Lensois sont treizièmes du classement établi sur les trois dernières journées. Seule une des six autres équipes en course pour la montée a fait pire (Reims avec deux points sur neuf). La deuxième place est menacée et pourrait être perdue dès demain en cas de victoire de Strasbourg contre l'AC Ajaccio. Sans changement notable dans le jeu, le Racing pourrait encore reculer dans la hiérarchie dans les cinq dernières semaines de compétition. Lens a souvent pu compter sur les mauvais résultats de ses adversaires pour atténuer les siens et rester dans la course à la Ligue 1. Ça ne peut durer éternellement...

Lance

 

Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Trente-troisième journée

Lens-Auxerre : 0-1
But : Mathis (42ème)
Avertissement à l'Auxerrois Aguilar (60ème)

Lens : Douchez (cap.) - Duverne, Bourigeaud (Scaramozzino, 88ème), Ba - Lala, Bostock (Autret, 63ème), Ephestion, Hafez - Gérard, Habibou, Zoubir (Baouia, 69ème). Entraîneur : Alain Casanova

Auxerre : Boucher - Aguilar, Talcafred, Sané, Traoré - Mathis (cap.), Touré - Kilic (Konaté, 74ème), Obraniak, Yattara - Courtet. Entraîneur : Cédric Daury.

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur