15/00

Publié le par FatherTom

15/00

Que se passera-t-il si, cet après-midi à Bollaert, Monsieur Palhies siffle un penalty en faveur de Valenciennes ? Le joueur hennuyer trompera-t-il facilement le gardien lensois, comme l'a fait lundi à Orléans Karim Ziani, qui a transformé à cette occasion le premier penalty sifflé cette saison contre les Sang et Or ?

Il y a fort à parier que ce serait le cas. Être impuissant face au tireur adverse est en effet une situation trop souvent vécue à Lens ces dernières saisons. Dans la Beauce, Nicolas Douchez a prolongé une triste série qui voit désormais cinq gardiens lensois être ressortis vaincus des quinze derniers coups de pied de réparation sifflés contre les Artésiens ! Depuis le 19 décembre 2013, date du dernier penalty arrêté par un portier lensois (Alphone Areola était sorti vainqueur de son face à face avec l'Istréen Jérôme Leroy), Rudy Riou a été impuissant à neuf reprises (penalties marqués par le Parisien Cavani, le Monégasque Ferreira Carrasco, le Guingampais Beauvue, le Lyonnais Lacazette à deux reprises, le Bastiais Boudebouz, le Parisien Ibrahimovic, le Messin Sarr et le Lillois Boufal), Valentin Belon a manqué un duel (face au Caennais Féret), Joris Delle est allé recherché le ballon au fond des filets à deux reprises (face au Quevillais Ghezoui et à l'Ajaccien Cavalli), Jérémy Vachoux a été trompé deux fois (par le Nîmois Savanier et par le Burgien Goyon) et Nicolas Douchez a choisi le mauvais côté une fois.

Avec un taux de succès de 75 %, soit de l'ordre de ce qui a été observé ces derniers temps en France, une telle série de quinze penalties encaissés de rang ne pourrait arriver que dans 1,3 % des cas...

FatherTom

Publié dans Infos