Pas qu'un accident

Publié le par Lance

Les résultats de vendredi avaient été favorables au RCL. Reims et Sochaux n'avaient pris qu'un point respectivement contre Valenciennes et Clermont tandis que Amiens et Troyes s'étaient inclinés à Niort et à Laval. Les Lensois ont été incapables d'en profiter hier contre Nîmes. Logiquement battus (1-3), ils sont passés à côté d'une bonne opération et pourraient même en avoir effectué une mauvaise. Ils pourraient en effet perdre leur deuxième place si Strasbourg remporte son match en retard contre Tours (date à déterminer) et compter six points de retard sur la première place si Brest s'impose lundi contre le Red Star.

La thèse de l'accident a été avancée. Les résultats des Sang et Or à domicile (quatre victoires et trois nuls enregistrés depuis la seule précédente défaite à Bollaert, contre Amiens) et ceux des Crocodiles en déplacement (cinq victoires, deux nuls et trois défaites depuis le début de saison) peuvent accréditer cette théorie. Le jeu pratiqué ne permet en revanche pas d'abonder dans ce sens.

Lens a hier perdu en pratiquant le football qui est le sien depuis l'été dernier. Après sept mois de travail commun, les joueurs d'Alain Casanova sont toujours incapables de construire de véritables actions et de mettre en place un projet de jeu convaincant. Les joueurs appartenant au secteur défensif savent se faire des passes entre-eux mais ne parviennent que rarement à trouver les joueurs offensifs dans de bonnes conditions. La solution est alors de remettre le ballon derrière ou de le balancer devant. Dans un cas comme dans l'autre, le Racing ne peut pas mettre son adversaire en difficulté.

Les Lensois ont évidemment eu leur bonne période hier. Elle a duré un bon quart d'heure. Bourigeaud a frappé sur la barre (5ème), Fortuné a buté sur le gardien adverse (17ème). Et c'est tout. Menés au score après deux buts encaissés sur coups de pied arrêtés (Briançon, 32ème ; Sissoko, 38ème), les Artésiens ont à peine poussé pour réduire la marque. "En seconde période, je n’ai rien à reprocher à mon équipe car elle a montré beaucoup plus de choses, comme elle est capable de le faire, estime Casanova. Elle a fait énormément de choses pour renverser la situation." Seuls les spectateurs ayant eu l'attention amoindrie par le froid peuvent être d'accord avec l'entraîneur lensois. Son équipe a trop peu fait pour espérer revenir au score. Après le troisième but gardois (Savanier, 66ème), Gérard a réduit la marque sur le deuxième tir cadré de son équipe.

Décevante offensivement, l'équipe lensoise l'a été encore davantage défensivement. Lors des quatre dernières rencontres de Championnat, Nicolas Douchez, fautif hier sur le dernier but, a ramassé neuf fois le ballon au fond de ses filets. Là encore, la thèse de l'accident ne tient pas...

Lance

Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Vingt-et-unième journée

Lens-Nîmes : 1-3
Buts : A. Briançon (32ème), SIssoko (38ème), Savanier (66ème) pour Nîmes ; Gérard (88ème) pour Lens
Avertissements aux Lensois Opare (36ème), Lopez (68ème) ; aux Nîmois Aït-Fana (42ème), Alakouch (58ème)

Lens : Douchez (cap.) - Opare (Zedadka, 63ème), Duverne, Cvetinovic, Lala - Bostock, Bourigeaud - Gérard, Fortuné, Zoubir (Autret, 74ème) - Lopez. Entraîneur : Alain Casanova

Nîmes : Marillat - Alakouch, A. Briançon (Garcia, 77ème), Harek (cap.), Diabaté - Savanier (Fabre, 82ème), Valls - Thioub, Aït-Fana, Ripart - Sissoko (T. Briançon, 90ème +2). Entraîneur : Bernard Blaquart.

Publié dans Infos