L'éphémère capitaine quitte le navire

Publié le par Lance

Arrivé au RC Lens en juillet 2014, Loïck Landre a été transféré au Genoa. Le défenseur a disputé 79 matches de Championnat (53 de L2, 26 de L1) dont un seul cette saison alors qu'il venait d'accepter le brassard de capitaine. Chacun entre dans l'histoire du club comme il le peut !

"Je suis serein dans ma tête, affirmait le joueur le 27 juillet, à deux jours du début du Championnat. Je suis à Lens et je suis à 100% lensois. Tout va bien !" Tout allait tellement bien que le nom de Landre, inscrit dans le groupe retenu pour la deuxième journée contre Tours, ne figurait pas sur la feuille de match. "Loïck Landre a eu une sollicitation le concernant d’un club étranger, expliquait Alain Casanova à l'issue de la rencontre. J’ai donc décidé de me passer de ses services car pour réussir notre mission qui était de gagner ce soir, je veux faire avec des joueurs que je sens totalement concernés par l’objectif et le respect de l’écusson du RC Lens. Je préfère donc l’écarter du groupe tant que le mercato n’est pas terminé."

Le 22 août, l'entraîneur lensois faisait part de sa déception au sujet du joueur. "On n’a jamais de garantie sur les joueurs, déplorait-il. Je ne le condamne pas. Je l’ai juste un peu mauvaise car j’avais pris des engagements envers lui et vice versa. Je croyais vraiment qu’il allait être un joueur majeur et important pour tenir nos objectifs. Maintenant, il a décidé d’avoir un autre discours vis-à-vis du club et de l’équipe. On va attendre ce qui se passera le 31 août. Si jamais il est encore là le 1er septembre, il redeviendra un joueur lensois qui devra être compétitif. Ça fait trois semaines que ça dure, et depuis, des joueurs se sont affirmés. Je ne tiens compte ni du statut, ni du contrat, ni de l’âge. Je tiens compte de la performance ! Des joueurs sont installés en défense centrale. Il faudra être costaud pour les déloger. Il faut réagir de manière professionnelle. Loïck a peut-être fauté mais ça reste un humain avec un jeune âge. Sur le plan humain, il est respectable donc il n’est pas question d’avoir une mauvaise approche avec lui ou de lui faire payer quoi que ce soit. Il s’entraîne donc comme les autres mais à l’écart, pour être prêt s’il s’en va ou jusqu’à ce que le mercato soit terminé." La période estivale des transferts close, Loïck Landre n'est jamais réapparu dans le groupe et n'a eu l'opportunité de regagner sa place. Il est vrai qu'on n'avait pas vraiment envie de revoir sous les couleurs Sang et Or un joueur acceptant la fonction de capitaine et jurant être 100% lensois pour finalement changer d'avis au premier beau chèque proposé...

À 24 ans, Landre quitte le Pas-de-Calais avec l'image d'un joueur disposant d'un potentiel intéressant mais manquant encore de régularité. Il a participé à la montée de 2014... et contribué par sa volonté de transfert à l'abandon du 5-3-2 cet été.

Lance

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur