Lens enchaîne

Publié le par Lance

Lens enchaîne

Le Racing ne séduisait pas et enchaînait les mauvais résultats lors des premières semaines de Championnat. Il sait désormais gagner tout en se montrant agréable à observer. Plus exactement, c'est parce qu'il est devenu plaisant à regarder, parce qu'il pense maintenant à jouer et aller de l'avant plutôt que de se replier sur lui même en ayant constamment peur de prendre un but que le RCL s'est mis à gagner.

Hier à Valenciennes (1-2), Alain Casanova avait choisi de conserver le schéma qui avait permis de renverser la situation contre Orléans. L'entraîneur avait décidé de ne procéder qu'à un seul changement parmi les hommes composant son 4-2-3-1, Scaramozzino remplaçant Hafez. Le maintien du système de jeu qui s'était montré performant quatre jours plus tôt semblait être le bon choix. Impossible de le confirmer, Guira ayant été expulsé dès la huitième minute de jeu.

Les Lensois avaient déjà évolué en infériorité numérique pendant plus d'une heure contre Tours, lors de la deuxième journée. Fofana exclu, Casanova s'était empressé de remplacer Autret par Duverne afin de conserver une défense à cinq (le 5-3-1 avait alors succédé au 5-3-2). L'entraîneur lensois aurait pu une fois encore faire preuve d'excès de prudence et faire sortir un joueur offensif pour compenser la sortie du Burkinabais. Il a préféré miser sur la solidarité des dix autres joueurs. Son équipe étant de plus en plus en difficulté dans le jeu, il a essayé de rétablir l'équilibre en milieu de terrain en remplaçant Autret par Koukou (46ème) puis Lopez par Bourigeaud (79ème) tout en incitant ses joueurs à aller chercher la victoire. "Si on gagne, c’est parce qu’on y a cru jusqu’au bout, soulignait l'ancien Toulousain. C’est ce que l’on s’était dit à la mi-temps : si on ne prend pas de but, en jouant tous les coups à fond jusqu’à la dernière minute, on se donne toutes les chances d’en mettre un, et de gagner ce match."

À dix contre onze pendant la quasi-totalité de la rencontre, le club du Pas-de-Calais aurait pu se contenter d'un match nul qui faisait figure de bon résultat vu les circonstances. Les Lensois ont résisté puis davantage approché du but de Perquis en fin de rencontre avant que Bourigeaud offre la victoire dans la dernière minute du temps additionnel.

Lens avait gagné huit points lors des sept premières semaines de compétition. Six se sont ajoutés à ce total en 90 heures. Le Racing est aujourd'hui cinquième de Ligue 2. Comme un an plus tôt, sa saison a vraiment commencé lors de la huitième journée.

Lance

Championnat de France 2016-17 - Ligue 2
Neuvième journée

Valenciennes-Lens 1-2
Buts : Da Costa (31ème) pour Valenciennes ; Fortuné (11ème, s.p.), Bourigeaud (90ème +3) pour Lens
Avertissements au Valenciennois Nestor (10ème) ; au Lensois Scaramozzino (83ème)
Exclusion du Lensois Guira (8ème)

Valenciennes : Perquis - Néry (Ntim, 41ème), Aloé, Nestor, Niakhaté - Fulgini (Butin, 71ème), Tameze, Enza Yamissi, Ciss - Roudet (cap.), Da Costa (Ndao, 85ème). Entraîneur : Faruk Hadzibegic

Lens : Douchez (cap.) - Lala, Duverne, Cvetinovic, Scaramozzino - Guira, Bostock - Autret (Koukou, 46ème), Fortuné (Klonaridis, 86ème), Zoubir - Lopez (Bourigeaud, 79ème). Entraîneur : Alain Casanova.

Photo : La Voix du Nord

Publié dans Humeur