Des recrues déjà montrées du doigt...

Publié le par Lance

Des recrues déjà montrées du doigt...

La composition d'équipe décidée vendredi par Alain Casanova a surpris. Si l'entraîneur lensois avait logiquement reconduit contre Amiens le onze qui s'était imposé à Nîmes, il a ensuite fait de même à Troyes et contre Bourg-en-Bresse. La pauvreté du match livré par les Sang et Or n'a pas incité le technicien à modifier son équipe de départ à Clermont. Il s'est ainsi contenté de remplacer Abdoul Ba, forfait, par Dusan Cvetinovic.

Après le nul au Stade de l'Aube, Casanova avait fortement critiqué Mathias Autret. "Il doit juste enfin devenir un footballeur de haut niveau. Ce qu’il a fait ici ce soir, contre Amiens ou le Paris FC est vraiment insuffisant. Il a grand besoin de se remettre en question." Malgré ces propos, Autret n'est jamais sorti de l'équipe. Après un match nul à tous les niveaux contre Bourg-en-Bresse, l'ancien Toulousain s'était même montré satisfait de la performance du Breton. "Concernant Mathias Autret, je suis un entraîneur très heureux. Je sais qu’il peut faire beaucoup plus mais il est plus conforme de l’image que j’en avais et plus proche du potentiel qu’il peut exprimer. Ça ne reste qu’un début. Mon objectif était de le piquer et de lui montrer que s’il avait une réaction, notamment à l’entraînement, il aurait la possibilité de montrer qu’il avait compris le message et c’est ce qu’il a fait ce soir." Casanova se disait très heureux. Ceux qui l'ont entendu étaient stupéfaits face à un tel discours.

Les propos de l'entraîneur concernant les recrues du 31 août laissent également pantois. Alors que la fin du mois d'août approchait, il regrettait fort justement de ne pas disposer d'un effectif complet. "J'ai une petite préoccupation par rapport à la quantité de joueurs dont je dispose. Avec les blessures, je n'ai que douze joueurs professionnels et deux gardiens. Nous sommes un peu justes" Adama Guira, Karim Hafez, Victor Klonaridis et Cristian Lopez recrutés, Casanova se disait satisfait de la nouvelle concurrence qui pouvait se mettre en place. "Nous avons voulu de l’émulation avec deux joueurs à chaque poste. Personne ne peut dormir et c’est intéressant pour le groupe, pour la progression individuelle et collective." La concurrence n'a pas encore été vraiment mise en place. Une semaine après le néant observé contre Bourg-en-Bresse, les quatre joueurs de champ sur le banc du Stade Montpied étaient pourtant les quatre recrues. Seules deux d'entre-elles ont foulé la pelouse : après avoir joué 19 et 11 minutes lors du premier match de septembre, Victor Klonaridis et Cristian Lopez ont respectivement joué 31 et 11 minutes lors du deuxième. Meilleur joueur du mois d'août en Roumanie, l'Espagnol est pourtant dans des dispositions physiques lui permettant de jouer davantage. Surtout quand son équipe a besoin de marquer...

L'entrée des deux attaquants n'a pas apporté grand chose. Mais Casanova estime pourtant qu'ils ont joué un grand rôle dans le résultat final, décevant. "Je pense que les rentrées ont fait la différence. Dans un sens comme dans l’autre. Même si Cristian Lopez n’a pas joué très longtemps, je pense que nos rentrées n’ont pas été aussi importantes et décisives que celles de Clermont. Cela a eu son rôle." Certains de leurs partenaires ont réalisé plusieurs prestations décevantes ces dernières semaines. Ils n'ont pas tous été montrés du doigt. Et on été à nouveau titularisés lors du match suivant...

Lance

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur