Nomenjanahary a soigné sa sortie

Publié le par FatherTom

Nomenjanahary a soigné sa sortie

Beaucoup l'ont découvert à Laval, le 2 mars 2012. Ludovic Baal et Zakarya Bergdich suspendus, Jean-Louis Garcia avait choisi de convoquer pour la première fois Lalaina Nomenjanahary pour un match officiel du groupe professionnel. Âgé de vingt-six ans, le Malgache avait alors ce statut de joueur de l'équipe réserve, arrivé d'Avion l'été précédant sur les conseils d'Hervé Arsène. Titularisé au poste d'arrière gauche, Nomenjanahary s'était révélé, au point d'adresser une passe décisive à David Pollet. L'entraîneur lensois avait logiquement choisi de lui faire à nouveau confiance quatre jours plus tard, lors d'un déplacement à Boulogne. Malheureusement, une blessure allait clore le premier chapitre de son histoire avec le RCL.

Ce n'était que partie remise. Très vite, Nomenjanahary est devenu un membre important de l'effectif lensois. La Voix du Nord en a même fait son joueur lensois de l'année 2012. Il confiait alors ses ambitions de découvrir l'étage supérieur. "J'espère qu'on ira bientôt en Ligue 1, clamait-il. Je le souhaite fort, j'en rêve !" Il vivra pleinement ce rêve en 2014-15, en devenant le premier buteur lensois de la saison lors d'une victoire à Lyon (0-1), pour le dernier déplacement du Racing à Gerland.

Cette réalisation était sa dernière avant le but qu'il a inscrit contre Metz, le 13 mai. Alors qu'il avait annoncé son départ du club quelques jours avant, Nomenjanahary a trouvé le chemin des filets face aux Grenats dès la huitième minute de jeu. Pas mal pour un joueur qui aura marqué huit buts en Championnat sous les couleurs lensoises. Tantôt percutant, tantôt maladroit, Nomenjanahary "n'[était] pas le meilleur mais [a] tout donné, avec cœur et amour". Cela valait bien l'ovation qu'il a reçue à sa sortie du terrain, sous laquelle il a dit au revoir aux supporters.

FatherTom

Publié dans Humeur