Une grève qui était presque parfaite

Publié le par Lance

Une grève qui était presque parfaite

Le dernier match de la saison, vendredi contre Metz, s'est joué dans une ambiance étrange. À l'appel de la quasi-totalité des associations de supporters, la tribune Marek était en grève pour protester contre les interdictions de déplacements (plus de 200 cette saison, dont dix à l'occasion d'un déplacement du RCL, voir notre article Dixième injustice de la saison). "Nous vous invitions à rester assis, sans chanter, pour montrer aux instances que c'est bien la mort du football qu'ils récolteront si cette politique d'aseptisation continue", écrivait les associations participantes dans un communiqué.

Cette grève a été incomprise par une partie de Bollaert. Une partie du public, en Marek comme dans les autres tribunes, a en effet découvert l'existence d'un mouvement de protestation lors de l'entrée des joueurs, au moment où la Lensoise n'a pas été chantée. Comme lors du match contre Brest, lors duquel les Tigers avaient été interdits de stade et que d'autres associations avaient boycotté pour leur apporter leur soutien, les tribunes Delacourt et Trannin ont tenté de mettre l'ambiance dans Bollaert.

En Marek, certains ont suivi et ont alors été très critiqués par le capo, lequel leur demandait de se taire "par respect pour les associations" à l'initiative du mouvement. Rappelons lui que la grève est un droit que chacun peut ou non exercer. A-t-il fait grève ce mardi uniquement "par respect" pour les associations à l'origine des préavis contre la loi travail ?

"Après cette première mi-temps de grève, c'est toute cette tribune, tout ce stade, qui doit vibrer, chanter et être coloré de sang et d'or pour montrer aux instances que le vrai football, c'est ça !" Le communiqué avait vu juste. La Marek était alors déchaînée. Il est dommage que des fumigènes et des pétards aient été utilisés. Cela ne fait qu'apporter de l'eau au moulin de préfets pour qui les supporters sont de dangereux individus incapables de respecter la loi. Il aurait au contraire fallu leur montrer que les supporters étaient des personnes responsables sachant animer une tribune et pousser leur équipe dans le respect de la loi... et qu'il est donc inconcevable de les interdire de déplacements.

Lance

Publié dans Humeur