Un mercato qui freine les espoirs lensois

Publié le par Lance

Un mercato qui freine les espoirs lensois

Le mercato s'est terminé cette nuit. Lens ne s'est pas renforcé. "On n’a pas le droit de recruter", a expliqué hier Gervais Martel. "Il n'y a pas de renfort, pas de possibilité de trouver aujourd’hui des solutions pour amener de la plus-value à l'équipe, regrette Antoine Kombouaré. Cela handicape vraiment notre travail. Je ne suis pas content... pour ne pas dire que je suis en colère." Le contrat prochainement proposé à Simon Banza et la prolongation de quelques joueurs dans les prochaines semaines ne suffiront pas à le consoler.

Lens ne s'est pas renforcé et a même affaibli son effectif. Deux des trois joueurs placés sur la liste des transferts ont en effet trouvé preneur. Christian Bekamenga a rejoint Metz (voir notre article Bekamenga quitte Lens) tandis que Stéphane Besle a été prêté à Aarau (voir notre article Besle prêté à Aarau). Plus aligné en Ligue 2 depuis le 19 octobre, Guirane N'Daw n'a en revanche pas trouvé de club. Allez savoir pourquoi...

Le Racing a répété cette hiver l'erreur commise en janvier 2013 (voir notre article Mercato : ne pas répéter l'erreur de 2013...). Revenu à cinq points du podium avant la trêve, les Sang et Or s'étaient affaiblis en attaque en transférant Pollet et en ne le remplaçant pas. Les dirigeants d'alors n'avaient pas donné au club la possibilité de jouer la montée. Les joueurs d'Eric Sikora avaient réalisé une deuxième partie de saison catastrophique (dix-huitième place sur la phase retour avec dix-sept points sur cinquante-sept).

Sans recrue, le Racing semble avoir fait une croix sur son rêve de montée. "Ça handicape notre travail même si ça ne va pas entamer notre détermination", affirme Kombouaré.

Lance

Publié dans Humeur