La bonne passe de Cyprien

Publié le par FatherTom

La bonne passe de Cyprien

Comment Pablo Chavarria, excentré côté gauche après avoir éliminé le gardien tourangeau, a-t-il fait pour ne pas voir Wylan Cyprien, seul à l'entrée de la surface de réparation, les bras levés ? L'Argentin avait pourtant jeté un coup d'oeil en sa direction mais avait préféré les appels de Simon Banza et Benjamin Bourigeaud au premier poteau, dans le dos de Bogdan Milosevic, le défenseur adverse qui allait bien involontairement adresser un caviar au capitaine lensois d'un soir pour l'unique but du match disputé à Tours. Dire qu'on ne voit actuellement que Cyprien serait exagéré. Le joueur formé à la Gaillette n'est pas incontournable, comme en atteste sa présence sur le banc lors de la belle victoire face à Brest (2-0) trois jours plus tôt. Mais le Guadeloupéen est actuellement l'un des hommes en forme de l'équipe nordiste.

La bonne période de Cyprien est tout sauf une surprise. "Les jeunes joueurs n’ont pas le droit de s’exprimer, déclarait il y a un an Antoine Kombouaré. J’en ai vu qui prenaient le melon. Quand ils auront trois saisons en L1, qu’ils seront confirmés, ils pourront s’exprimer." Au détour d'une question sur le mutisme imposé à ses jeunes joueurs, l'entraîneur lensois avait rappelé la règle de sagesse partagée de tous lorsque l'époque était moins à la précipitation : un joueur entre véritablement dans la carrière et perd son statut de jeune lorsqu'il a disputé une centaine de rencontres. Le 23 janvier, face à Dijon (1-1), Cyprien enfilait pour la centième fois le maillot lensois dans un match de l'équipe première, trois ans après que Éric Sikora l'avait lancé face au même adversaire, le 28 janvier 2013, jour de ses dix-huit ans. Face à l'actuel leader de Ligue 2, celui qui compte à ce jour quatre-vingt-dix matches de Championnat à son actif avait marqué le match de son empreinte, en étant notamment auteur de l'égalisation.

"Il progresse de match en match, constatait la semaine dernière Patrick Olsen. Maintenant il joue très bien et marque de plus en plus. On sent qu'il est en confiance." Déjà à l'honneur à quatre reprises cette saison, Cyprien est avec Mathias Autret le meilleur buteur de l'effectif artésien. Il en est d'ailleurs de loin celui qui capitalise le plus : ses quatre buts ont permis au Racing d'engranger sept points, Mathias Autret et Pablo Chavarria ayant chacun ramené quatre unités au total lensois.

"Le plus dur est de confirmer, d’être régulier dans la performance", rappelle Kombouaré. Cyprien est en passe de franchir cette étape.

FatherTom

Publié dans Infos