L'injustice a encore frappé

Publié le par Lance

L'injustice a encore frappé

La saison dernière, des délinquants avaient provoqué l’interruption du match Caen-Lens par des jets de pétards, de fumigènes et tubes de PVC servant de mâts aux drapeaux et aux étendards (voir nos articles Lens est tombé très bas et À cause de vous, on se tape la honte dans toute la France...). La commission de discipline de la LFP avait alors sanctionné les supporters lensois par la fermeture de l'espace visiteurs pour des déplacements à Paris (voir notre article 2 000 supporters privés de déplacement à cause de quelques délinquants) et à Bordeaux (voir notre article Les innocents une fois de plus sanctionnés). "Ceux qui n'ont pas respecté la loi à Caen pourraient profiter des prochaines semaines et du temps libre qui leur est laissé le 7 mars pour réfléchir sur l'inutilité de la violence, notamment dans les stades", souhaitions-nous le 26 février 2015. "Il est malheureusement probable qu'ils ne le fassent pas et ne remettent pas en cause leur comportement", craignions-nous alors.

Près d'un an plus tard, des imbéciles ont encore frappé et ni la gestion des supporters visiteurs ni l'attitude des forces de l'ordre ne peut justifier les jets de projectiles sur les forces de l'ordre et les jets de sièges sur la pelouse du Stade Océane (voir notre article Un déplacement pour rien). Comme lors de l'hiver 2015, la commission de discipline de la Ligue a décidé "de placer le dossier en instruction et de prononcer à titre conservatoire la fermeture de l’espace visiteurs pour les matchs du RC Lens à l’extérieur." En attendant que le cas lensois soit étudié, probablement le 25 février, les tribunes qui devaient aujourd'hui accueillir les fans du RCL à Tours puis le 19 février à Sochaux seront fermées.

L'injustice avait frappé de nombreux membres des Tigers mardi contre Brest (voir notre article Une sanction, et après ?) , elle frappe aujourd'hui tous ceux qui avaient prévu d'aller encourager leur club au Stade de la Vallée du Cher et au Stade Bonal. La pacification des stades passe par des sanctions sévères. Pas à l'encontre des innocents mais à l'encontre des seuls fautifs.

Lance

Publié dans Humeur