Tiens, voilà un buteur !

Publié le par FatherTom

Tiens, voilà un buteur !

"Dans cette équipe il y a des qualités pour produire du jeu. Nous sommes capables de le faire, de provoquer, d’éliminer. Mathias Autret, Dème Ndiaye ou Pablo Chavarria peuvent éliminer mais après il faut marquer des buts. Ce qui nous manque cruellement c’est un buteur." Après le match nul concédé il y a une semaine face à Laval (1-1), Antoine Kombouaré ne pouvait que regretter que son équipe, seizième attaque de Ligue 2 avec seulement huit buts inscrits en onze journées, ne parvienne pas à faire davantage trembler les filets. "Nos meilleurs buteurs sont Mathias Autret et Jonathan Nanizayamo, qui ont chacun marqué deux buts", faisait-il remarquer avec lucidité, alors que ses joueurs n'ont plus réussi à marquer deux fois au cours d'un même match depuis le 6 février...

L'absence d'un buteur est un mal dont souffre le RCL depuis de longues saisons. Depuis les vingt buts de Roger Boli en 1993-94, plus aucun buteur lensois n'a franchi la barre des quinze buts marqués dans un Championnat ! Joël Tiéhi en 1994-95 et Anto Drobnjak en 1997-98 se sont ainsi arrêtés à quatorze réalisations alors que Daniel Cousin en 2005-06 et Toifilou Maoulida en 2008-09 ont buté à treize unités.

En attendant que Christian Bekamenga - auteur de dix-huit buts avec Laval en 2013-14 - se réveille ou que Jonathan Nanizayamo se révèle, Kombouaré bricole en positionnant par exemple Pablo Chavarria, "la moins mauvaise solution aujourd'hui", à la pointe de l'attaque lensoise. Corinne Diacre, homologue du Kanak à Clermont, ne connaît pas ce genre de problème. Lens rend en effet visite ce soir à l'équipe du meilleur buteur de Ligue 2, Famara Diedhiou, auteur de douze buts depuis le début de la saison.

Après un parcours aussi riche qu'anonyme l'ayant envoyé à Nantes, Sochaux, Belfort, Epinal et Ajaccio, le Sénégalais âgé de vingt-deux ans se révèle cette saison en Auvergne, où il a inscrit douze des quatorze buts du Clermont Foot. "C'est un joueur grand, élancé, costaud, adroit, capable de peser à lui seul sur les défenses, de garder le ballon dos au jeu et de demander le ballon en profondeur", dit de lui Fabien Tissot qui l'a entraîné dans les Vosges en 2012-13. Le danger sera donc de tous les instants ce soir pour les Lensois qui devront s'inspirer de la performance réalisée il y a un mois par la défense auxerroise. Absent lors de la première journée, Diedhiou a en effet trouvé l'ouverture face à neuf des dix équipes auxquelles il s'est frotté, Auxerre étant la seule à résister (victoire 1-0).

FatherTom

Publié dans Infos