Gbamin a bien joué

Publié le par FatherTom

Gbamin a bien joué

On l'avait quitté le 17 juillet, remplacé à la demi-heure de jeu par Hugo Robert sous les sifflets d'une partie du public du stade d'Arras, lors d'un match amical entre Lens et Malines (3-2). Blessé au genou, Jean-Philippe Gbamin avait été impliqué sur le premier but de l'équipe belge, alors qu'il était occupé quelques secondes plus tôt avec les soigneurs au bord de la touche. Si la blessure paraissait de premier abord anodine, on apprenait quelques jours plus tard qu'elle empêcherait le jeune Lensois de débuter la saison. "C’est plus sérieux, expliquait Gervais Martel avant le déplacement à Metz. Il est touché au ménisque externe et sera absent entre deux mois et demi et trois mois."

Trois mois jour pour jour après, on l'a retrouvé hier portant le maillot lensois. Alors qu'il avait évolué devant 70 785 personnes au Stade de France, face au Paris-SG, le 17 octobre 2014, c'est dans l'anonymat du stade François Blin d'Avion qu'il a rechaussé les crampons un an plus tard. "Il a repris les entraînements collectifs, expliquait cette semaine Antoine Kombouaré. Si tout se passe bien, il jouera samedi avec la CFA. Démarrer le match serait bien."

Gbamin a bien démarré et a même terminé la rencontre qui opposait l'équipe réserve artésienne à Roye-Noyon. Positionné sur une aile en tant que pendant d'Aristote Madiani, le joueur d'origine ivoirienne a pris part à la bonne entame offensive des Sang et Or, montrant une aisance balle au pied que certains de ses partenaires d'un soir pourraient regarder avec envie. Il a pu également exprimer sa vitesse lorsqu'il a dû colmater des brèches, une fois repositionné en défenseur latéral après la sortie sur blessure de Taylor Moore. Surtout, Gbamin s'est montré décisif en trouvant la tête d'Aristote Madiani pour l'unique but de la rencontre.

Il reste un peu de chemin à l'international espoir, qui n'a pas suivi toute la préparation estivale, avant d'être à nouveau convoqué par Antoine Kombouaré. Les nombreux "bien joué Jean-Phi" lancés hier par Éric Sikora sont néanmoins autant de signes que l'heure de Gbamin est peut-être bientôt revenue.

FatherTom

Photo : rclens.fr

Publié dans Infos