Places debout : les solutions possibles

Publié le par Lance

"Je me bats pour qu’on puisse être debout en tribune, affirmait Gervais Martel au lendemain de l'incident en Marek ayant entraîné pendant huit minutes l'interruption du match Lens-Sochaux (voir notre article Des grilles fragiles et des supporters inconscients). Mais je me sens un peu seul dans cette affaire et tous les présidents n’ont pas la même vision des places debout. C’est difficile de faire changer les lois dans notre pays et je dois respecter les réglementations." Le président lensois n'ignore pas que des solutions existent pour permettre aux supporters installés dans le kop d'encourager leur équipe en étant debout. Cela fait en effet maintenant plus de dix ans que le dirigeant a reçu un dossier du CRAB (Comité pour le Retour de l'Ambiance à Bollaert). Traduction d'un travail réalisé par SAFE (The Campaign for Safe Standing Areas, campagne en faveur de la réintroduction de zones debout et sûres dans les stades de football en Angleterre), ce dossier présentait trois solutions retenues en Allemagne pour accueillir les supporters.

Schalke 04

Places debout : les solutions possibles

7 500 sièges étaient alors installés dans le kop du stade. Ils sont retirés pour les compétitions nationales (deux jours de travail), faisant passer la capacité de la tribune à 15 000 places debout. Des barrières de sécurité, conçues pour résister à une pression de 2 000 kg, sont alors installées toutes les dix marches.

Hambourg SV

Places debout : les solutions possibles

4 500 sièges étaient alors disponibles dans la tribune réservée aux supporters actifs. Ces sièges sont rangés dans la tribune lorsque le club ne joue pas de match européen (une marche sur deux est une marche métallique), 9 000 personnes pouvant alors être accueillies en position debout (les plaquettes métalliques sont alors verrouillées pour empêcher leur ouverture). Des barrières anti-écrasement sont installées pour rendre la tribune sûre. Le passage d'une configuration à l'autre de la tribune ne nécessite que deux heures de travail de la part de deux personnes.

Werder Brême

Places debout : les solutions possibles

2 500 sièges étaient alors installés dans le kop. Chaque siège est installé sur une barrière anti-écrasement, suffisamment basse pour ne pas gêner la vision en position assise. Lors des compétitions nationales, les sièges sont relevés et bloqués (quelques heures de travail sont nécessaires), la barrière permettant d'assurer la sécurité de tous. La largeur des marches permet à deux personnes de se tenir debout l'un derrière l'autre (celle située derrière a-t-elle vraiment une bonne vision ?), la capacité passant alors à 5 000 places.

Si ces stades ont pu être rénovés depuis, ils continuent d'accueillir en toute sécurité des supporters debout. La solution installée à Brême a été reprise dans plusieurs stades allemands, notamment dans l'enceinte du Bayern Munich. Les supporters lensois avaient pu découvrir ce type de tribune lors de leur déplacement à Leverkusen, en 2007. Cette infrastructure a aussi été adoptée au Stade du Hainaut (en configuration debout, la tribune accueille cependant autant de fans qu'en configuration assise). Ce qui est possible à Valenciennes ne semble cependant pas l'être à Lens...

Lance

Publié dans Infos