Lens retrouve les pleureuses sochaliennes

Publié le par Lance

Lens retrouve les pleureuses sochaliennes

Lens conclut ce soir une série de quatre matches en douze jours par la réception de Sochaux. Les deux clubs ne se sont plus affrontés depuis le 19 février 2011. Les Doubistes s'étaient alors imposés à Bollaert (2-3). Alors que les Sang et Or, menés 0-2 après trente minutes de jeu, étaient revenus au score une heure plus tard grâce à des buts de Jemaa et Yahia, ils avaient perdu un match marqué par les expulsions de Toifilou Maoulida et Kevin Anin.

Sans se rencontrer, le RCL et le FCSM ont cependant été liés dans l'actualité de la saison 2014-15. Le 6 août 2014, au lendemain de l'interdiction de recrutement prononcée par la DNCG à l'encontre du RCL, le premier club professionnel français avait demandé "la réintégration du FCSM en Ligue 1" : "le club a précisé, qu’à la suite de la décision [...] de la FFF de réintégrer le RC Lens en Ligue 1, il resterait vigilant sur le respect du principe d’équité de traitement des clubs par les instances du football français, indiquait le club sochalien dans un communiqué. Nous rappelons aujourd’hui que les missions et devoirs de la FFF sont d’assurer la pérennité des clubs sportifs pour garantir l’équité sportive. [...] Nous considérons qu’en l’espèce le principe fondamental d’équité n’a pas été respecté par Lens."

Désapprouvé par les instances du football, Sochaux avait porté l'affaire devant la justice. Le 29 janvier 2015, le Tribunal administratif de Besançon avait estimé que "la décision [du Comité exécutif de la FFF de réintégrer Lens en Ligue 1] est entachée d'incompétence et doit être annulée." Les juges avaient cependant refusé d'accéder à la requête du club franc-comtois : "les conditions d'accession en Ligue 1 et de relégation en Ligue 2 [...] seront mises en œuvre, pour la saison 2015-16, en fonction des résultats sportifs et de la situation administrative, juridique et financière des clubs concernés, tels qu'ils seront constatés à l'issue de la saison 2014-15, sans être remis en cause par la décision litigieuse."

La démarche du club alors toujours propriété de la famille Peugeot avait énervé Antoine Kombouaré. "Ça me gonfle ! [...] Sochaux me fait rire. Il a perdu sur le terrain et est descendu en Ligue 1 car il a été mauvais. Nous concernant, on est monté en Ligue 1 car on a été bon sportivement." Les deux clubs n'ayant pas réussi à atteindre leur objectif la saison passée, ils se retrouvent ce soir en Ligue 2. Si les pleureuses sochaliennes le veulent bien, le match se jouera sur la pelouse.

Lance

Publié dans Humeur