On serait tellement mieux sur le béton...

Publié le par Lance

Les supporters lensois retrouveront demain le Stade Bollaert. Ils devront évidemment en prendre soin et respecter une enceinte dont la rénovation a coûté 70 M€, en grande partie payée par le contribuable (25 M€ financés par la région Nord-Pas-de-Calais, 12 M€ par l'agglomération Lens-Liévin, 10 M€ par le département du Pas-de-Calais, 12 M€ par l’État, 11 M€ par le Racing Club de Lens sous la forme d'un emprunt à la Région). C'est une des raisons pour laquelle il serait préférable que les supporters en Marek ne montent pas sur les sièges.

Auparavant appelée "Secondes", la tribune Marek accueillait alors 10 000 personnes installées debout sur trente-six marches. Lors de l'été 1997, un an avant l'accueil de quatre matches de la Coupe du Monde à Bollaert, la tribune abritant le kop a été pourvue de 4 000 sièges. Il s'agissait de coques oranges fixées sur des bancs installés sur dix-huit marches de la tribune. Alors que les supporters auraient pu continuer à encourager leur équipe sur une marche (devant chaque siège, une marche était libre), ils ont pris la mauvaise habitude de monter sur les sièges. C'était inconfortable, c'était dangereux et ça ne permettait pas de mieux exercer son rôle de supporter (il est au contraire plus aisé de sauter sur le béton que sur un morceau de plastique éventuellement rendu glissant par la pluie). La décision de rester sur le béton avait été prise en octobre 2010, à l'occasion d'un "forum Tony Marek" organisé par les associations de supporters à la Gaillette. Il s'agissait de l'unique décision prise à l'issue d'échanges entre habitués du kop mais elle n'a jamais été appliquée...

On serait tellement mieux sur le béton...

Rénovée pour l'Euro 2016, la tribune Marek possède désormais des sièges rétractables répondant aux normes UEFA. Le RCL vante "leur taille et leur esthétique" et évoque un "confort optimal" mais oublie de préciser à quel usage ils sont destinés (il est vrai que ça semble tellement évident !). Ces sièges dont le poids repose sur l'arrière ne peuvent supporter le poids d'une personne s'y tenant debout et encore moins le poids d'une personne y sautant. Lors du match Bordeaux-Montpellier, premier match disputé en mai dans le stade construit en Gironde pour l'Euro 2016, des dizaines de sièges ont été cassés dans le kop.

On serait tellement mieux sur le béton...

Les supporters lensois sont prévenus de ce qu'il convient de faire pour encourager le Racing dans les meilleures conditions. Avancer l'argument selon lequel casser des sièges (même involontairement) permettrait à terme de se séparer des assises et d'obtenir une tribune debout est ridicule et faux. Qu'ils s'installent sur les dix-huit marches de béton disponibles, vestige des anciennes "Secondes". Ce serait tellement mieux...

Lance

Photo : rclens.fr

Publié dans Humeur