Un délai de cinq jours pour vendre

Publié le par Lance

Un délai de cinq jours pour vendre

Accompagné notamment de Didier Roudet (directeur général du RCL), Gervais Martel s'est présenté hier à 9h30 dans les bureaux de la DNCG. Ressorti à 11h15, le président lensois s'est dit satisfait de son échange avec les membres de la commission du contrôle de gestion. "Ça s'est bien passé. C’est une audition qui a été extrêmement correcte. ils ont été à l'écoute et on a pu expliquer un certain nombre de choses. Je connais bien le dossier, je l'ai présenté comme il fallait. Ça fait vingt ans que je pratique la DNCG." Martel a en fait obtenu ce qu'il était venu chercher : un délai de cinq jours pour transférer des joueurs et ainsi boucler le budget de la saison 2015-16.

Avant de se représenter à Paris en début de semaine prochaine, Gervais Martel doit donc réussir à vendre à bon prix plusieurs de ses meilleurs joueurs. Après les noms de Landre et Touzghar, ceux de Ba, Bourigeaud, Cyprien,Gbamin et Guillaume sont évoqués. Des futurs départs qui n'enchantent personne mais qui constituent la seule solution pour garantir à Lens sa place en Ligue 2, Martel n'ayant pas réussi à trouvé une autre solution alors que Hafiz Mammadov n'a plus les moyens pour financer un club dont il se désintéresse totalement. "On n'a pas évoqué le nom de Mammadov, a fait savoir le président du Racing. On se débrouille tout seuls." L'actionnaire du Racing ne fait plus face à ses responsabilités et refuse de céder ses parts. C'est LE problème du club et il suffit à expliquer comment le Racing est passé du statut de promu en Ligue 1 à une lutte administrative et financière pour ne pas être relégué en National.

Si Gervais Martel parvient à ses fins dans les prochains jours, viendra ensuite l'heure de construire un effectif avec des joueurs libres, des joueurs prêtés et les quelques éléments qui seront encore sous contrat à Lens. Une travail qui devra se faire avec "un budget minimaliste [construit] en réduisant très fortement les dépenses" (L’Équipe).

Lance

Gervais Martel ne désespérerait pas de trouver des investisseurs capables de financer le RCL. Selon Le Parisien, le président lensois "a assuré avoir constitué un pôle d'investisseurs, dont il n'a pas donné les noms, et qu'il aurait l'argent en sa possession dans les prochains jours. La DNCG lui a donné jusqu'à mercredi prochain pour les apporter, sinon le club sera relégué administrativement en National."

Publié dans Infos